Gouvernement Babiš II

gouvernement tchèque
Gouvernement Babiš II
(cs) Druhá vláda Andreje Babiše

République tchèque

Description de cette image, également commentée ci-après
Andrej Babiš en 2018.
Président de la République Miloš Zeman
Président du gouvernement Andrej Babiš
Élection 20-21 octobre 2017
Législature 8e
Formation
Durée 2 ans, 3 mois et 28 jours
Composition initiale
Coalition ANO 2011-ČSSD
Ministres 13
Femmes 4
Hommes 9
Représentation
Chambre des députés
93  /  200
Drapeau de la Tchéquie

Le gouvernement Babiš II (en tchèque : Druhá vláda Andreje Babiše) est le gouvernement de la République tchèque depuis le , sous la 8e législature de la Chambre des députés.

Il est dirigé par le populiste libéral Andrej Babiš, vainqueur à la majorité relative des élections législatives d'octobre 2017, et repose sur une coalition minoritaire entre ANO 2011 et le Parti social-démocrate. Il succède au gouvernement Babiš I, rejeté par la Chambre des députés, et entre en fonction 249 jours après les élections.

Majorité et historiqueModifier

Dirigé par le président du gouvernement libéral et populiste sortant Andrej Babiš, anciennement ministre des Finances, ce gouvernement est constitué par ANO 2011 et le Parti social-démocrate tchèque (ČSSD). Ensemble, ils disposent de 93 députés sur 200, soit 46,5 % des sièges de la Chambre des députés. Il bénéficie du soutien sans participation du Parti communiste de Bohême et Moravie (KSČM), qui dispose de 15 députés, soit 7,5 % des sièges.

Il est formé à la suite de l'échec de Babiš lors d'un vote de confiance. Il succède donc au gouvernement Babiš I, constitué et soutenu par la seule ANO 2011.

Le , la Chambre des députés refuse d'accorder sa confiance au premier gouvernement formé par Babiš, par 78 voix pour, 117 voix contre et cinq abstentions. Dès le lendemain, le chef de l'exécutif présente donc sa démission au président de la République Miloš Zeman, qui le charge de la gestion des affaires courantes[1],[2].

Le chef de l'État confie le , à seulement deux jours du second tour de l'élection présidentielle, une nouvelle mission de formation du cabinet au président du gouvernement démissionnaire[3]. Zeman est ensuite réélu à la présidence de la République.

Après quatre mois de négociations, Andrej Babiš conclut à la fin du mois de un accord de coalition en vue de former un gouvernement minoritaire avec le Parti social-démocrate tchèque[4]. Renommé dans ses fonctions le , il dispose d'un délai de 15 jours pour former sa nouvelle équipe ministérielle[5].

Il ne présente cependant son cabinet de 13 ministres que trois semaines plus tard, le . Comme il l'avait annoncé, le président Zeman refuse toutefois de nommer le député européen Miroslav Poche ministre des Affaires étrangères. Cette fonction est donc confiée par intérim au ministre de l'Intérieur Jan Hamáček[6]. Dès le , la ministre de la Justice Taťána Malá démissionne après avoir été convaincue de plagiat dans la rédaction de sa thèse[7].

Le lendemain, le débat sur le vote de confiance débute à la Chambre des députés. Après 16 heures de discussions, il reçoit l'investiture de la chambre basse avec 105 voix pour et 91 votes contre, grâce au vote favorable du Parti communiste. Depuis , c'est la première fois qu'un exécutif tchèque dépend des parlementaires communistes[8].

CompositionModifier

Initiale (27 juin 2018)Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Poste Titulaire Parti
Président du gouvernement Andrej Babiš ANO 2011
Vice-président du gouvernement
Ministre de l'Intérieur
Jan Hamáček ČSSD
Vice-président du gouvernement
Ministre de l'Environnement
Richard Brabec ANO 2011
Ministre des Affaires étrangères Jan Hamáček a.i. (jusqu'au 15/10/2018)
Tomáš Petříček (à partir du 16/10/2018)
ČSSD
Ministre de la Défense Lubomír Metnar Indépendant
Ministre des Finances Alena Schillerová Indépendante
Ministre du Travail et des Affaires sociales Petr Krčál (jusqu'au 18/07/2018)
Jana Maláčová (à partir du 30/07/2018)
ČSSD
Ministre du Développement régional Klára Dostálová Indépendante
Ministre de l'Industrie et du Commerce Marta Nováková ANO 2011
Ministre des Transports Dan Ťok ANO 2011
Ministre de l'Agriculture Miroslav Toman ČSSD
Ministre de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports Robert Plaga ANO 2011
Ministre de la Culture Antonín Staněk ČSSD
Ministre de la Santé Adam Vojtěch Indépendant
Ministre de la Justice Taťána Malá (jusqu'au 10/07/2018) ANO 2011
Jan Kněžínek Indépendant

Remaniement du 30 avril 2019Modifier

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Poste Titulaire Parti
Président du gouvernement Andrej Babiš ANO 2011
Premier vice-président du gouvernement
Ministre de l'Intérieur
Jan Hamáček ČSSD
Vice-présidente du gouvernement
Ministre des Finances
Alena Schillerová Indépendante
Vice-président du gouvernement
Ministre de l'Industrie et du Commerce
Karel Havlíček ANO 2011
Ministre des Affaires étrangères Tomáš Petříček ČSSD
Ministre de la Défense Lubomír Metnar Indépendant
Ministre du Travail et des Affaires sociales Jana Maláčová ČSSD
Ministre de l'Environnement Richard Brabec ANO 2011
Ministre du Développement régional Klára Dostálová Indépendante
Ministre des Transports Vladimír Kremlík (jusqu'au 23/01/2020)
Karel Havlíček (à partir du 24/01/2020)
ANO 2011
Ministre de l'Agriculture Miroslav Toman ČSSD
Ministre de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports Robert Plaga ANO 2011
Ministre de la Culture Antonín Staněk (jusqu'au 27/08/2019)
Lubomír Zaorálek
ČSSD
Ministre de la Santé Adam Vojtěch (jusqu'au 21/09/2020)
Roman Prymula
Indépendant
Ministre de la Justice Marie Benešová Indépendante

Notes et référencesModifier

  1. « République tchèque : le gouvernement d’Andrej Babis n’obtient pas la confiance du Parlement », sur Le Monde, (consulté le 16 janvier 2018)
  2. « Le gouvernement de Babis démissionne », sur tdg.ch/ (consulté le 17 janvier 2018)
  3. « République Tchèque. Babis à nouveau nommé Premier ministre par Zeman », sur ouest-france.fr, (consulté le 27 juillet 2018)
  4. « République Tchèque : Babis va être à nouveau chargé de former un gouvernement », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 29 mai 2018)
  5. « Rép. tchèque: le milliardaire Andrej Babis renommé Premier ministre », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 6 juin 2018)
  6. « Le président Zeman a nommé ce mercredi le nouveau gouvernement », Radio Prague,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2018).
  7. « Démission de la ministre de la Justice », Radio Prague,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2018).
  8. « Le gouvernement de coalition d'Andrej Babiš, soutenu par les communistes, obtient la confiance des députés », Radio Prague,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juillet 2018).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier