Ouvrir le menu principal

Gilbert Thiel

Gilbert Thiel
Naissance
Metz
Nationalité Française
Diplôme
Profession
Autres activités
Ecrivain

Gilbert Thiel, né le à Metz, est un magistrat français. Premier juge d'instruction au tribunal de grande instance de Paris en 1994, il fut affecté à la section antiterroriste en 1995. Le juge Thiel est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le monde judiciaire[1].

Sommaire

BiographieModifier

Bachelier à 20 ans, en 1968, il fait des études de droit sous pression de son père[2], et obtient sa licence en 1972. La même année, il réussit le concours de la Direction Générale des Impôts (DGI) qu'il intègre à la fin de sa scolarité à l’École nationale des impôts en 1973-1974 . Après un nouveau concours, Gilbert Thiel est sélectionné pour suivre une formation à l’École nationale de la magistrature, en 1976.

À sa sortie, il est nommé Juge d'instruction à Nancy, en 1978. Il est nommé ensuite Premier juge d'instruction, toujours à Nancy, en 1986.

Gilbert Thiel est nommé Substitut général à la cour d'appel de Metz, en 1990. À sa demande, il est muté en 1994 à Paris, en qualité de Premier juge d'instruction au Tribunal de grande instance de Paris. En 1995, le juge Thiel est affecté à la section antiterroriste[3]. Il refuse la légion d'honneur en 2003[4]

Carrière judiciaireModifier

Il instruit l'affaire des fausses factures de Nancy et Toul, et est le premier à incarcérer un élu, le maire de Toul Jacques Gossot[5]. En Lorraine, il dirige également l'instruction de l'affaire Simone Weber[3]. Il mène à l'arrestation du tueur de l'est parisien Guy Georges, instruit l'attentat du Mac Donald's de Quévert en 2000, ou encore l'affaire Abderazak Besseghir (Le bagagiste de Roissy). Le juge Thiel a également suivi de nombreuses affaires concernant le terrorisme corse[6]. Il s'oppose régulièrement à son collègue chargé de la coordination de la lutte antiterroriste, Jean-Louis Bruguière, notamment lors de l'enquête sur l'assassinat du préfet Érignac[5].

Gilbert Thiel prend sa retraite le 30 juin 2014[7].

Engagement politique et médiatiqueModifier

Pour défendre ses valeurs, l'homme n'hésite pas à s'engager en politique. Lors des élections municipales de mars 2014, Gilbert Thiel est candidat, à une position éligible, sur la liste UMP-UDI-MoDem, conduite par Laurent Hénart à Nancy[8]. Il est élu adjoint au maire, chargé de lutter contre l'insécurité et de préserver la tranquillité publique. Comme Philippe Bilger, Gilbert Thiel participe régulièrement à des émissions de télévision[9]. Homme de médias[10], Gilbert Thiel a tenu le rôle d'un président de tribunal de grande instance dans les saisons 4 et 5 de la série télévisée Engrenages[11]

PublicationsModifier

Au cinémaModifier

Gilbert Thiel est incarné par Pascal Casanova dans L'Affaire SK1 de Frédéric Tellier en 2014.

SourcesModifier

  1. Notice d'autorité sur bnf.fr
  2. Laure Mentzel, L'emmerdeur du palais de justice, M le magazine du Monde, 9 mars 2012
  3. a et b Gilles Gaetner, « Justice: la bande des quatre », sur lexpress.fr, .
  4. Patricia Tourancheau, « Ainsi soit Thiel, juge et justicier », Libération (journal),‎ (lire en ligne)
  5. a et b Justice : le verdict du juge Thiel, Les Echos, 29 février 2012
  6. « Le juge Gilbert Thiel dénonce sa "mise au placard" », sur NouvelObs.com, .
  7. Franck Johannès, « Hommage bourru et mi-raisin au juge Thiel », sur libertes.blog.lemonde.fr,
  8. « Municipales 2014 Nancy : Laurent Hénart dévoile sa liste « aimer Nancy » », Ici-c-Nancy, mis en ligne le 15 février 2014.
  9. C dans l’air sur france5.fr france5.fr
  10. Gilbert Thiel sur franceculture.fr
  11. Les rouages d’Engrenages sur leparisienmagazine.fr
  12. http://www.fayard.fr/mafias-9782213672519
  13. http://www.franceinfo.fr/entretiens/un-monde-d-idees/un-monde-d-idees-1-gilbert-thiel-1371335-2014-04-02

Liens externesModifier