Gerhard Hessenberg

mathématicien allemand

Gerhard Hessenberg (né le à Francfort-sur-le-Main et mort le à Berlin) est un mathématicien allemand. Il obtint son doctorat à l'université de Berlin en 1899 sous la direction de Hermann Schwarz et Lazarus Fuchs. Il est connu pour :

Les matrices de Hessenberg ne doivent pas leur nom à Gerhard Hessenberg comme on le croit parfois[6], mais à un proche parent, l'ingénieur et mathématicien Karl Hessenberg (de)[9].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Gerhard Hessenberg » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) Karin Reich, Hessenberg's work on projective geometry, dans « Histoire de la géométrie moderne et contemporaine », CIRM de Luminy.
  2. (de) G. Hessenberg, « Beweis des Desargueschen Satzes aus dem Pascalschen », Math. Ann., vol. 61,‎ , p. 161-172 (lire en ligne).
  3. (de) G. Hessenberg, « Grundbegriffe der Mengenlehre », Abhandlungen der Fries'schen Schule, Neue Folge, vol. 1,‎ , p. 478-706 (lire en ligne).
  4. (en) Thomas Jech, Set Theory : Third Millennium Edition, Berlin, New York, Springer-Verlag, , 772 p. (ISBN 978-3-540-44085-7, lire en ligne), p. 35.
  5. (en) Lev Bukovský (sk), The Structure of the Real Line, Springer, (ISBN 978-3-0348-0005-1, lire en ligne), p. 7.
  6. a et b (en) « Hessenberg, Gerhard (1874-1925) », scienceworld.wolfram.com.
  7. (en) Jürgen Renn et Michael Janssen, The genesis of general relativity, Volume 250, Partie 1, Dordrecht, Springer, , 619 p. (ISBN 978-1-4020-3999-7, lire en ligne), p. 1045-1046
  8. (de) G. Hessenberg, « Vektorielle Begründung der Differentialgeometrie », Math. Ann., vol. 78,‎ (lire en ligne).
  9. (en) Eric W. Weisstein, « Hessenberg Matrix », sur MathWorld.