Georges Lagrange (évêque)

évêque français

Georges Lagrange
Biographie
Naissance
Châtillon-sur-Chalaronne (France)
Ordination sacerdotale
Décès (à 85 ans)
Bourg-en-Bresse (France)
Évêque de l'Église catholique
Ordination épiscopale par le
card. Hyacinthe Thiandoum
Dernier titre ou fonction Évêque émérite de Gap
Évêque de Gap

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Georges Lagrange, né le à Châtillon-sur-Chalaronne (Ain) et mort le [1] à Bourg-en-Bresse[2], est un évêque français, évêque de Gap de 1988 à 2003.

BiographieModifier

Entré au Grand séminaire de Belley, Georges Lagrange a poursuivi ses études en vue de la prêtrise au séminaire universitaire de Lyon. Il a été ordonné prêtre le pour le diocèse de Belley-Ars.

Après avoir été vicaire à Bourg-en-Bresse et aumônier de mouvements d'action catholique, il est parti en 1964 en Algérie comme aumônier national (Fidei donum) de l’Action catholique rurale.

De retour en France, il est aumônier national adjoint du Mouvement chrétien dans le monde rural de 1966 à 1972 avant de devenir curé de Saint-Didier-d'Aussiat, de Saint-Sulpice et Curtafond dans son diocèse de Belley-Ars).

Il est ensuite reparti pour une deuxième période en Afrique, comme prêtre Fidei donum de 1983 à 1986, responsable diocésain de la catéchèse à Dakar au Sénégal. À son retour, il est nommé curé de Montluel.

Nommé évêque de Gap le , il a été consacré le de la même année par le cardinal Hyacinthe Thiandoum, archevêque de Dakar. Devenu évêque l'année du schisme lefebvriste et de la parution du motu proprio Ecclesia Dei afflicta, ses positions favorables aux mouvements traditionalistes suscitent des difficultés dans son diocèse. Dans un entretien à l'hebdomadaire local Semaine Hautes-Alpes[3], il affirme vouloir insister sur la place des laïcs avec les prêtres du diocèse : « Ce n'est pas ou les prêtres ou les laïcs, c'est les prêtres et les laïcs ». Le diocèse proposera une formation sur deux ans aux laïcs engagés dans la vie de leur Église diocésaine. En 1999, Mgr Lagrange demande, à Rome, une visite canonique conduite en 1999 par Mgr Bernard Panafieu, archevêque de Marseille et qui se solde par un bilan critique de son action pastorale[4].

Il se retire le dans son diocèse natal de Belley-Ars et meurt le [5].

ŒuvresModifier

  • Baptisez-les !, contribution au débat pastoral sur le baptême des petits enfants, avec Robert Pannet et Antoine Reneaume, Paris, France-Empire, 1981.
  • Verbe de Dieu et langage humain, Paris, Association sacerdotale "Lumen gentium", 1984.
  • Le prêtre, « un homme qui tient la place de Dieu », Paris, Association sacerdotale "Lumen gentium", 1989.
  • Espoir et espérance. Les chrétiens de Russie, Paris, AS Lumen gentium, 1993.
  • Problèmes doctrinaux d'actualité, avec le cardinal Ratzinger, Paris, Association sacerdotale "Lumen gentium", 1994.
  • Les journées fraternelles de l'A.S.L.G., en collab., Paris, Association sacerdotale "Lumen gentium", 1995.
  • Religion, culture, foi, actes du colloque à Notre-Dame-du-Laus... 10-, avec Paul Poupard ; Laval et Nantes, Siloë, 1997.
  • Je crois, Recloses, Paroi-services, 1998.
  • Gloire au Père par le Fils dans l'Esprit saint : la vie chrétienne, vie trinitaire et eucharistique, Paris, Éd. de Paris, 2001.
  • Quels changements dans les sociétés rurales ? in Cahiers professions libérales et techniciennes, n° 120, 2e trimestre 1971.

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Mgr Georges Lagrange, ancien évêque de Gap, est décédé », sur lemedia05.com, 11 décembre 2014
  2. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  3. Marie Daumarck, « Georges Lagrange, un évêque à l'agenda bien rempli », dans Semaine Hautes-Alpes, no 445, semaine du 29 mars au 5 avril 1991, page 6
  4. Un évêque sous surveillance, La Vie, 17 juin 1999
  5. « Décès de Mgr Georges Lagrange », sur Diocèse de Gap et Embrun, (consulté le ).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier