Georges Fouet

archéologue français

Georges Fouet, né le à Toulouse (Haute-Garonne), mort le à Castelmaurou[1],[2], est un archéologue français. Il est célèbre pour son long travail minutieux sur la remarquable villa gallo-romaine de Lassalles à Montmaurin, ainsi que celles de Valentine, Villerouge et Saint-Loup, situées dans la région du Comminges.

Georges Fouet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
CastelmaurouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

BiographieModifier

Instituteur de Saint-Plancard, très impliqué dans les sociétés savantes régionales, Georges Fouet est nommé en 1954 attaché de recherches au CNRS[3].

Il découvre le sanctuaire du Mont Sacon ainsi que les fresques pré-romanes de Saint-Plancard. Il est responsable des fouilles des villas gallo-romaines de Valentine et de Montmaurin.

L'Académie française lui décerne le prix Hercule-Catenacci en 1983 pour l'ouvrage La Céramique toulousaine en collaboration avec Marie-Louise Galinier et Georges Savès.

Entre 1969 et 1993, il a présidé aux destinées de la Société des Études du Comminges et a dirigé la Revue de Comminges.Il a été aussi président de l'Académie Julien Sacaze[4].

PublicationsModifier

26 de ses publications sont en ligne sur Persée.

Notes et référencesModifier

  1. « matchID - moteur de recherche des personnes décédées », sur deces.matchid.io (consulté le 9 novembre 2020).
  2. « Georges Fouet », sur valentine.archeo.free.fr (consulté le 13 avril 2019).
  3. Robert Sablayrolles et Argitxu Beyrie, Le Comminges (Haute-Garonne) - 31/2, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, coll. « Carte archéologique de la Gaule », , 515 p. (ISBN 2-87754-101-0), p. 50.
  4. « Éloge prononcé par Henri Pradalier, président de la Société Archéologique du Midi de la France lors de la séance publique du 16 avril 1994 », Mémoire de la Société archéologique du Midi de la France,‎ 1994 tome= liv, p. 177-178 (xxx lire en ligne).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • [Crouzel 1994] Fernand Crouzel, « Éloge de Monsieur Georges Fouet », Mémoires de l'Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse, vol. 156,‎ , p. 31-32 (lire en ligne [sur gallica], consulté en /01/2021).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier