George Alencherry

cardinal de l'Église catholique romaine

George Alencherry
Image illustrative de l’article George Alencherry
Biographie
Naissance (77 ans)
à Thuruthy (Inde)
Ordination sacerdotale
Cardinal de l'Église catholique
Créé
cardinal
par Benoît XVI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de San Bernardo alle Terme
Évêque de l'Église catholique
Ordination épiscopale
par Joseph Powathil
Dernier titre ou fonction Archevêque majeur de Ernakulam-Angamaly
Archevêque majeur de Ernakulam-Angamaly
Depuis le
Éparque de Thuckalay

Blason
« Au service du dialogue de la vérité et de l’amour »
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

George Alencherry ou Mar Giwargis Alencherry, né le à Thuruthy, est un cardinal et archevêque majeur indien d'Ernakulam-Angamaly, appartenant à la branche syro-malabare de rite assyro-chaldéen de l'Église catholique. Il est le premier archevêque majeur élu de l’Église syro-malabare.

BiographieModifier

George Alencherry naît en 1945 dans la ville de Thuruthy dans le district de Kottayam, situé dans l'État princier du Tranvancore, dans le sud de l'Inde britannique. Après ses études secondaires, il obtient une licence en économie de l'université du Kerala puis au Séminaire pontifical Saint-Joseph à Alwaye (Aluva) où il passe une licence en théologie. Il est ordonné prêtre en 1972.

Son ministère sacerdotal est largement orienté vers la catéchèse dans laquelle il s'est spécialisé au cours de ses études. Il exerce diverses fonctions et responsabilités dans ce domaine, notamment à la direction du service de formation à la foi de l'archidiocèse de Changanacherry puis au secrétariat de la commission pour la catéchèse du Conseil des évêques catholiques du Kerala.

Il va perfectionner sa formation à la Sorbonne et à l'Institut catholique de Paris où il obtient conjointement un doctorat en théologie et un diplôme supérieur d'études bibliques[1].

De retour en Inde, il prend la direction du Centre pastoral oriental de Palarivattom de 1986 à 1991, puis enseigne au Paurastya Vidyapitham - une faculté de théologie de l'Institut pontifical d'Orient d'études religieuses - de Kottayam de 1986 à 1997.

Responsabilités et prélaturesModifier

Secrétaire adjoint du Conseil des évêques catholiques du Kerala de 1986 à 1993, George Alencherry est nommé protosyncelle du métropolite de Changanacherry entre 1994 et 1996, lorsqu'il devient le premier évêque du diocèse nouvellement créé de Thuckalay, le .

En 2011, se détachant de la tradition séculaire de la nomination par le pape de Rome, un synode rassemble les différents responsables de l'Église syro-malabare - la plus importante Église de rite oriental en Inde - qui élisent Mar Giwargis Alencherry à sa tête le , élection que confirme Benoît XVI deux jours plus tard.

George Alencherry est l'auteur de nombreux ouvrages et articles sur la catéchèse et la morale.

CardinalatModifier

Alencherry est créé cardinal[2] par Benoît XVI le 18 février 2012 avec le titre de cardinal-prêtre de San Bernardo alle Terme[3]. Il est ensuite nommé le membre de la congrégation pour la doctrine de la foi[4].

Il participe au conclave de 2013 qui élit le pape François.

Le , il est invité, par le pape François, à la troisième assemblée générale extraordinaire du synode des évêques sur la famille qui se déroule du 5 au en qualité de primat de l'Église syro-malabare[5].

En , des allégations de malversations contre le cardinal Alencherry sont portées par une commission interne à l’Église syro-malabare. La justice est saisie de l'affaire et le , le pape nomme un administrateur apostolique sede plena en la personne de Jacob Manathodath, évêque de Palghat pour gérer l'archidiocèse d'Ernakulam, suspendant ainsi le cardinal de ses fonctions[6]. Au printemps 2019, il apparait que les accusations portées reposaient sur des documents falsifiés[7] et le , le pape met fin aux fonctions de l'administrateur apostolique et rend, de facto, ses fonctions au cardinal Alencherry[8].

Autres imagesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Thèse : Le baptême de Jésus dans l’œuvre de Luc et dans la tradition baptismale de l’Église Indo-Chaldéenne, Sciences des religions : Paris Sorbonne/Science théologique : Institut catholique de Paris, 1986, notice Sudoc
  2. (en) Manoj Mathew, Mar George Alencherry Prince of Church, in Deccan Chronicle, 19/02/2012, article en ligne
  3. (it) Vaticano. Benedetto XVI nomina ventidue nuovi cardinali, Agenzia Giornalistica Online, 18/02/2012, en ligne
  4. « Nominations pour le Saint-Siège », La Documentation catholique, vol. CIX, no 2490,‎ , p. 504 (ISSN 0012-4613)
  5. « Liste des participants au Synode sur la famille », sur la-croix.com, (consulté le )
  6. « En Inde, le cardinal Alencherry dessaisi de son diocèse », sur www.la-croix.com, (consulté le )
  7. « En Inde, de fausses preuves produites contre le cardinal Georges Alencherry », sur www.la-croix.com, (consulté le )
  8. (en) « Alencherry reinstated Archbishop of Ekm-Angamaly archdiocese », sur www.business-standard.com, (consulté le )

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier

Sources partiellesModifier