Georg Lichtensteger

graveur allemand

Georg Lichtensteger est un graveur au burin allemand né à Wöhrd (de) le . Également éditeur et marchand d'estampes, son œuvre a pour thèmes le portrait, l'histoire naturelle et l'anatomie humaine. Il est reçu à l'Académie de Nuremberg en 1762 et est mort à Nuremberg le .

Georg Lichtensteger
Piscium, serpentum, insectorum, aliorumque nonnullorum animalum nec non plantarum quarundam imagines (Tab. XLV) BHL9873017.jpg
Georg Lichtensteger, Piscium, serpentum, insectorum... (pl.45), d'après Nikolaus Friedrich Eisenberger, 1750
Naissance
Décès
(à 81 ans)
Nuremberg
Nationalité
Allemande
Activités
Autres activités
éditeur et marchand d'estampes
Formation
Académie de Nuremberg
Maître
Paul Decker
Lieu de travail
Distinctions
Membre de l'Académie de Nüremberg, 1762

BiographieModifier

Fils d'un artisan vitrier, Georg Lictensteger apprend la technique de la gravure sur cuivre auprès des frères Wolff, Johann Joachim (1686-1711 ou 1712) et Johann Jonas (1694-1750), avant de devenir l'élève et l'assistant de Paul Decker à l'Académie de Nüremberg : c'est d'après ce maître qu'il grave, en 1726, les premiers portraits que nous lui connaissons.

C'est en la même année 1762 que Georg Lichtensteger épouse Anna Trautner et qu'il devient membre de l'Académie de Nuremberg.

ŒuvreModifier

 
Georg Lichtensteger, Portrait de Christoph Jakob Trew, d'après Dominicus van der Smissen (de), 1748
 
Georg Lichtensteger, Portrait de Georg Philipp Telemann, vers 1745
 
Georg Lichtensteger, Portrait de Friedrich von Ellrodt (de)
 
Georg Lichtensteger, Fortin militaire, gravure pour Antiquitates græcæ et romanæ..., 1757

Gravures d'après ses propres dessinsModifier

Artistes interprétés (ordre alphabétique)Modifier

Contributions bibliophiliques (ordre chronologiqque)Modifier

  • Johann Jakob Scheuchzer, Physique sacrée, ou histoire naturelle de la Bible traduite du latin, gravures dont Machines placées par Hozias sur les tours de Jérusalem par Georg Lichtensteger, chez Pierre Schenk et Pierre Mortier, Amsterdam, 1734[19].
  • Mark Catesby, Piscium, serpentum, insectorum, aliorumque nonnullorum animalum nec non plantarum quarundam imagines quas Marcus Catesby in posteriorare parte splendidi illius operis quo Carolinæ, Floridæ et Bahamensium insularum traddidit historiam naturalem, additis vero imaginibus piscum tam nostratium quam aliarum regionum auxerunt; vivisque coloribus pictus ediderunt, cent figures zoologiques et botaniques gravées par Georg Lichtensteger d'après Nikolaus Friedrich Eisenberger, Fleichmann, Nuremberg, 1750.
  • Johann Jakob Schatz, d'après Bernard de Montfaucon, Antiquitates græcæ et romanæ a viro maxime reverendo atque doctissimo Dn. Bernardo de Montfaucon pluribus olim voluminibus, 108 gravures par Georg Lichtensteger, Georg Lichtensteger éditeur, 1757[20].
  • Franz Michael Regenfuss, Auserlesene Schnecken, Muscheln und andere Schaalthiere - Choix de coquillages et de crustacés (ouvrage bilingue), frontispice gravé par Georg Lichtensteger, 1758[21].
  • Christoph Jakob Trew, Tabulæ osteologicæ seu omnium corporis humani perfecti ossium imagines ad ductum naturæ tam sigilatim quam in ordinaria connexione secundum habitum suum externum magnitudine naturali, quarante planches anatomiques gravées par Georg Lichtensteger d'après Nikolaus Friedrich Eisenberger, Nuremberg, 1767.
  • Georg Lichtensteger, Vorstellung der Gebeine und Muskeln des menlischen Körpers, wobei dieselben in ihrer natürlichen Farbe dargestellt, planches anatomiques gravées par Georg Lichtensteger d'après Nikolaus Friedrich Eisenberger, Johann Joseph Fleischmann, Nuremberg, 1774[22].

Piscium, serpentum, insectorum... (galerie)Modifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Musées et collections publiquesModifier

 
Georg Lichtensteger, Portrait de Jean-Maurice Hoffmann, d'après Johann Christoph Fillisch
 
Georg Lichtensteger, Portrait de Christoph Birkmann (de), d'après Gabriel Müller, 1759
 
Georg Lichtensteger, Portrait de Benjamin Neukirch (de), d'après Johann Christian Sperling

FranceModifier

AllemagneModifier

AutricheModifier

Pays-BasModifier

PologneModifier

Royaume-UniModifier

SlovaquieModifier

États-UnisModifier

Collections privéesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Chemical Heritage Foundation, Georg Lichtensteger dans les collections
  2. a et b Château de Versailles, Georg Lichtensteger dans les collections
  3. a b c d e f g h i j k l et m Bibliothèque de la ville de Trèves, Georg Lichtensteger dans les collections
  4. a et b Bibliothèque nationale autrichienne, Georg Lichtensteger dans les collections
  5. a et b Deutsches Buch- und Schriftmuseum, Georg Lichtensteger dans les collections
  6. a et b San Francisco De Young Museum, Georg Lichtensteger dans les collections
  7. a et b Galerie nationale slovaque, Georg Lichtensteger dans les collections
  8. a et b Fogg Art Museum, Georg Lichtensteger dans les collections
  9. a et b Palais du Belvédère, Georg Lichtensteger dans les collections
  10. a et b Kunsthalle de Hambourg, Georg Lichtensteger dans les collections
  11. a et b Fries Museum, Georg Lichtensteger dans les collections
  12. a et b Cathrin Yarnell, The works of Johann Jacob Schübler : science, mathematics and unregulated imagination, Victoria and Albert Museum, avril 2013
  13. a et b Victoria and Albert Museum, Georg Lichtensteger, "Projet de poêle domestique"
  14. Victoria and Albert Museum, , Georg Lichtensteger, "Neu eingerichte Treillage..."
  15. Victoria and Albert Museum, Georg Lichtensteger, "Encore une pompe de jardin..."
  16. Victoria and Albert Museum, Georg Lichtensteger, "Invention supplémentaire d'un puits de trempage"
  17. a et b British Museum, Georg Lichtensteger dans les collections
  18. a et b LWL-Museum für Kunst und Kultur, Georg Lichtensteger dans les collections
  19. a et b Musée du Louvre, "Physique sacrée ou histoire naturelle de la Bible" dans les collections
  20. a et b Bibliothèque de l'université de Varsovie, Georg Lichtensteger dans les collections
  21. a et b Minneapolis Institue of Art, Georg Lichtensteger dans les collections
  22. Georg Lichtensteger, Vorstellung der Gebeine und Muskeln der menlischen Körpers..., ouvrage en ligne
  23. Jean-Baptiste Montfaucon, Catalogue par ordre alphabétique des bibliothèques du Palais des arts de Lyon, imprimerie de Louis Perrin, Lyon, 1844.
  24. Muséum national d'histoire naturelle, Piscium, serpentum, insectorum...
  25. Collections nationales de Dresde, Georg Lichtensteger dans les collections
  26. Fitzwilliam Museum, Georg Lichtensteger dans les collections
  27. Victoria and Albert Museum, gravures par Georg Lichtensteger

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier