Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bertini.
Gary Bertini
GaryBertiniPhoto.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Briceva (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
Tel Aviv-JaffaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Instrument
Site web
Distinctions
Bertini memorial in Tel Aviv.JPG
plaque commémorative

Gary Bertini ( - [1]), est un chef d'orchestre israélien.

BiographieModifier

Gary Bertini est né Shloyme Golergant à Brichevo, alors en Bessarabie, puis en Roumanie et maintenant en Moldavie. Son père, K.A. Bertini (Arn Golergant), est un poète et un traducteur d'auteurs russe (Léonide Andreiev) et yiddish (Abraham Sutzkever (en), H. Leivick (en)) en hébreu. Sa mère, Berta Golergant est médecin et biologiste.

La famille émigre en Israël en 1946 et Gary Bertini étudie la musique au Music Training Teachers' College à Tel-Aviv, puis à Milan et au Conservatoire de Paris, de 1951 à 1954, où il est l'élève de Nadia Boulanger, d'Eugène Bigot, de Jacques Chailley, d'Arthur Honegger et d'Olivier Messiaen.

Dès son retour en Israël, Gary Bertini fonde en 1955 la Chorale Rinat, devenue plus tard le Chœur de chambre d'Israël. Il est le conseiller musical de la Batsheva Dance Company et fonde l'Orchestre de chambre d'Israël en 1965, qu'il dirige jusqu'à 1975 et, de 1978 à 1986, il est à la tête de l'Orchestre symphonique d'Israël. À partir de 1994, il est le directeur artistique du New Israeli Opera à Tel Aviv.

Sa carrière est également internationale et, hors d'Israël, il est le conseiller musical de l'Orchestre symphonique de Detroit de 1981 à 1983, chef permanent de l'Orchestre symphonique de la WDR de Cologne de 1983 à 1991 et de l'Opéra de Francfort de 1987 à 1991. Il a aussi exercé les fonctions de directeur artistique de l'Opéra d'État de Hambourg, de l'Orchestre symphonique métropolitain de Tokyo, de l'Opéra de Rome et, avant sa mort, survenue le des suites d'un lymphome[2], du Teatro San Carlo à Naples.

Discographie sélectiveModifier

RécompensesModifier

En 1978, le Prix Israël lui est décerné. C'est le prix le plus prestigieux attribué chaque année par l'État d'Israël à des personnalités israéliennes ou à des organisations ayant marqué l'année d'un point de vue artistique, culturel ou scientifique.

Notes et référencesModifier

  1. « Gary Bertini, musicien charismatique », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 août 2017)
  2. Mort de Gary Bertini

SourcesModifier

Liens externesModifier