Ouvrir le menu principal

Gare des Échets

gare française

Les Échets
Image illustrative de l’article Gare des Échets
Abri et entrée de la halte en août 2017.
Localisation
Pays France
Commune Miribel
Quartier Les Échets
Adresse Route de Strasbourg
01700 Miribel
Coordonnées géographiques 45° 52′ 29″ nord, 4° 54′ 39″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Auvergne-Rhône-Alpes
Caractéristiques
Ligne(s) Lyon-Saint-Clair à Bourg-en-Bresse
Voies 2
Quais 2
Transit annuel 149 547 voyageurs (2016)
Altitude 278 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Bus (Colibri) Voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Les Échets

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Les Échets

Géolocalisation sur la carte : Ain

(Voir situation sur carte : Ain)
Les Échets

Géolocalisation sur la carte : Miribel

(Voir situation sur carte : Miribel)
Les Échets

La gare des Échets est une gare ferroviaire française de la ligne de Lyon-Saint-Clair à Bourg-en-Bresse, située aux Échets à l'extrême nord du territoire de la commune de Miribel, dans le département de l'Ain, en région Auvergne-Rhône-Alpes. La commune dispose également, au bord du Rhône au sud de son territoire, de la gare de Miribel sur la ligne de Lyon-Perrache à Genève (frontière).

Elle est mise en service en 1866 par la Compagnie de la Dombes.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 278 mètres d'altitude, la gare des Échets est située au point kilométrique (PK) 20,727 de la ligne de Lyon-Saint-Clair à Bourg-en-Bresse entre les gares de Sathonay - Rillieux et de Mionnay[1].

Elle est située sur la section à double voie qui débute peu avant la gare au PK 19,334 et s'achève à la gare de Villars-les-Dombes[1].

HistoireModifier

La « station des Échets »[2] est mise en service le par la Compagnie de la Dombes, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne de Sathonay à Bourg[3].

Au service de l'été, à partir du , la station est desservie par quatre (dans chaque sens) omnibus mixtes (voyageurs et marchandises) sur les relations : Bourg, ou Besançon, ou Mulhouse, ou Strasbourg, et Lyon-Croix-Rousse. Sur la relation Bourg-Lyon-Croix-Rousse, s'ajoute un train supplémentaire le lundi et le mercredi[4].

En 1872, elle devient une gare du réseau de la Compagnie des Dombes et des chemins de fer du Sud-Est (DSE) qui c'est substituée à la compagnie d'origine[4].

Le a lieu l'accident ferroviaire des Échets. Le train express Strasbourg-Lyon déraille, en passant sur l'aiguille de la voie de garage à l'entrée de la gare, la rupture des attelages provoque un télescopage des voitures entre elles et un écrasement de plusieurs sur la halle à marchandises. Le bilan est de 39 morts et plus de 60 blessés[5].

Un décret du , décerne la médaille d'honneur des chemins de fer à Jean-Claude-Clément Coulon, le chef de gare. Cette décoration est faite à titre exceptionnel : « après l'accident en gare des Échets, a fait preuve des plus belles qualités de sang-froid, d'initiative et de dévouement tant pour l'organisation immédiate des secours aux victimes que pour le dégagement des voies et la reprise de la circulation, et s'est montré tout à fait à la hauteur des graves circonstances en présence desquelles il s'est brusquement trouvé »[6].

En , les bus du Côtière liberté réseau intercommunal (Colibri), de la communauté de communes de Miribel et du Plateau, ont un arrêt près de la gare.

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à entrée libre, elle dispose d'un distributeur automatique de titres de transport TER[7].

DesserteModifier

Les Échets est desservie par des trains du réseau TER Auvergne-Rhône-Alpes de la relation Bourg-en-Bresse-Lyon-Perrache[7].

IntermodalitéModifier

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[7].

Les bus, des lignes 1 et 3 de Côtière liberté réseau intercommunal (Colibri), desservent l'arrêt « gare des Échets »[7].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [886] (Lyon-Sst-Clair) Sathonay - Bourg-en-Bresse », p. 168.
  2. « Chemin de fer de la Dombes », Rapports et délibérations / Département de l'Ain, Conseil général,‎ , p. 27 (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2016).
  3. François et Maguy Palau, 2004, p. 79.
  4. a et b François et Maguy Palau, 2004, p. 80.
  5. « Le déraillement du rapide Strasbourg-Lyon fait près de 100 victimes, dont 38 morts », Le Petit Journal, no 21424,‎ , p. 1 (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2016).
  6. « Ministère des Travaux Publics », Journal officiel de la République française,‎ , p. 4097 (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2016).
  7. a b c et d « Services & Gares / Halte ferroviaire Les Echets », sur SNCF TER Rhône-Alpes (consulté le 2 octobre 2016).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • François et Maguy Palau, Le rail en France : Le Second Empire, t. 3 (1864-1870), Palau, , 239 p. (ISBN 2-950-9421-3-X), « 9.20. Sathonay-Bourg : 1re septembre 1866 », p. 79-80.

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier



Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Bourg-en-Bresse Mionnay TER Auvergne-Rhône-Alpes Gare de Sathonay - Rillieux Lyon-Perrache