Gare de Saint-Étienne-Carnot

gare ferroviaire française

Saint-Étienne-Carnot
Image illustrative de l’article Gare de Saint-Étienne-Carnot
Entrée de la gare de Saint-Étienne Carnot.
Localisation
Pays France
Ville Saint-Étienne
Adresse Place Carnot
42000 Saint-Étienne
Coordonnées géographiques 45° 26′ 49″ nord, 4° 23′ 06″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Auvergne-Rhône-Alpes
Caractéristiques
Ligne(s) Saint-Georges-d'Aurac - Saint-Étienne-Châteaucreux
Voies 2
Quais 2 latéraux
Transit annuel 142 324 (2015)
Altitude 513 m
Historique
Mise en service 1980
Architecte M.Beynet
Correspondances
Tramway  T1 T2
Autobus  8 10 12 21
Réseau départemental 103,105,106,107,111,120
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Saint-Étienne-Carnot
Géolocalisation sur la carte : Saint-Étienne
(Voir situation sur carte : Saint-Étienne)
Saint-Étienne-Carnot

La gare de Saint-Étienne-Carnot est une gare ferroviaire française de la ligne de Saint-Georges-d'Aurac à Saint-Étienne-Châteaucreux, située place Sadi Carnot au centre ville de Saint-Étienne, dans le département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes qui effectuent des missions entre Lyon et Firminy (ou Le Puy-en-Velay), via Saint-Étienne-Châteaucreux.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 513 m d'altitude, la gare de Saint-Étienne-Carnot est située au point kilométrique (PK) 137,013 de la ligne de Saint-Georges-d'Aurac à Saint-Étienne-Châteaucreux, entre les gares de Saint-Étienne-Le Clapier et Saint-Étienne-Châteaucreux.

HistoireModifier

Cette gare est édifiée en 1980 pour désengorger le trafic de la Gare de Saint-Étienne-Châteaucreux. L'architecte M. Beynet[1] réalise une gare aérienne construite sur un viaduc. Elle est composée de deux quais de 150 mètres permettant d'arriver directement au centre ville. Les quais, d'une longueur de 150 mètres, sont recouverts d'un encadrement métallique orange, composé de vitres permettant d'avoir une vue sur le centre ville. Lors de la construction, la voie 1 qui dessert le quai A avait été banalisée et électrifiée pour permettre aux rames réversibles Stélyrail de desservir la gare depuis Lyon.

La rénovation[2] de la gare est incluse dans le programme, de modernisation et l'électrification de la ligne de Saint-Étienne à Firminy, prévu par le contrat de plan État/Région (CPER) pour la période 2000-2006. Lors de ces travaux, le tablier du viaduc de Montaud sur lequel est construit la gare a été remplacé à plusieurs endroits (notamment sur la Grand'Rue) par un tablier mixte à poutrelles enrobées. Les deux voies ont été électrifiées et équipées en IPCS.

En 2006 la gare enregistre un trafic de 288 501 voyageurs[3] (départ et arrivée confondus) 47 % ont la ville de Lyon pour origine ou destination[4]. Une évaluation a posteriori, réalisée en 2007[2], constate la réhabilitation de l'espace voyageurs dans le bâtiment voyageurs, avec notamment des aménagements plus accueillants, une signalétique renforcée, et l'installation d'automates pour l'achat des titres de transport. Les quais sont devenus accessibles aux personnes à la mobilité réduite (PMR) avec l'ajout d'ascenseurs[2]. L'auteur du rapport note que l'accès aux quais donne une impression de délabrement, du fait de fuites d'eau, de tags et du manque d'éclairage des couloirs[2]. Il constate également[2] qu'il n'est pas possible de desservir la gare avec les TER 2N, utilisés pour la relation Firminy - Lyon Part-Dieu, du fait qu'ils sont plus longs que les quais : 163 m pour 150 m.

En 2014, la gare avait une fréquentation nettement en baisse avec 148 400 voyageurs[5]. En 2015, la gare a une fréquentation de 142 324[5].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Gare[6] SNCF, Elle dispose d'un bâtiment voyageurs ouvert tous les jours sauf dimanches et fêtes. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. Elle ne dispose plus () de guichet de vente.

DesserteModifier

Saint-Étienne-Carnot est desservie[6] par des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes qui effectuent des missions entre Lyon et Firminy, via Saint-Étienne-Châteaucreux, et entre Lyon et Le Puy-en-Velay.

IntermodalitéModifier

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[6]. Le site de la gare de Saint-Étienne-Carnot est un pôle multimodal permettant des correspondances : avec les lignes de tramway T1 et T2, les bus du réseau STAS des lignes 8, 10, 12 et 21, et une station de vélos en libre-service (Vélivert)[7] mise à disposition par la Communauté d'agglomération Saint-Étienne Métropole. La gare est également desservie par le réseau départemental TIL. Les lignes 103,105,106,107,111 et 120 la desservent à l'arrêt "Carnot-Le Nôtre" situé rue André Le Nôtre en direction de la Plaine du Forez.

Galerie photosModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Gare de Carnot - Archives Municipales de la Ville de Saint-Etienne », sur Site des Archives Municipales de la Ville de Saint-Etienne (consulté le 11 février 2015)
  2. a b c d et e Cédric Deblay, Évaluation de l’opération de modernisation et d’électrification de la ligne Saint-Étienne - Firminy dans le cadre du XIIe contrat de plan État / Région Rhône-Alpes (2000-2006), Master Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes (TURP), tutelles : Université Lumière Lyon 2 et École nationale des travaux publics de l'État (ENTPE), septembre 2007, p. 31 pdf (consulté le 10 septembre 2011).
  3. Cédric Deblay, opus cité, septembre 2007, p. 49
  4. Cédric Deblay, opus cité, septembre 2007, p. 52
  5. a et b Fréquentations en gare
  6. a b et c Site SNCF TER Rhône-Alpes, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare de Saint-Étienne-Carnot lire (consulté le 8 juin 2011).
  7. « Localisation Stations Vélivert » (consulté le 19 novembre 2014)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Bas-Monistrol Saint-Étienne-Le Clapier TER Auvergne-Rhône-Alpes Saint-Étienne-Châteaucreux Saint-Étienne-Châteaucreux
Firminy ou Le Puy-en-Velay Saint-Étienne-Le Clapier TER Auvergne-Rhône-Alpes Saint-Étienne-Châteaucreux Lyon-Part-Dieu
ou Lyon-Perrache
ou Saint-Étienne-Châteaucreux