Ouvrir le menu principal

Sézanne
Image illustrative de l’article Gare de Sézanne
Vue d'ensemble de la gare vers 1900.
Localisation
Pays France
Commune Sézanne
Coordonnées géographiques 48° 42′ 53″ nord, 3° 43′ 45″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Services Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Oiry - Romilly-sur-Seine
Gretz-Armainvilliers - Sézanne
Voies 4 + voies de débords
Quais 3 (1 latéral, 2 centraux)

Géolocalisation sur la carte : Marne

(Voir situation sur carte : Marne)
Sézanne

La gare de Sézanne est une gare ferroviaire, fermée au trafic voyageurs, située dans la commune française de Sézanne (département de la Marne).

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Gare de bifurcation, elle est située au point kilométrique 53,799 de la ligne de Oiry à Romilly-sur-Seine et au point kilométrique 131,721 de la ligne de Gretz-Armainvilliers à Sézanne.

Son altitude est de 121 m[1].

HistoireModifier

Sézanne était autrefois reliée à Paris-Est via Gretz-Armainvilliers et Esternay. Il y avait aussi des liaisons avec :

à l'est :

via Fère-Champenoise :

au sud :

Une locomotive à vapeur construite par Alfred Hallette (fils d'Alexis Hallette)[2] porte le nom de Sézanne. C'est la seule de ce type encore conservée de nos jours, elle est visible au Musée Français du chemin de fer de Mulhouse.

Le 9 janvier 1957 un train de munitions explose en gare causant la mort de 3 soldats et faisant des dégâts considérables.

Une association locale fait fonctionner l'été et occasionnellement un autorail Picasso vers Esternay, voir le site externe cité plus bas. À la suite d'un acte de vandalisme durant l'été 2007, la gare a été endommagée par un incendie.

Service voyageursModifier

La gare est fermée au trafic voyageurs. Un autorail touristique du Chemin de fer touristique de la Traconne relie cependant Esternay à Sézanne les dimanches d'été[3].

Service des marchandisesModifier

Cette gare est ouverte au service du fret[4]. Les coopératives agricoles d'Esternay et de Sézanne sont clientes pour le trafic de céréales et d’engrais ; le trafic annuel est d'environ 50 trains complets par an.

 
Sous l'escalier de l'église, deux fenêtres à carreaux éclairent la gare routière.

La gare routièreModifier

Il n'y avait pas de gare routière proprement dite, mais juste un petit abri, sous l'escalier de l'église Saint-Denis, qui permettait à quelques voyageurs de s'abriter de la pluie.

La gare routière était desservie par les autocars TER Champagne-Ardenne (ligne Château-Thierry - Montmirail - Esternay - Sézanne).

À la suite de la suppression de la desserte par autocar vers Château-Thierry, un service de transports réguliers avait été mis en place en . Il est supprimé à compter du . Seul subsiste, un service de transport en commun sur réservation[5].

Notes et référencesModifier

  1. Fiche IGN.
  2. Anne Callite, « Alexis Halette. Ingénieur et industriel en Artois (1788 – 1846) », Lille, sd (1990).
  3. Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région IDF, Note rapide no 371, janvier 2005, p. 4, consultée le 21 mars 2011
  4. Site Fret SNCF : la gare de Sézanne.
  5. « Trans'Brie et Champagne, le transport sur réservation », sur ville-sezanne.fr, (consulté le 31 mai 2015).

BibliographieModifier

  • Le dépôt de Sézanne a été étudié par Francis Villemaux dans le no 23 de Correspondances Ferroviaires d'octobre 2005: «Au dépôt de Sézanne, les 140 C vivaient à la campagne», pages 21-31.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier