Ouvrir le menu principal

Gare de Planès

gare française

Planès
Image illustrative de l’article Gare de Planès
L'ancien bâtiment voyageurs de la halte.
Localisation
Pays France
Commune Planès
Adresse 66210 Planès
Coordonnées géographiques 42° 30′ 03″ nord, 2° 08′ 13″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Occitanie (Train Jaune)
Caractéristiques
Ligne(s) ligne de Cerdagne
Voies 1
Quais 1
Altitude 1373 m
Historique
Mise en service 18 juillet 1910

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Planès

Géolocalisation sur la carte : Occitanie

(Voir situation sur carte : Occitanie)
Planès

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Orientales

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Orientales)
Planès

La gare de Planès est une gare ferroviaire française de la ligne de Cerdagne (voie métrique), située sur le territoire de la commune de Planès, dans le département des Pyrénées-Orientales en région Occitanie.

Elle est mise en service en 1910 par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par le Train Jaune, train TER Occitanie spécifique pour la ligne de Cerdagne.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 1 373 mètres d'altitude, la gare de Planès est située au point kilométrique (PK) 25,222 de la ligne de Cerdagne (voie métrique), entre les gares de Sauto et de Mont-Louis - La Cabanasse.

On atteint la gare après avoir franchi le pont de Cassagne (dit pont Gisclard).

 
Le pont suspendu de Cassagne (ou Gisclard).

HistoireModifier

En août 1910, le Conseil général émet le vœu qu'avant la livraison de la ligne à la Compagnie, l'État construise le chemin d'accès permettant de relier la halte au « chemin d'intérêt commun » no 32[1]. Dans sa réponse du 9 août 1911, le Ministre rappelle que le chemin d'intérêt commun no 32 permet le lien entre les quatre villages qui constituent la commune et que la halte est reliée à ce chemin par une « avenue d'accès spécial », d'environ 85 m de long, et le chemin vicinal ordinaire no 5 d'une longueur d'à peu près un kilomètre. L'avenue et le chemin ayant un revêtement empierré d'une qualité équivalente, voir meilleure pour l'avenue, les ingénieurs jugent que l'avenue n'a pas à être d'un meilleur état que le chemin dont l'entretien revient à la commune[2].

La halte[3] de Planès est mise en service le 18 juillet 1910[4], avec la première section de Villefranche à Mont-Louis, par la Compagnie des chemins de fer du Midi et du Canal latéral à la Garonne.

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Halte[5] SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à entrée libre. Les voyageurs disposent d'un quai avec un panneau d'information avec les horaires. L'arrêt du train étant facultatif, il faut se signaler dans le train ou depuis le quai pour demander l'arrêt.

DesserteModifier

Planès est desservie[5] par des trains TER Occitanie (Train Jaune) qui effectuent des missions entre les gares de Villefranche - Vernet-les-Bains et de Latour-de-Carol-Enveitg.

IntermodalitéModifier

La gare de Planès présente la particularité de n'être accessible qu'à pied par un chemin depuis le village de Planès (environ 20 minutes de marche). Depuis la gare on peut rejoindre, à pied, le pont Gisclard soit au niveau des piles, soit au niveau du tablier.

Notes et référencesModifier

  1. Site gallica.bnf.fr, Chemins de fer du Midi - Ligne de Cerdagne - Chemins aux abords des gares, dans Rapports et délibérations - Pyrénées-Orientales, Conseil général, 1910/08 pp. 118-119 intégral (consulté le 9 novembre 2011).
  2. Site gallica.bnf.fr, Chemins de fer de Villefranche à Bourg-Madame - Demande de chemins d'accès à diverses stations - Réponse de M. le Ministre des travaux publics à un vœu du Conseil général : Halte de Sauto, dans Rapports et délibérations - Pyrénées-Orientales, Conseil général, 1911 pp. 48-49 intégral (consulté le 9 novembre 2011).
  3. France, Annales des ponts et chaussées: Partie technique. Mémoires et documents relatifs à l'art des constructions et au service de l'ingenieur, V.C. Dunod, 1913, p. 325 « sept haltes, savoir : (...), Planès, ... » extrait (consulté le 8 novembre 2011).
  4. Olivier Bachet, Le patrimoine de la SNCF et des chemins de fer français, volume 1, Flohic, 1999 (ISBN 9782842340698), p. 224 extrait (consulté le 9 novembre 2011).
  5. a et b Site SNCF Ter Languedoc-Roussillon, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Halte ferroviaire de Planès lire (consulté le 9 novembre 2011).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier



Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Villefranche - Vernet-les-Bains Sauto TER Occitanie Mont-Louis - La Cabanasse Latour-de-Carol-Enveitg