Ouvrir le menu principal

Gare de Glos - Montfort

gare française

Glos - Monfort
Image illustrative de l’article Gare de Glos - Montfort
Ancien bâtiment voyageurs et entrée de la halte.
Localisation
Pays France
Commune Glos-sur-Risle
Adresse 3, rue de la Gare
27290 Glos-sur-Risle
Coordonnées géographiques 49° 16′ 18″ nord, 0° 40′ 58″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Normandie
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Serquigny à Oissel
Évreux-Embranchement à Quetteville
Voies 2 (+ ancien faisceau de triage)
Quais 2
Transit annuel 4 110 voyageurs (2015)
Altitude 53 m
Historique
Mise en service 24 juillet 1865

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Glos - Monfort

Géolocalisation sur la carte : Normandie

(Voir situation sur carte : Normandie)
Glos - Monfort

Géolocalisation sur la carte : Eure

(Voir situation sur carte : Eure)
Glos - Monfort

La gare de Glos - Montfort est une gare ferroviaire française des lignes de Serquigny à Oissel et d'Évreux-Embranchement à Quetteville, située sur le territoire de la commune de Glos-sur-Risle, à proximité de Montfort-sur-Risle, dans le département de l'Eure en région Normandie.

Elle est mise en service en 1865 par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest.

Jusqu'au 7 juillet 2019, c'était une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) du réseau TER Normandie, desservie par des trains régionaux. C'est également une gare ouverte au service fret.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 53 mètres d'altitude, la gare de bifurcation de Glos - Montfort est située au point kilométrique (PK) 19,168 de la ligne de Serquigny à Oissel, entre les gares ouvertes de Brionne et de Bourgtheroulde - Thuit-Hébert[1], elle est encadrée par les deux gares fermées de Pont-Authou et de Saint-Léger - Boissey.

Elle est également située au PK 155,286 de la ligne partiellement déclassée d'Évreux-Embranchement à Quetteville, entre la limite de déclassement et la gare fermée de Montfort - Saint-Philbert.

HistoireModifier

La station de Glos - Montfort est mise en service le 24 juillet 1865 par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation l'embranchement de Serquigny à Rouen de la ligne de Paris à Caen et à Cherbourg[2].

Elle devient une gare de bifurcation le 23 août 1867, lors de l'ouverture à l'exploitation de l'embranchement d'intérêt local d'Évreux-Embranchement à Quetteville[3].

De 1902 à 1948, elle est aussi le terminus de la petite ligne à voie métrique du chemin de fer de Cormeilles à Glos-Montfort et extensions, moyennant indemnité versée à la compagnie de l'Ouest[4].

En 2014, le temps de parcours prévu était de h 37 min pour la gare de Rouen-Rive-Droite et de h 7 min pour la gare de Caen. La desserte voyageurs était de un train par jour sur la relation Rouen-Caen, dans chaque sens, du lundi au vendredi et d'un seul train pour Caen les samedis dimanches et fêtes[5].

En 2015, SNCF estimait la fréquentation annuelle à 4 110 voyageurs[6].

Service des voyageursModifier

 
Le bâtiment voyageurs, les quais et un train spécial du Pacific Vapeur Club.

AccueilModifier

Halte SNCF, c'était un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre[7].

Un passage à niveau planchéié, permettait la traversée des voies et l'accès aux quais.

DesserteModifier

Glos - Montfort était une gare du réseau TER Normandie desservie par des trains régionaux ayant pour destinations, les gares de Rouen-Rive-Droite ou de Caen[7].

IntermodalitéModifier

Le stationnement des véhicules était possible à côté du bâtiment principal et de l'entrée de la halte voyageurs.

Service des marchandisesModifier

La gare de Glos - Montfort, qui dépend de la plateforme de Sotteville, est ouverte au service du fret, uniquement pour des transports par train massif en gare[8].

Notes et référencesModifier

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français : (372) Serquigny - Oissel, vol. 1 - lignes 001 à 600, Paris, La Vie du Rail, , 238 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), p. 140
  2. François Palau et Maguy Palau, Le Rail en France - Le Second Empire : 8.6 Serquigny-Rouen : 24 juillet 1865, t. 3 : 1864 - 1870, Paris, Palau, , 239 p. (ISBN 2-950-9421-3-X), p. 51
  3. Alfred Cane, « La voie ferrée de Glos-Montfort à Pont-Audemer », sur books.google.fr, Évreux, Imprimerie C-F Canu, (consulté le 22 mai 2014)
  4. Voir les dispositions le prévoyant.
  5. Site TER Normandie : relation Rouen - Caen, fiche horaire du 15 décembre 2016 au 1er juillet 2017.
  6. SNCF Open Data, estimation de la fréquentation des gares en 2015.
  7. a et b SNCF, TER Haute Normandie, « Gare de Glos - Montfort », sur ter-sncf.com (consulté le 24 mai 2014)
  8. Fret SNCF, « Nomenclature des gares CIM : Glos - Montfort - code gare : 415349 », sur fret.sncf.com (consulté le 24 mai 2014)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Caen Brionne TER Normandie Bourgtheroulde - Thuit-Hébert Rouen-Rive-Droite