Ouvrir le menu principal

Gare de Chlef

gare ferroviaire algérienne

Gare de Chlef
Image illustrative de l’article Gare de Chlef
La gare ferroviaire à Chlef (Hôtel les orangers en arrière plan).
Localisation
Pays Algérie
Commune Chlef
Coordonnées géographiques 36° 10′ 01″ nord, 1° 20′ 33″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNTF
Exploitant SNTF
Caractéristiques
Ligne(s) Alger, Oran
Historique
Mise en service
Architecte André Mermet

Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/ Wilaya Chlef]]

[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/ Wilaya Chlef|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/ Wilaya Chlef]])|class=noviewer]]
Gare de Chlef

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Gare de Chlef

La Gare de Chlef (Anciennement appelée Gare P.L.M d’Orléansville), (en arabe : محطة الشلف), est une gare ferroviaire algérienne, la principale de l'agglomération de Chlef. Elle est située boulevard Abdelhamid Ben Badis. La gare est le seul arrêt qu'effectue le train ultramoderne de la SNTF "Coradia" le long de son trajet entre Alger et Oran.

Elle dessert les villes d'Alger et Oran et les régions intermédiaires, en particulier les villes de Aïn Defla, Khemis Miliana, Boufarik, El Affroun et Blida à l'est, Boukadir, oued Rhiou et Relizane à l'ouest.

HistoireModifier

L'établissement d'une gare à Orléansville (Chlef) a été approuvé lors d'une séance du conseil du gouvernement le 08 avril 1868[1], elle a été construite par l’architecte français et directeur de l’atelier d’architecture à l’École des beaux-arts d’Alger André Mermet (né le 17 septembre 1844)[2]. La gare a été inaugurée par l'arrivé du train en provenance d'Oran en janvier 1870, tandis que le train provenant d'Alger entre en gare le 31 décembre 1870[3].

La gare a été dévastée par le séisme de 1954[4],[5], puis reconstruite et inaugurée en 1956[6].

L’architecteModifier

André Clément François Mermet est né le 17 septembre 1844 à Grenoble, il obtint En 1886 le premier prix pour la construction d'un palais consulaire à Alger, puis un deuxième prix pour la construction d'un palais pour la Tunisie à l'exposition universelle de Paris en 1887, Il est nommé inspecteur des travaux diocésains d'Alger le 1er  mars 1890, et désigné officier d'académie le 14 août 1889[7].

Dates clésModifier

  • Le 08 avril 1857, Un décret impérial avait stipulé : « qu’il sera créé en Algérie un réseau de chemins de fer embrassant les trois provinces ». Ce réseau se composera essentiellement de deux grandes lignes : la première parallèle à la mer partant à l’est, reliant Alger et Constantine et à l’ouest, reliant Alger à Oran, en passant près d'Orléansville (Chlef). Une seconde  reliant à l’est les principaux Ports maritimes et  à l’ouest Ténès à Orléansville (Chlef)[3].
  • Le 15 Janvier 1870, le tronçon  Orléansville-Relizane entre en service[8].
  • Le 31 décembre 1870, mise en service du tronçon Affreville (Khemis Miliana) –Orléansville[8].
  • En 1900, Décret approuvant l'établissement d'un dortoir à la gare d'Orléansville par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée[9].
  • En 1923, Inauguration de la ligne Orléansville-Ténès[10].
  • Le 15 septembre 1937, Fermeture de la ligne Orléansville-Ténès[10].
  • Le 03 février 2008, record de vitesse d'un train Algérien entre Chlef et Oran, vitesse atteinte 177 km/h.[11]
  • Le 09 septembre 1954, la gare est détruite par un tremblement de terre[12]
  • Le 03 août 2008, inauguration de la ligne Chlef-Alger par le train Autorail CAF ZZ 22[13].
  • Le 07 août 2013, inauguration de la ligne Chlef-Oran par le train Autorail CAF ZZ 22.
  • Le 02 mars 2018, inauguration de la ligne Alger-Oran, avec un seul arrêt à Chlef par le train Alstom Coradia ZZe-30[14].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

La gare dispose de nombreux services destinés aux voyageurs,notamment un bureau d'accueil général, une salle d'attente et un kiosque.

La gare dispose d'un parking gratuit non couvert.

Services à proximité de la gareModifier

Une pharmacie (Pharmacie de la gare) se trouve à 100 m de la Gare, un hôtel 05 étoiles "Mirador Palace" (Deux restaurants et une cafeteria), une mosquée à 200 m au nord de la gare et un parking payant se trouve à 150 m au nord-ouest de la gare.

Destinations principales desservies[15]Modifier

Grande ligne - Train confort Grande ligne - Train ordinaire Ligne régionale - Train ordinaire Ligne régionale - Autorail
Oran Alger Alger Alger
Gare Agha (Alger) Oran Blida Oran
Blida Blida Relizane Blida
Relizane Relizane Aïn Defla Relizane
Aïn Defla Aïn Defla Oued Fodda (Chlef) Aïn Defla
Oued Rhiou (Relizane) Oued Rhiou (Relizane) Oued Fodda (Chlef)
Boukadir (Chlef) Boukadir (Chlef) El Affroun (Blida)
El Affroun (Blida) El Affroun (Blida) Khemis Miliana (Ain Defla)
Khemis Miliana (Ain Defla) Khemis Miliana (Ain Defla) Boufarik (Blida)
Boufarik (Blida)
 
Destinations depuis la gare de Chlef et réseau ferroviaire à Chlef


IntermodalitéModifier

La gare est le terminus des lignes de BUS de l'Entreprise de transport urbain de Chlef (ETUC), elle dispose également d'une station de taxis.

Lignes régulières de l'ETUCModifier

Ligne Tracé des lignes régulières
1 Hay NasrGare ferroviaire
2 Hay Hassania ⇔ Nouvelle ville ⇔ Gare ferroviaire
3 Hay BradaiGare ferroviaire
4 Gare routière (SOGRAL) ⇔ Station du 05 juillet ⇔ Station de Tazgaït ⇔ Gare ferroviaire
5 Hay El HouriaGare ferroviaire

TrainsModifier

Les trains opérationnels sur la ligne de Chlef sont des trains autorails construits par la société espagnol CAF et la société française Alstom et des trains de grandes lignes

Assurés par les locomotives diesel-électrique GM-EMD (General Motors Electro-Motive Division), et des voitures DEV INOX.[16]

GalerieModifier

RéférencesModifier

  1. « Conseiller rapporteur Urbain. Établissement de la gare d'Orléansville et d'une station à la smala de l'Oued Sly et déclaration d'utilité publique des travaux du chemin de fer d'Alger à Oran aux abords d'Orléansville. N° 1701. Séance du 8 avril 1868 » (consulté le 16 juin 2019)
  2. « Architectes d’Alger 1830-1940 » (consulté le 16 juin 2019)
  3. a et b « Histoire du Chemin de Fer d'Orléansville », sur cheliff.org (consulté le 16 juin 2019)
  4. « Tremblement de terre d'Orléansville » (consulté le 16 juin 2019)
  5. « Le séisme d'Orléansville » (consulté le 16 juin 2019)
  6. « Nouvelle Gare d'Orléansville (1956) », sur algeriemesracines.com (consulté le 16 juin 2019)
  7. « MERMET André, Clément, François »,
  8. a et b Narcisse Faucon, Le livre d'or de l'Algérie, (lire en ligne), p.21.
  9. « Bulletins des lois, Page 2324 » (consulté le 17 juin 2019)
  10. a et b « La gare » (consulté le 16 juin 2019)
  11. « SNTF Autorail », sur Sntf.dz (consulté le 17 juin 2019)
  12. « Urbanisme et colonisation, page 112 » (consulté le 17 juin 2019)
  13. « L’autorail Alger-Chlef opérationnel », (consulté le 17 juin 2019)
  14. « Premier voyage du train «Coradia» à partir d’Oran », (consulté le 17 juin 2019)
  15. « Horaires des trains », sur Société nationale des transports ferroviaires (consulté le 17 juin 2019)
  16. « TRAINS DE GRANDES LIGNES », sur Sntf.dz (consulté le 17 juin 2019)