Gamma Coronae Australis

étoile binaire de la constellation de la Couronne australe
Gamma Coronae Australis
(γ CrA)
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 19h 06m 25,1101s[1]
Déclinaison −37° 03′ 48,3901″[1]
Constellation Couronne australe
Magnitude apparente +4,20[2]
(4,53 / + 6,42)[3]

Localisation dans la constellation : Couronne australe

(Voir situation dans la constellation : Couronne australe)
Corona Australis IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral F8V / F8V[5]
Indice U-B +0,51[6] / 
Indice B-V +0,01[6] / 
Astrométrie
Vitesse radiale −51,60 ± 0,3 km/s[7]
Mouvement propre μα = 96,74 mas/a[1]
μδ = −281,71 mas/a[1]
Parallaxe 57,79 ± 0,75 mas[1]
Distance 56,4±0,7 a.l. (∼17,3 pc)
Magnitude absolue +3,73 / +3,80[8]
Caractéristiques physiques
Masse 1,15 M / 1,14 M[8]
Rayon 1,47 R / 1,42 R[8]
Gravité de surface (log g) 4,17 / 4,19[8]
Température 6 090 K / 6 100 K[8]
Métallicité −0,07 [Fe/H] / −0,07 [Fe/H][8]
Âge 5×109 a[8]
Composants stellaires
Composants stellaires γ CrA A, γ CrA B
γ CrA[4]
Demi-grand axe (a) 1,896 "
Excentricité (e) 0,320
Période (P) 121,76 a
Inclinaison (i) 149,6°
Argument du périastre (ω) 349,0°
Longitude du nœud ascendant (Ω) 50,3°
Époque du périastre (τ) 2 000,64 JJ

Autres désignations

γ CrA, CCDM J19064 -3704AB, HIP 93825, CD-37 13048, SAO 210928[2]
γ CrA A : HR 7226, HD 177474[9]
γ CrA B : HR 7227, HD 177475[10]

Gamma Coronae Australis (γ Coronae Australis / γ CrA) est une étoile binaire de la constellation de la Couronne australe, d'une magnitude apparente combinée de 4,20[2] et donc visible à l'œil nu. Elle est distante de 56,4±0,7 a.l. (∼17,3 pc) du Soleil[1], et elle se rapproche de nous selon une vitesse radiale de −51,60 km/s[7]. Gamma Coronae Australis est par ailleurs membre du disque mince de la Voie lactée[8].

Le système γ CrA est une binaire visuelle, dont l'orbite est calculée à partir des observations de l'étoile secondaire orbitant autour de l'étoile primaire. La composante primaire, γ CrA A, est une étoile jaune-blanc de la séquence principale de type spectral F8V[5] qui possède une température effective de 6 090 K[8]. Cette étoile de magnitude absolue +3,73 est 1,15 fois plus massive que le Soleil[8]. La composante secondaire, γ CrA B, est une autre étoile de type spectral F8V[5]. Avec une température effective de 6 100 K, une magnitude absolue de +3.80, et une masse de 1,14 M, elle est quasiment identique à l'étoile primaire[8]. γ CrA est une binaire connue de longue date, est ses deux composantes ont reçu deux désignations différentes dans le catalogue Henry Draper, soit HD 177474[9] et HD 177475[10] respectivement. Les deux étoiles sont séparées dans le ciel de 1,896 et bouclent une orbite l'une autour de l'autre en 121,76 ans[4].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f (en) F. van Leeuwen, « Validation of the new Hipparcos reduction », Astronomy and Astrophysics, vol. 474, no 2,‎ , p. 653–664 (DOI 10.1051/0004-6361:20078357, Bibcode 2007A&A...474..653V, arXiv 0708.1752)
  2. a b et c (en) * gam CrA -- Double or multiple star sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  3. (en) C. Fabricius et al., « The Tycho double star catalogue », Astronomy and Astrophysics, vol. 384,‎ , p. 180–189 (DOI 10.1051/0004-6361:20011822, Bibcode 2002A&A...384..180F)
  4. a et b (en) « Sixth Catalog of Orbits of Visual Binary Stars », United States Naval Observatory (consulté le 29 mai 2019)
  5. a b et c (en) S. Eggl et al., « Circumstellar habitable zones of binary-star systems in the solar neighbourhood », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 428, no 4,‎ , p. 3104 (DOI 10.1093/mnras/sts257, Bibcode 2013MNRAS.428.3104E, arXiv 1210.5411)
  6. a et b (en) J.-C. Mermilliod, « Compilation of Eggen's UBV data, transformed to UBV (unpublished) », Catalogue of Eggen's UBV data,‎ (Bibcode 1986EgUBV........0M, lire en ligne)
  7. a et b (en) G. A. Gontcharov, « Pulkovo Compilation of Radial Velocities for 35 495 Hipparcos stars in a common system », Astronomy Letters, vol. 32, no 11,‎ , p. 759 (DOI 10.1134/S1063773706110065, Bibcode 2006AstL...32..759G, arXiv 1606.08053)
  8. a b c d e f g h i j et k (en) K. Fuhrmann et R. Chini, « Multiplicity Among F-Type Stars. II », The Astrophysical Journal, vol. 809,‎ , p. 107 (DOI 10.1088/0004-637X/809/1/107, Bibcode 2015ApJ...809..107F)
  9. a et b (en) * gam CrA A -- High proper-motion Star sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  10. a et b (en) * gam CrA B -- High proper-motion Star sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.

Liens externesModifier