Ouvrir le menu principal

Gabrielle Vernier

joueuse française de rugby à XV
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vernier.
Gabrielle Vernier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (22 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Spécialité

Gabrielle Vernier, née le , est une joueuse française de rugby à XV évoluant au poste de centre au Lille Métropole rugby club villeneuvois et en équipe de France.

Sommaire

BiographieModifier

Elle joue d'abord au tennis, avant de suivre l'exemple de ses frères rugbymen. Elle découvre le rugby à 10 ans, en équipe mixte, au Rueil Athletic Club de Rueil-Malmaison. Elle rejoint ensuite les cadettes du Racing Nanterre Rugby[1],[2].

En 2015, elle part suivre une formation d'ingénieur à l'Icam de Lille[1],[2]. Elle signe alors au Lille Métropole rugby club villeneuvois (LMRCV). Elle se casse une jambe et reste quatre mois sans jouer[3]. Le , elle est championne de France de Top 8 avec son club[3],[4]. Le , elle est championne de France Élite de rugby à sept[3],[5]. C'est la première fois que des féminines réalisent ce doublé[3]. En 2017, toujours avec le LMRC Villeneuve-d'Ascq, elle est finaliste du Top 8[6] et championne de France Élite de rugby à sept[2],[7].

Elle évolue au poste de demi d'ouverture en équipe de France des moins de 20 ans[2]. Elle va jouer trois-quarts centre dans le XV de France. Elle y fait ses débuts lors de la tournée d'automne 2017. Elle entre comme remplaçante lors d'Espagne-France le [8]. Elle est titulaire contre l'Italie le [9].

En 2018, elle fait partie du groupe qui réalise le Grand Chelem dans le Tournoi des Six Nations. Elle joue remplaçante contre l'Irlande[2], l'Écosse[10] et l'Italie[11]. Le , avec le LMRC Villeneuve-d'Ascq, elle est pour la troisième fois consécutive championne de France de rugby à sept Élite[12]. En novembre, elle est une des 24 premières joueuses françaises de rugby à XV qui signent un contrat fédéral à mi-temps[13]. Son contrat est prolongé pour la saison 2019-2020[14].

En 2019, elle dispute le Tournoi des Six Nations. Elle est titulaire le contre le pays de Galles (victoire française, 52-3)[15] et le contre l'Angleterre (défaite française, 41-26)[16]. Jusque-là, Vernier s'est montrée précieuse par ses plaquages et ses off-loads[1],[2]. Mais le , pour sa huitième sélection[17], titulaire contre l'Écosse au Stadium de Villeneuve-d'Ascq, elle inscrit un triplé, ses trois premiers essais internationaux (9e, 34e et 53e)[18]. Elle est désignée meilleure joueuse de la rencontre (victoire française, 41-10)[17].

PalmarèsModifier

En clubModifier

En équipe nationaleModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Tournoi des Six Nations : Gabrielle Vernier prête à plaquer les Écossaises », sur lavoixdunord.fr, 19 février 2019 (consulté le 24 février 2019).
  2. a b c d e et f « Portrait de Gabrielle Vernier : une jeune Bleue en pleine ascension », sur rugbyaufeminin.com, 5 février 2018 (consulté le 24 février 2019).
  3. a b c et d « Gabrielle Vernier », sur icam.fr (consulté le 24 février 2019).
  4. François Launay, « Les filles du LMRCV sacrées championnes de France ! » sur 20minutes.fr, 22 mai 2016 (consulté le 24 février 2019).
  5. « Championnat de France de Rugby à 7 : les champions 2016 », sur ffr.fr, 26 juin 2016 (consulté le 24 février 2019).
  6. « Les Montpelliéraines championnes de France en battant Lille (17-11) », sur midilibre.fr, 29 avril 2017 (consulté le 24 février 2019).
  7. « Rugby à 7 : les Villeneuvoises championnes de France ! », sur lavoixdunord.fr, 18 juin 2017 (consulté le 24 février 2019).
  8. « Lise Arricastre et les Bleues cartonnent l'Espagne 97-0 », sur larepubliquedespyrenees.fr, 11 novembre 2017 (consulté le 24 février 2019).
  9. « Italie-France féminines : 21-41 », sur ffr.fr, 19 novembre 2017 (consulté le 24 février 2019).
  10. « Écosse-France féminines : 3-26 », sur ffr.fr, 10 février 2018 (consulté le 24 février 2019).
  11. « France-Italie féminines : 57-0 », sur ffr.fr, 24 février 2018 (consulté le 24 février 2019).
  12. Clément Gay, « Lille et les Bleus Seven champions de France élite, retour sur la deuxième journée du Med Seven », sur rugbyrama.fr, (consulté le 25 février 2019).
  13. « 24 joueuses de l'équipe de France sous contrat fédéral à mi-temps », sur www.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 23 janvier 2019).
  14. « 26 Affamées ! », sur www.ffr.fr, Fédération française de rugby, (consulté le 11 août 2019).
  15. « Les Bleues atomisent le Pays de Galles pour leur entrée en lice », sur ouest-france.fr, 3 février 2019 (consulté le 24 février 2019).
  16. « Angleterre-France féminin : 41-26 », sur ffr.fr, 10 février 2019 (consulté le 24 février 2019).
  17. a b et c Adrien Corée, « Talent en Nord », dans L'Équipe, 24 février 2019, p. 9.
  18. « France-Écosse féminin : 41-10 », sur ffr.fr, 23 février 2019 (consulté le 24 février 2019).

Liens externesModifier