Tournoi des Six Nations féminin

compétition internationale de rugby à XV féminin

Le Tournoi des Six Nations féminin est une compétition de rugby à XV disputée chaque année entre les équipes nationales féminines de six pays européens : l'Angleterre, l'Écosse, la France, le pays de Galles, l'Irlande et l’Italie.

Tournoi des Six Nations féminin
Description de l'image Logo Guinness 6 Nations 2024.png.
Généralités
Sport Rugby à XVVoir et modifier les données sur Wikidata
Création 1996
Organisateur(s) Six Nations Rugby Limited
Éditions 28 (en 2023)
Catégorie International
Périodicité Annuelle
Nations Angleterre
Écosse
France
Galles
Drapeau : Irlande Irlande
Italie
Participants six équipes nationales
Matchs joués quinze
Statut des participants mixte
Site web officiel womens.sixnationsrugby.com

Palmarès
Tenant du titre Angleterre (en 2023)
Plus titré(s) Angleterre (19 fois)
Pour la compétition à venir voir :
Tournoi des Six Nations féminin 2024

Créée en 1996, cette compétition regroupe d'abord les quatre nations anglo-saxonnes sous l'appellation International Home Championship (également appelé Tournoi des Quatre Nations ou Tournoi britannique). La compétition devient ensuite le Tournoi des Cinq Nations avec l'intégration de la France en 1999, puis en 2000 et 2001 avec la participation de l'Espagne à la place de l'Irlande. Le Tournoi s'étend à six nations en 2002, et l'Espagne est remplacée par l'Italie en 2006.

Les six nations modifier

Historique modifier

Ce tournoi est créé en 1996, il s'appelle alors le International Home Championship ou tournoi britannique (de rugby à XV féminin), reprenant le nom de l'ancêtre du Tournoi des Six Nations masculin. Il oppose les équipes nationales féminines d'Angleterre, d'Écosse, d'Irlande et du pays de Galles. L’Angleterre gagne les deux premières éditions puis l'Écosse s'impose en 1998.

L'équipe de France rejoint la compétition en 1999 et le tournoi devient le Tournoi des cinq nations. En 2000, l'équipe d'Espagne remplace l'équipe d'Irlande, qui n'a pas gagné un match depuis le début. De 1999 à 2001, l'Angleterre réalise trois Grands Chelems.

En 2002, l'équipe d'Irlande réintègre la compétition qui devient le Tournoi des Six Nations. La France fait un Grand Chelem et réédite cette performance en 2004 et en 2005. L’Angleterre gagne en 2003 et 2006.

En 2007, l'équipe italienne remplace l'équipe espagnole. Le tournoi féminin est alors composé des mêmes équipes que l'édition masculine et il suit le même calendrier que pour les hommes. L’Angleterre réalise à nouveau le Grand Chelem en 2007 et en 2008 puis s'impose en 2009 malgré une défaite au pays de Galles (c'est la première année qu'une équipe gagne le Tournoi sans réaliser un Grand Chelem).

À partir de 2017, le tournoi est l'occasion de décerner le Trophée Anita Garibaldi récompensant l'équipe victorieuse de la rencontre entre la France et l'Italie.

En 2020, le Tournoi est perturbé par la pandémie de Covid-19, sur les quinze rencontres, six sont reportées. Trois rencontres sont finalement jouées à l’automne, les trois dernières définitivement annulées (ne pouvant plus influer sur le vainqueur, l’Angleterre, seule nation à avoir joué tous ses matchs faisant le Grand Chelem).

Début février 2021, la direction du tournoi annonce son report au mois d'avril, en raison de la pandémie qui sévit toujours en Europe[1]. Exceptionnellement, le tournoi n’est pas joué selon une formule où toutes les équipes rencontrent les autres une fois. Les six équipes sont réparties en deux poules de trois, le vainqueur de chaque poule jouant une finale, les deuxièmes la petite finale et les derniers un match de classement pour la cinquième place. En 2022, une fois la situation sanitaire moins impactante, le Tournoi reprend sa formule habituelle.

● Tournoi britannique ● Tournoi des Cinq Nations ● Tournoi des Six Nations
 
De 1996 à 1998 :
nations britanniques et Irlande.
 
En 1999 :
entrée de la France.
 
En 2000 et 2001 :
l'Espagne remplace l'Irlande.
 
De 2002 à 2006 :
retour de l'Irlande.
 
depuis 2007 :
l'Italie remplace l'Espagne.

Identité visuelle modifier

En , afin de développer l'identité du Tournoi des Six Nations féminin vis-à-vis de son homologue masculin, un logo spécifique est dévoilé et entre en vigueur[2].

Dans le cadre d'un partenariat entre Six Nations Rugby Limited et l'application mobile de réseautage social TikTok, un contrat de naming est mis en place pour la première fois pour la compétition féminine[3].

En amont de l'édition 2024, la brasserie irlandaise Guinness devient partenaire-titre de la compétition ; les catégories masculine et féminine partagent alors le même sponsor principal[4].

Palmarès et classements modifier

L’Angleterre domine très largement le palmarès, avec dix-neuf victoires dont seize Grands Chelems en 28 tournois, suivie par la France avec six victoires en 24 compétitions.

Équipes Tournois
disputés
Victoires dont Grands Chelems
(et Triples couronnes)
% victoires finales
/ tournois disputés
Cuillères
de bois
  Angleterre 28 19 16 (23) 67,8 % 0
  France 25 6 5 24 % 0
  Irlande 26 2 1 (2) 7,7 % 6
  Écosse 28 1 1 (1) 3,6 % 9
  Galles 28 0 0 (1) 0 % 4
  Italie 17 0 0 0 % 3
  Espagne 7 0 0 0 % 2

Dernière mise à jour après le Tournoi 2023

Remarques :

  • La Triple Couronne a été remportée à toutes les éditions.
  • 2009 est la première édition de la compétition pour laquelle l'équipe victorieuse ne remporte ni Grand Chelem ni Triple Couronne (cette dernière est remportée par le pays de Galles, deuxième).
  • Les équipes classées dernières ont perdu tous leurs matchs (et se sont donc vu attribuer la Cuillère de bois) sauf dans quatre cas :
  1. en 1996, les équipes féminines d'Irlande, du pays de Galles et d'Écosse sont toutes trois secondes et dernières avec une victoire chacune (ex æquo car le départage à la différence de points n'est pas encore institué) ;
  2. en 2005, le pays de Galles obtient un match nul contre l'Espagne ;
  3. en 2010, les Galloises remportent une victoire face aux Écossaises ;
  4. enfin en 2018, les Galloises remportent à nouveau une victoire face aux Écossaises.

Statistiques individuelles modifier

Records modifier

Nombre de matchs joués
Rang Joueur Équipe Matchs
1   Sara Barattin Italie 66
2   Rochelle Clark Angleterre 62
3   Fiona Coghlan Irlande 58
4   Heather Lockhart Écosse 57
  Manuela Furlan Italie
6   Lynne Cantwell Irlande 55
7   Jenny Davies Pays de Galles 54
  Sarah Hunter Angleterre
9   Claire Molloy Irlande 52
10   Katy McLean Angleterre 50
  Laetitia Salles France
Nombre d'essais inscrits
Rang Joueur Équipe Essais
1   Danielle Waterman Angleterre 28
  Emily Scarratt Angleterre
3   Alison Miller Irlande 20
4   Sue Day Angleterre 19
  Sarah Hunter Angleterre
6   Nicky Crawford Angleterre 18
  Charlotte Barras Angleterre
8   Katherine Merchant Angleterre 17
9   Kay Wilson Angleterre 15
  Non Evans Pays de Galles
  Gaëlle Mignot France
Nombre de points inscrits
Rang Joueur Équipe Points
1   Niamh Briggs Irlande 307
2   Emily Scarratt Angleterre 291
3   Katy McLean Angleterre 263
4   Jessy Trémoulière France 256
5   Veronica Schiavon Italie 201
6   Non Evans Pays de Galles 190
7   Estelle Sartini France 182
8   Danielle Waterman Angleterre 140
9   Paula Chalmers Écosse 131
10   Karen Andrew Angleterre 122

Notes et références modifier

  1. « Rugby : Le Tournoi des Six Nations féminin reporté à avril », sur lesportaufeminin.fr, (consulté le ).
  2. (en) « Big news for Women's rugby as Women's Six Nations gets extended coverage », sur rugbydump.com, (consulté le ).
  3. « TikTok noue un partenariat avec le Six Nations jusqu'en 2025 », L'Équipe, (consulté le ).
  4. (en) « Six Nations Rugby and Guinness agree groundbreaking partnership spanning the women's and men's Championships », sur sixnationsrugby.com, (consulté le ).

Annexes modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier