Ouvrir le menu principal

Gérald Karsenti

personnalité française du monde des affaires
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Karsenti.
Gérald Karsenti
Gerald karsenti.jpg
Biographie
Nationalité
Formation
Sciences Po Paris, HEC Paris, université d'Oxford, IAE Paris
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Gérald Karsenti est une personnalité française du monde des affaires. Il est Président Directeur général de SAP France, 5ème filiale dans le monde de l'éditeur européen de logiciels SAP. Il a également été Directeur général d'Oracle en France (septembre 2017), président-directeur général d’Hewlett-Packard France (juillet 2011[1]) puis de Hewlett Packard Enterprise France (novembre 2015). Gérald Karsenti est en parallèle professeur affilié à HEC depuis janvier 2007 et a également écrit plusieurs ouvrages. Il est très actif sur les réseaux sociaux avec statut d’influenceur sur Linkedin.

FormationModifier

Il est diplômé de l'IEP de Paris (Science Po Paris, PhD).

Gérald Karsenti est également titulaire d'un mastère de management de HEC Paris, d'un diplôme d'Oxford University dans le domaine de la conduite du changement, d'un master en finance de l'IAE Paris (Sorbonne Business School) et d'un master en économie de l'entreprise de l'Institut d'économie et de management de Nantes (ex université en sciences économiques de Nantes).

CarrièreModifier

Durant 17 ans, il a occupé successivement chez IBM des fonctions de vice-président et de directeur au sein de différentes entités d'affaires du groupe (IBM Software Group, secteur des industries de manufacturing et de process, secteur de l'assurance, channels, etc.).

Il a également occupé des responsabilités internationales, notamment au Japon (dans le cadre d’un projet international franco-japonais), en Russie (en tant que directeur général chargé des secteurs de l’industrie, poste basé à Moscou), en Europe (chargé de la division WebSphere Softwares) et aux États-Unis. Dans cette dernière mission internationale, basée à New York, il était le vice-président WW des ventes PME-PMI et des partenaires pour la division IBM Software Group et supervisait près de trois mille personnes réparties sur les trois géographies, EMEA, Amériques et Asie.

En 2005, Gérald Karsenti était président de la filiale Cap Gemini Sogeti « Application Services SAS », entreprise spécialisée dans l'application, les activités de services technologiques de proximité, l'ERP et le testing.

Il rejoint HP France en tant que vice-président et directeur général des ventes de l’activité Enterprise Business en janvier 2007. Il y supervisait pour l’ensemble des segments de clientèle la totalité des ventes (matériels, logiciels et services).

En 2010, il prend la responsabilité de la division Enterprise Services, en tant que vice-président et directeur général. Il a assumé ces fonctions jusqu’à la fin du mois de mars 2013, en parallèle de ses responsabilités actuelles.

Le 31 juillet 2017 , il quitte Hewlett Packard Enterprise[2] après une carrière de 10 ans chez le constructeur informatique.

Il rejoint Oracle en septembre 2017, entreprise qu'il quitte après 6 mois.

En avril 2018, il rejoint SAP France en tant que Président Directeur Général avec pour mission d’accélérer la croissance de SAP France en renforçant la compétitivité de l’ensemble de son écosystème : clients, startups et partenaires.

Récompenses et distinctionsModifier

Gérald Karsenti reçoit le trophée du dirigeant commercial de l’année (seconde place), distinction décernée par Action Commerciale[Qui ?], pour la transformation opérée au sein du groupe HP France en 2009.

Il a reçu de nombreuses récompenses[Lesquelles ?] au sein d’IBM, de Cap Gemini et de HP France.

HP France reçoit le Winners Summit en 2012, pour son résultat général avant de faire entrer HP France dans la liste des cinq pays les plus performants au niveau mondial au titre de l’année 2013.

Il est nominé au titre de l’année 2013 par le Cercle du Leadership, en partenariat avec la revue Management et TF1/LCI, pour le titre de leader de l’année.

Gérald Karsenti a été élevé au grade de Chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur dans le contingent du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du [3].

En 2017, son livre « Leaders du Troisième Type » a reçu le prix du livre de management écrit par un manager de la part de la Maison du Management.

Autres MandatsModifier

Parallèlement à sa carrière, il est professeur affilié à HEC Paris et a vu certaines de ses recherches reprises dans les rapports du BIPE, de Rexecode ou d'autres instituts.

Rexecode incorpore en 2000 le résultat de ses travaux dans le domaine de l'impact des systèmes d'information sur la productivité des firmes et des États, où il remet en cause le paradoxe de Solow dans son rapport au Premier ministre et au ministre de l'Industrie.

Il est aussi membre du centre de recherche RIO (Research on Individuals & Organizations) au sein de HEC Paris, groupe présidé par Dominique Rouzié, professeur au sein de l'école.

En décembre 2013, il a fait partie des cinquante dirigeants français cosignataires d'une tribune dans Les Échos pour alerter le gouvernement sur les réticences croissantes des maisons-mères étrangères à investir en France.

Gérald Karsenti est président du Cercle du Leadership depuis septembre 2014, qui a pour vocation de réunir des dirigeants de grandes entreprises désireux de promouvoir une vision et des actions innovantes en matière de management et de leadership ou laboratoire d'idées, réunissant de grandes entreprises françaises.

Il est également membre du conseil du « Cercle » qui réunit les présidents de filiales étrangères en France et est l'un des sponsors/animateurs des États de la France dont la réflexion porte sur l'attractivité de la France.

Membre de la Société des gens de lettres, du Cercle et de l'Institut de l'entreprise, il est l'auteur de trois livres de management : La Fin du paradoxe de l'informatique, publié en 1999 aux Éditions d'Organisation et préfacé par Francis Lorentz, ex-président de Bull et de la RATP ; Modèle 4X4, un ouvrage sur la conduite du changement publié en 2009 aux éditions Pearson ; Le Business Model des Services, publié en 2011 aux Éditions d'Organisation, avec Wolfgang Ulaga, professeur à HEC Paris, ouvrage préfacé par Henri Proglio, PDG du groupe EDF.

BibliographieModifier

  • La fin du paradoxe de l'informatique, l'heure du retour sur investissement, Les Éditions d'Organisation, 1999
  • Modèle 4X4, Méthode globale de conduite du changement, Pearson, 2009
  • Le Business Model des Services, des produits aux services dans le marché du B to B (avec Wolfgang Ulaga), Les Éditions d'Organisation, groupe Eyrolles, 2010
  • Digital, emploi et compétences - Terres nouvelles, droit devant ! (avec Alain Roumilhac), collection L'instant qui suit, édition Eyrolles, 2016
  • Leaders du 3e type - Pour redonner du sens à notre engagement , éditions Eyrolles 2016

Participation à des ouvrages collectifsModifier

  • Mixité, quand les hommes s'engagent, Explications - Propositions - Actions, Marie-Christine Mahéas, éditions Eyrolles, 2015
  • Gender balance, when men step up, What ? Why ? How ? - A toolkit leader, Marie-Christine Mahéas, éditions Eyrolles, 2016

PréfacesModifier

  • L'Audace, mode d'emploi : comment adapter votre niveau d'audace à chaque situation, Didier J. Durandy, Renaud Thamazo, Pascal Vancutsem, éditions Eyrolles, 2015
  • Profession manager commercial, Motiver, coacher et piloter une équipe de vente, Prix du livre DCF 2013, Odile Letrillart-Bénard, Alain Fossier, Collection Fonction de l'entreprise aux éditions Dunod, 2012

Recommandation sur la deuxième de couvertureModifier

  • Stratégor, 6e édition, toute la stratégie d'entreprise, coordonné par Laurence Lehmann-Ortega, Frédéric Leroy, Rodolphe Durand, Collections Livres en or aux éditions Dunod, 2015

Notes et référencesModifier

  1. « Avec Gérald Karsenti, HP France hérite d'un PDG très orienté Services », LeMagIT, 27 juin 2011 - www.lemagit.fr/actualites/2240198493/Avec-Gerald-Karsenti-HP-France-herite-dun-PDG-tres-oriente-Services
  2. « Gérald Karsenti a quitté HPE », sur lemondeinformatique.fr, (consulté le 14 septembre 2017)
  3. Décret du 12 juillet 2013 portant promotion et nomination