Ouvrir le menu principal

Franck Hueber

joueur de rugby
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hueber.
Franck Hueber

Pas d'image ? Cliquez ici

Fiche d'identité
Naissance (47 ans)
à Tarbes (France)
Taille 1,70 m (5 7)
Poste demi de mêlée
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
????-????Stadoceste tarbais
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
????-1992
1992-1994
1994-1995
1995-1998
2001-2002
Stadoceste tarbais
FC Grenoble
Stade français
FCS Rumilly
CS Bourgoin-Jallieu
? (?)
? (?)
 ? (?)
 ? (?)
 ? (?)


Carrière d'entraîneur
PériodeÉquipe 
????-2007
2008-????
 ????-2011
2011-
Blagnac SCR
Blagnac SCR
US Montauban
Cahors rugby

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
Dernière mise à jour le 25 octobre 2012.

Franck Hueber, né le à Tarbes, est un joueur français de rugby à XV évoluant au poste de demi de mêlée. Privé du titre de champion de France en 1993 sur une erreur d'arbitrage[1], il devient entraîneur à la fin de sa carrière de joueur. Il a pour frère Aubin Hueber.

BiographieModifier

Franck Hueber est issu d'une famille qui pratique le rugby. Son frère, Aubin, connaît lui aussi une carrière au plus haut niveau, totalisant 23 sélections en équipe de France[2]. Franck Hueber fait partie de l'équipe des Mammouths du FC Grenoble qui est finaliste du championnat de France 1992-1993, défait 14 à 11 par le Castres olympique sur une erreur d'arbitrage[3]. Les Grenoblois dominateurs ne comptent seulement que deux petits points d'avance à la 62e minute quand Francis Rui, l'ouvreur Tarnais tape une chandelle que Franck Hueber attrape de volée et aplatit dans son en-but[4], puis dans son mouvement relâche le ballon. C'est après qu'aplatit à son tour le deuxième ligne castrais Gary Whetton. L'arbitre, Daniel Salles, valide l'essai[5]. Les images montreront que Hueber avait aplati et que l'essai n'était donc pas valable[6]. De plus, un essai d'Olivier Brouzet est également refusé aux grenoblois ce soir-là[7]. Jacques Fouroux en conflit avec la Fédération crie au complot[8]. L'arbitre reconnaît treize ans plus tard qu'il a commis une faute d'arbitrage ce jour-là, privant ainsi les Grenoblois du titre[9],[10]. Les grenoblois sont alors très virulents à l'égard de l'arbitre et surtout de la Fédération française de rugby qui ne prônait alors pas le jeu agressif[11]. Un t-shirt avec la photo de Franck Hueber aplatissant le ballon dans l'en-but grenoblois avec la mention « Hold-up au Parc » est créé pour l'occasion, reprenant la une du quotidien sportif l’équipe intitulé « Il n'y avait pas essai ! »[12].

Il poursuit ensuite sa carrière au Stade Français, au FCS Rumilly puis après un arrêt de quelques saison pour raisons professionnel (il dirige alors une agence d’intérim) au CS Bourgoin-Jallieu.

Après sa carrière de joueur, il embrasse la fonction d'entraîneur. Il devient entraîneur du Blagnac SCR qui évolue en Fédérale 1. Lors de la saison 2006-2007, il mène le club à l'accession en Pro D2 mais ne l'accompagne pas dans la division supérieure[13]. Il est rappelé au poste d'entraîneur six mois après, en janvier 2008, en compagnie de Thierry Mentières, car le club haut-garonnais lutte pour se maintenir en Pro D2[14]. Son retour n'empêche toutefois pas la relégation du club en fin de saison. Par la suite, il part entraîner l'US Montauban avant de rejoindre Cahors pour la saison 2011-2012[15].

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Stéphane PULZE, « Castres et " la magie du rugby " », sur http://www.republicain-lorrain.fr/, (consulté le 6 décembre 2013)
  2. (en) « Aubin Hueber », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 25 octobre 2012)
  3. Escot et Rivière 2009, p. 268
  4. « Champion de France de rugby en 1993 », sur www.grenoblecmieux.com (consulté le 10 février 2014)
  5. Laurent Telo, « La revanche des anonymes du Castres olympique », sur www.lemonde.fr, (consulté le 10 février 2014)
  6. « Castres et Toulon, leur dernier titre », sur www.lefigaro.fr, (consulté le 10 février 2014)
  7. Simon Valzer, « Combien de fois Bayonne s’est imposé dans la capitale ? », sur www.rugbyrama.fr, Midi olympique, (consulté le 10 février 2014)
  8. « Top 14: Toulon-Castres, souviens-toi, il y a vingt ans... », sur www.lepoint.fr, (consulté le 10 février 2014)
  9. Pierre Salviac, « Finale Castres-Grenoble 93 : l’insupportable aveu de l’arbitre Salles », sur rugbyolympic.com, (consulté le 24 octobre 2012)
  10. « Daniel Salles à propos de Castres-Grenoble en 1993 : « Je me suis trompé » », sur http:www.sudouest.fr, (consulté le 10 février 2014)
  11. Pierre Michaud, « Les arbitres de nouveau au centre de la mêlée », sur www.humanite.fr, L'Humanité, (consulté le 10 février 2014)
  12. « 1993: La finale perdue... », sur www.fcgrenoble.com (consulté le 10 février 2014)
  13. Xavier Thomas, « Blagnac/Pro D2. Franck Hueber: « Je suis revenu en courant! » », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 25 octobre 2012)
  14. D. N., « Blagnac joue à quitte ou double », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 25 octobre 2012)
  15. Laurent Benayoun, « Cahors. Hueber et Maffre arrivent », sur www.ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 25 octobre 2012)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Lien externeModifier