Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bail.
Franck Bail
Naissance
Décès
(à 65 ans)
Paris
Nom de naissance
Antoine Bail
Autres noms
Franck Bail
Nationalité
Activité
Maître
Élève
Lieu de travail
Mouvement
Fratrie
Femme à la fontaine (1907), Remiremont, musée Charles de Bruyères.

Antoine Bail dit Franck Bail, né le à Paris où il est mort le 20 mars 1924 dans le 4e arrondissement[1], est un peintre français[2].

Sommaire

BiographieModifier

Issu d'une famille d'artistes lyonnais, Franck Bail est le fils du peintre Antoine-Jean Bail, qui lui apprit le métier, et le disciple de son frère, le peintre Joseph Bail. Il fut aussi l'élève de Jean-Léon Gérôme et de Carolus-Duran. Franck Bail peint des portraits, des scènes d'intérieur du monde rural, des natures mortes et des fleurs. Il peint en région parisienne et en Auvergne. Les frères Bail œuvraient également à Chasselay  .

Son atelier était situé au no 70 rue de Rochechouart à Paris.

Il est fait chevalier de la Légion d'honneur le 8 août 1920[3].

SalonsModifier

Collections publiquesModifier

BibliographieModifier

  • Dictionnaire Bénézit
  • Collectif, Portraitistes lyonnais, 1800-1914, [exposition au Musée des beaux-arts de Lyon, Palais Saint-Pierre, juin-septembre 1986], Musée des beaux-arts, Lyon, 1986, p. 52-53 (ISBN 2-901306-13-6)
  • Élisabeth Hardouin-Fugier et Étienne Grafe, Les peintres de fleurs en France : de Redouté à Redon : suivi d'un répertoire des peintres cités dans l'ouvrage, Éd. de l'Amateur, Paris, 2003, 299 p. (ISBN 2-85917-383-8)
  • (en) Gabriel P. Weisberg, « Painters from Lyon : The Bails and the continuation of a popular realist tradition », in Arts Magazine, no 55, avril 1981
  • André Roussard, Dictionnaire des peintres à Montmartre, Éd. A. Roussard, Roissy-en-Brie, 1999, p. 46/640.p.

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Archives de Paris, acte de décès n°626, vue 3/31
  2. Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, Tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 67
  3. Base Léonore

Liens externesModifier