Fondation Heydar Aliyev

Fondation Heydar Aliyev
Heydər Əliyev Fondu
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Fondation caritative privée
But Éducation
Arts
Santé publique
Sport
Science
Technologie
Environnement
Zone d’influence Azerbaïdjan et le Monde
Fondation
Fondation 10 mai 2004
Fondateur Ilham Aliyev
Mehriban Aliyeva
Identité
Siège Bakou, Azerbaïdjan
Président Mehriban Aliyeva
Vice-président Leyla Aliyeva
Méthode Relations publiques
Financement Dons
Site web heydar-aliyev-foundation.org (az) (en) (ru)
Le siège de la fondation représenté
sur un timbre-poste azerbaïdjanais de 2012.

La Fondation Heydar Aliyev (azéri : Heydər Əliyev Fondu ou HAF) est une importante fondation caritative privée située à Bakou, Azerbaïdjan.

ActivitéModifier

La Fondation Heydar Aliyev a été créée pour célébrer la mémoire de l'ancien président de la République d'Azerbaïdjan Heydar Aliyev, qui après la chute de l'Union Soviétique, fut le bâtisseur de l'État indépendant d'Azerbaïdjan, mais aussi pour promouvoir la richesse du patrimoine moral et culturel du pays, y compris sa diversité[1].

La Fondation Heydar Aliyev prend une part active dans l'organisation de festivals musicaux en Azerbaïdjan, notamment le Festival de musique de Gabala, Le Monde du mugham et le Festival international de musique Uzeyir Hajibeyov.

Mehriban Aliyeva, la belle-fille de Heydar Aliyev et la première dame de l'Azerbaïdjan, est la présidente de la fondation depuis sa création. Elle représente officiellement la fondation, la dirige et est chargée de choisir les objectifs prioritaires et les programmes mis en place. Sa fille Leyla Aliyeva, est la vice-présidente de la fondation.

Aujourd'hui, la Fondation Heydar Aliyev est la plus importante organisation non-gouvernementale et non-commerciale d'Azerbaïdjan[1].

CultureModifier

En France, la Fondation a financé la reconstruction de la cathédrale de Strasbourg et de certaines installations à Versailles[2]. En juin 2012, avec la participation du président de la Fondation Heydar Aliyev, Première Dame d'Azerbaïdjan, Mehriban Aliyeva et du Cardinal Gianfranco Ravasi, a été signé un accord au Vatican sur l'aide du Fonds pour la restauration des « Catacombes Romaines »[3].

Restauration de monuments historiques et construction d'objets culturelsModifier

L'une des activités de la Fondation Heydar Aliyev est la restauration de monuments historiques nationale et internationale et la construction de nouvelles installations culturelles. En 2016, elle a participé à la restauration de 50 monuments religieux, historiques et culturels en Azerbaïdjan. Dans le même temps, la Fondation a participé à la restauration de plus de 40 monuments religieux et culturels dans différents pays et villes du monde[4].

Instrument d'influence au service de la diplomatie du caviarModifier

La Fondation Heydar Aliyev sert directement à la stratégie d'influence de l'État azéri à l'étranger, nommée diplomatie du caviar. Elle finance ainsi en France l'Association des amis de l’Azerbaïdjan (AAA) qui accueille des élus français favorables au régime[5]. Pour promouvoir l’Azerbaïdjan, l’AAA n’hésite pas à inviter des parlementaires à des courses de Formule 1 à Bakou, écrit Le Monde, précisant que les sénateurs Éric Doligé et Alain Vasselle se sont ainsi rendus en Azerbaïdjan en 2016, suivis l'année suivante de Rachida Dati et Alain Houpert, directement invités par le pouvoir azéri[5] — l'organisation de compétitions de formule 1 est régulièrement utilisée par l'Azerbaïdjan dans sa stratégie d'influence[6]. La Fondation Heydar Aliyev, quant à elle, finance directement à grands frais la restauration d'édifices religieux chrétiens[5], mais aussi le département des arts islamiques du musée du Louvre (à hauteur d'un million d'euros) ou le château de Versailles[6].

Selon Le Point, Mehriban Aliyeva, à l'aide des fonds de la Fondation Heydar Aliyev, organise de somptueuses réceptions et dîners à Paris ; en 2014, les personnalités du monde de la culture Gérard Depardieu, Alain Delon et Patrick Bruel y sont ainsi aperçus tandis que les élus Claude Goasguen, Rachida Dati, Jean-François Mancel et Aymeri de Montesquiou partagent la table de la Première dame d'Azerbaïdjan[6].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Anar Alakbarov, « Executive Director of Heydar Aliyev Foundation: The Foundation relies on the people's support and becomes stronger from this confidence »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), APA,
  2. (ru) « Азербайжан: Фонд Гейдара Алиева финансирует работы по реконструкции объектов а Версале и Страсбурге », sur Eurasianet: Russian Edition (consulté le 15 décembre 2017).
  3. 1news, « Мехрибан Алиева: «Фонд Гейдара Алиева придает большое значение сохранению культурного и исторического наследия» », 1news.az,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2017).
  4. (ru) « Президенту Фонда Гейдара Алиева Мехрибан Алиевой вручена премия «Человек 2015 года» [ОБНОВЛЕНО] » (consulté le 15 décembre 2017).
  5. a b et c Laura Motet, « « Diplomatie du caviar » : les échanges de bons procédés entre l’Azerbaïdjan et les élus français », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. a b et c Guillaume Perrier, « Azerbaïdjan : la dynastie Aliev ou la diplomatie du caviar », Le Point,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :