Flach (sous-marin)

Flach
Image illustrative de l’article Flach (sous-marin)
Plan du Flach
Type Sous-marin
Fonction militaire
Histoire
A servi dans Flag of Chile.svg Marine chilienne
Chantier naval Playa Las Torpederas, Valparaíso
Quille posée 1866
Lancement Avril 1866
Statut Coulé dans la baie de Valparaíso le
Équipage
Équipage 11
Caractéristiques techniques
Longueur 12,5 m
Maître-bau 2,5 m
Déplacement 50 tonnes
Propulsion Propulsion à pédales
Vitesse 3 nœuds
Profondeur 7,5 m
Caractéristiques militaires
Armement 2 canons
Rayon d'action 8 heures

Le Flach a été le premier sous-marin conçu et construit au Chili en 1866. Il a été perdu lors d’un essai la même année et on pense qu’il se trouve toujours sur le fond marin dans la baie de Valparaíso.

HistoriqueModifier

Le Flach a été construit en 1866 à la demande du président chilien José Joaquín Pérez, par Karl Flach, un immigrant et ingénieur allemand. C’était le cinquième sous-marin construit dans le monde[1] et, avec un deuxième sous-marin, il était destiné à défendre la flotte de guerre dans le port de Valparaíso contre les attaques de la marine espagnole pendant la guerre hispano-sud-américaine. Le deuxième prototype, baptisé « Invisible » et construit par Gustav Heyermann, a coulé au fond lors de sa première tentative.

ConceptionModifier

Karl Flach a conçu un sous-marin entièrement fait d’acier, qui pouvait accueillir un équipage de onze personnes. Il faisait 12,5 mètres de long, avait 2,5 mètres de diamètre et atteignait une vitesse de trois nœuds. Ce sous-marin n’était que le cinquième au monde à faire une plongée réussie[2]. Le sous-marin était propulsé par la force musculaire, avec une manivelle, et il possédait deux canons. Le canon le plus grand était installé à la proue et un plus petit était monté dans le kiosque. Visuellement, ça rappelait une bouillotte gonflée.

PerteModifier

 
Karl Flach avec son fils Enrique

Les premiers essais dans la baie de Valparaíso ont été couronnés de succès. Le , un nouvel essai de plongée est effectué. Au cours de l’essai, le sous-marin a coulé pour des raisons inconnues. On pense qu’il se trouve sur le fond, à une profondeur d’environ 50 mètres, dans la baie de Valparaíso. À son bord se trouvaient le constructeur Karl Flach, son fils Enrique, âgé de 14 ans, et un équipage de neuf personnes (deux Chiliens, deux Français et cinq autres Allemands) qui n’ont pu se sauver. Le Flach a été localisé deux jours après le naufrage par la frégate anglaise Leander, et un plongeur nommé John Wallace a pu voir l’épave, mais comme la proue du navire était enfoncée profondément dans le fond vaseux, aucune tentative n’a été faite pour le récupérer.

Essai de récupérationModifier

Le cinéaste chilien Juan Enrique Benítez a découvert le deuxième sous-marin construit en Amérique latine et a lancé un projet de récupération du sous-marin. Il est soutenu par la marine chilienne avec des plongeurs marins et des universitaires de Santiago du Chili de l’Universidad Internacional SEK. Avec l’aide d’un sonar à balayage latéral, ils ont jusqu’ici délimité une zone de 2,5 km2.

Il a été signalé au journal El Mercurio de Valparaíso que le [3] des plongeurs auraient retrouvé le sous-marin devant le port de Valparaíso. Toutefois, cela ne pourra être confirmé avec certitude qu’après que l’épave ait été dégagée des sédiments, à 41 mètres de profondeur. La marine chilienne a l’intention de le renflouer après l’avoir trouvé, même s’il n’y a pas encore unanimité sur ce qu’il convient de faire avec les restes des onze corps que l’on pense être à l’intérieur.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Recovering Chile's 19th Century Shipwrecks in Valparaiso’s Port », The Santiago Times,‎ (lire en ligne [archive du ], consulté le )
  2. (de) « Wrack am Meeresgrund: Taucher vermuten 140 Jahre altes deutsches U-Boot vor Chile Paramètre obligatoire », Der Spiegel,‎ (lire en ligne).
  3. (pl) « Odnaleziono jeden z pierwszych na świecie okrętów podwodnych », sur konflikty.pl, (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (de) « Taucher entdecken 140 Jahre altes U-Boot », Süddeutsche Zeitung,‎ (lire en ligne).
  • (de) « Wrack am Meeresgrund: Taucher vermuten 140 Jahre altes deutsches U-Boot vor Chile », Der Spiegel,‎ (lire en ligne).
  • (de) Bernhard Hemmerle, « Johann Anton (alias Karl August) Flach – Ein deutscher Unterseebootbauer in Chile », Jahrbuch 2015 des Kreises Limburg-Weilburg,‎ .

Liens externesModifier