Ouvrir le menu principal
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Manivel.

Une manivelle est un composant mécanique présentant une partie excentrée appelée maneton (monobloc ou rapporté) par lequel une force peut lui imprimer un mouvement de rotation autour de son axe.

HistoireModifier

 
Manivelle romaine d'Augusta Raurica

La manivelle fut inventée par les Romains aux IIe – IIIe siècles apr. J.-C.[1],[2],[3],[4]

Exemples de manivelleModifier

Sont considérés comme manivelle les mécanismes suivants :

GalerieModifier

Principe physiqueModifier

Un effort est exercé sur le maneton ; cet effort peut être produit à la main, le pied (pédalier), ou par une pièce en contact (bielle). L'excentration de l'effort crée un moment par rapport à l'axe de rotation de la manivelle. Le principe est donc celui du levier : on crée un effort en rotation (couple, la force opposée) à partir d'un effort en ligne droite (force).

ApplicationsModifier

C'est la solution généralement employée pour l'entraînement en rotation à la main (treuils, rideaux,...) nécessitant un couple important.

Associée à la bielle, la manivelle constitue le système bielle-manivelle. Ce dispositif permet de transformer un mouvement de rotation continue en mouvement alternatif de translation (cas du pédalier) ou de rotation (tringlerie d'essuie-glace). La transformation inverse est possible sous conditions technologiques (cas du vilebrequin de moteur).

VéloModifier

 
Les manivelles sont visibles sur la droite de la photo.

Sur une bicyclette, la manivelle est la pièce permettant d'excentrer la pédale du pédalier.

Notes et référencesModifier

  1. (de) Rudolf Laur-Belart: "Führer durch Augusta Raurica", 5e ed., Augst 1988, pp. 51–52, 56, fig. 42
  2. (de) Volpert, Hans-Peter: "Eine römische Kurbelmühle aus Aschheim, Lkr. München", in: Bericht der bayerischen Bodendenkmalpflege, Vol. 38 (1997), pp. 193–199, München 1998, (ISBN 3-7749-2903-3)
  3. (de)+[PDF] Grewe, Klaus: "Die Reliefdarstellung einer antiken Steinsägemaschine aus Hierapolis in Phrygien und ihre Bedeutung für die Technikgeschichte. Internationale Konferenz 13.−16. Juni 2007 in Istanbul", Bachmann, Martin (Hrsg.): Bautechnik im antiken und vorantiken Kleinasien, Byzas, Bd. 9, Istanbul 2009, (ISBN 978-975-807-223-1), S. 429–454
  4. (en) Ritti, Tullia; Grewe, Klaus; Kessener, Paul: "A Relief of a Water-powered Stone Saw Mill on a Sarcophagus at Hierapolis and its Implications", Journal of Roman Archaeology, Vol. 20 (2007), pp. 138–163

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier