Ouvrir le menu principal

Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste

En France, le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) est créé par le décret du 5 mars 2015, quelques mois après l’attentat contre Charlie Hebdo, afin de mieux centraliser le suivi des individus dont le niveau de radicalisation est susceptible de basculer vers le terrorisme.

En novembre 2018, le fichier contient 20 459 fiches dont 4 000 « objectifs » des services. Le FSPRT recense à la fois des individus considérés comme dangereux et d'autres repérés sur des signaux faibles. Généralement, un service de police (ou la justice le cas échéant) est assigné pour suivre chaque dossier.

L'inscription en Fiche S pour pister les déplacements de ces individus n'est pas automatique.

Voir aussiModifier