Fehér (comitat)

Fehér
Fehér (comitat)
Le comitat de Fehér en jaune vif, très morcelé par la Terre royale (Pays saxon) en vert.
Administration
Pays Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie dans l'Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie (1867-1918)
Coat of arms of Transylvania.svg Transylvanie dans l'Drapeau de l'Autriche Empire d'Autriche (1711-1867)
Coat of arms of Transylvania.svg Transylvanie vassale de l'Drapeau de l'Empire ottoman Empire ottoman (1570-1711)
Coat of arms of Transylvania.svg Transylvanie dans le Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie (1003-1570)
Siège Gyulafehérvár (actuelle Alba Iulia)
Entités précédentes Entités suivantes

Fehér (hongrois : Fehér ou Fehér vármegye ; latin : Comitatus Albae Iuliensis ; roumain : Comitatul Alba) est un ancien comitat de la Principauté de Transylvanie et du royaume de Hongrie, créé en 1003 peu après la fondation de l'État hongrois. Il disparaît au XVIIIe siècle.

Nom et attributsModifier

ToponymieModifier

HéraldiqueModifier

LocalisationModifier

Le comitat d'Albe comprenait à l'ouest un territoire de 3 646 km2 dans la partie est des Monts Apuseni (Monts Trăscău) : l'Albe-Inférieure (en hongrois Alsó-Fehér, en roumain Alba-de-jos) et à l'est une douzaine d'enclaves éparses dans les territoires des Saxons et des Sicules : l'Albe-Supérieure (en hongrois Felső-Fehér ou Nagy-Küküllő après 1867, en roumain Alba-de-sus ou Târnava Mare après 1867).

HistoireModifier

Apparu en 1003, le comitat d'Albe, en hongrois Fehér, en roumain Alba disparaît en 1711 lors de l'établissement des nouveaux Bezirke par l'empereur Charles III d'Autriche : sa partie inférieure est transformée en bezirk de Karlsburg[1]. Après le Compromis austro-hongrois de 1867 qui supprime la Principauté de Transylvanie, le comitat d'Albe-Inférieure est rétabli dans le cadre de la couronne hongroise, tandis que la plupart des enclaves de l'Albe-Supérieure sont intégrées dans le nouveau comitat de Nagy-Küküllő.

PopulationModifier

Organisation administrativeModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

NotesModifier

  1. Lucas Joseph Marienburg: Zeitschrift für Siebenbürgische Landeskunde, Band 19, Neudruck 1986 aus 1813, Böhlau 1996, Ignaz de Luca, article: Das Großfürstenthum Siebenbürgen in: Geographisches Handbuch von dem Oestreichischen Staate Vand 4 Ungarn, Illyrien und Siebenbürgen, J. V. Degen, Vienne 1791, pp. 491–549, et la carte „Bezirke Siebenburgens” dans A. Petermanns Geographische Mittheilungen, Justus Perthes, Gotha 1857.

Lien externeModifier