Ouvrir le menu principal

Famille de Dieuleveult

de Dieuleveult
Armes de la famille.
Armes de la famille : de Dieuleveult

Blasonnement D'azur à six croissants contournés d'argent 3,2,1
Devise Diex le volt !
Période XVIIe siècle au XXIe siècle
Pays ou province d’origine Normandie puis - Duché de Bretagne
Allégeance Drapeau de la France France
Fiefs tenus Launay
Charges Député
Fonctions militaires Officiers

La famille de Dieuleveult olim Dieuleveult est une famille subsistante de la noblesse française anoblie en 1816.

De cette famille sont issus des officiers, des médecins, des avocats, un représentant du « comte de Chambord » dans le département du Finistère qui fut également député, un reporter et animateur français de télévision, etc.

HistoireModifier

Gustave Chaix d'Est-Ange écrit que la famille de Dieuleveult est honorablement connue en Bretagne depuis le XVIIe siècle mais qu'elle a eu pour berceau la Normandie où le nom de Dieuleveult a été porté par plusieurs familles très notables. Il cite différents représentants de ces familles : Jean Dieuleveult, notaire à Couterne, eut son blason De gueules à un soleil d'or enregistré à l'armorial général de 1696 (registre de Falaise) ; Pierre Dieuleveult qui vers 1670 était commis de la recette du domaine de Gourin ; Pierre-Jacques Dieuleveult du Bois-Launay était en 1730 procureur fiscal de la baronnie de Pont-l'Abbé[1].

La famille de Dieuleveult a été anoblie sous la seconde Restauration le 9 juillet 1816 par lettres patentes du roi Louis XVIII[1],[2].

Elle a été admise à l'Association d'entraide de la noblesse française en 1938.

Au début du XXIe siècle elle est l'une des familles les plus nombreuses de la noblesse française subsistante[2].

Généalogie simplifiéeModifier

Cette généalogie simplifiée est issue des travaux de Gustave Chaix d'Est-Ange[1] et d'Henri Frotier de La Messelière[3].

  • Thomas Dieuleveult, né en 1664 à Langonnet dans le diocèse de Vannes, épouse Marguerite Bannier, ils ont entre autres enfants :
  • Noël Dieuleveult, né en 1691, sieur de Launay, épouse Marie-Anne Dupont, ils ont entre autres enfants :
  • Jacques-François Dieuleveult, né en 1718, maître chirurgien à Gourin au diocèse de Vannes, il épouse le 18 juillet 1747 Anne-Marie Le Fort à Carhaix-Plouguer où il se fixe, ils ont entre autres enfants :
  • François-Marie Dieuleveult, né le à Carhaix-Plouguer, décédé le à Tréguier, docteur en médecine, médecin en chef des hôpitaux de Tréguier, il est anobli le pour services rendus pendant une épidémie et il obtient en même temps le règlement de ses armoiries[1]. Par son mariage, il s'apparente à un grand nombre de familles de la noblesse de sa région[1]. Ses fils feront précéder leur nom d'une particule[1]. Il épouse : 1° à Tréguier, le 25 juin 1796, Françoise-Marie Le Borgne de Coëtivy (1753-1797), veuve du chevalier de Montfort de Kerhrean, fille d'Olivier-Gabriel Le Borgne de Coëtivy, conseiller au parlement de Bretagne. Elle est restée sans postérité. 2° à Lannion, le 16 janvier 1799, Céleste-Marie Hyacinthe Le Gentil de Rosmorduc (1768-1767), veuve de François-Marie-Charles Le Gualès de Lanzéon, fille du comte René-Hyacinthe Le Gentil de Rosmorduc, chevalier de Saint-Louis. Entre autres enfants :
  • Paul-Thimothée-Agathe-Ange de Dieuleveult, né (2° lit) le à Tréguier, décédé le à Tréguier, maire de Tréguier, conseiller général et député des Côtes-du-Nord de 1849 à 1851[4]. Marié le à Saint-Pol-de-Léon avec Olympe Marie Françoise Alexandrine de Kermenguy (1807-1881), fille de Nicolas-François de Kermenguy et de Rose-Sévère Fleuriot de Langle. Entre autres enfants :
  • Arthur-Louis-Marie de Dieuleveult, né le à Tréguier, décédé le au manoir de Kerliezec à Dirinon, marié le avec Marie Bigot d'Engente (décédée sans postérité), et remarié le à Cléder avec Sidonie Marie Anne de Kermenguy (née le au château de Kermenguy en Cléder et décédée le au manoir de Kerliezec à Dirinon. Elle était la fille d'Émile Louis Marie de Kermenguy (1810-1893), comte de Kermenguy, maire de Saint-Pol-de-Léon en 1848 et député. Entre autres enfants :
  • Arthur-Paul-Marie de Dieuleveult, né le au manoir de Kerliezec à Dirinon, décédé le au manoir de Kerliezec, fut maire de Dirinon de 1924 à 1944. Marié le à Pencran avec Marguerite-Marie Le Forestier de Quillien (née le et décédée le ).

PersonnalitésModifier

AlliancesModifier

Les principales alliances de la famille de Dieuleveult sont[5] : Bannier, Dupont, Le Fort (1747), Le Borgne de Coëtivy (1796), Le Gentil de Rosmorduc (1799), Allard de Grandmaison, Le Dall de Tromelin (1846), du Beaudiez (1858-1909), Jégou du Laz (1858), de Braquilanges, Canat de Chizy, de Castellan, de Chaurand, Colas des Francs, Danguy des Déserts, Duroy de Suduiraut, Halna du Frétay, de Jacquelot du Boisrouvray, Jourdain de Muizon, de Kermenguy, Le Moniès de Sagazan (1862), de Kersaint-Gilly (1863), Bigot d'Engente (1867), de Coatgoureden (1868), de La Haye Saint-Hilaire, Lamy de La Chapelle, de Lantivy de Trédion, de La Villéon, Le Borgne de Coëtivy, Le Jolis de Villiers, Apuril de Lourmaye (1870), de L'Estoile, de La Motte de La Motte Rouge (1887), Charil de Villanfray (1890), Bourde de La Rogerie (1897), Rouault de Livaudray (1897), de Bourgogne (1901), de Tinténiac (1901), Le Forestier de Quillien (1908), Legeard de La Diriays (1908), Mabille du Chêne, Martin de Marolles, de Montaigne de Poncins, de Moustier, de Panthou, de Pascal, du Plessis de Grenédan, de Prat, de Raguenel de Montmorel, Roux de Reilhac, de Tinténiac, de Villeneuve-Bargemon, de Choiseul-Praslin (2001), etc.

ArmesModifier

Blason Nom de la famille et blasonnement Devise
  Famille de Dieuleveult

D'azur à six croissants contournés d'argent 3,2,1 (règlement de 1816)

Support et tenant : À dextre un lion, la tête contournée, à sénestre un sauvage appuyé sur une massue

Diex le volt !

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f Dieuleveult (de).
  2. a et b Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle, année 2002, p. 74.
  3. Filiations bretonnes, Prudhomme, Saint-Brieuc, 1913, t.5-p. 156-161.
  4. http://www.assemblee-nationale.fr/sycomore/fiche.asp?num_dept=18047.
  5. Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle, tome 14, page 75 Dieuleveult (de).

BibliographieModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier