Ouvrir le menu principal

Famille Pinczon du Sel

page d'homonymie d'un projet Wikimédia

Famille Pinczon du Sel
Image illustrative de l’article Famille Pinczon du Sel
Armes

Blasonnement D'argent à la croix ancrée de sable, cantonnée de quatre merlettes du même
Devise Vite et ferme
Période XVe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Bretagne
Demeures Château des Monts
Récompenses civiles chevalier de la Légion d'honneur
Récompenses militaires chevalier de Saint-Louis
Preuves de noblesse
Réformation de la noblesse 1668 à Rennes

La famille Pinczon du Sel est une famille subsistante de la noblesse française, anoblie en 1476, originaire de Bretagne.

HistoireModifier

La famille Pinczon est originaire de l'actuel département d'Ille-et-Vilaine en Bretagne. Selon La Messelière, les Pinczon étaient seigneurs des Monts, du Sel, de La Gaillardière, de L'Oiselière, des Hurlières, de la Fontaine, de la Douënelière, du Portal, du Plessis-Bonenfant, de La Haultais, des Corbinières, de La Fillochaye, de La Bosse et d'autres lieux[1].

La famille Pinczon du Sel a été anoblie en 1476[2], reconnue noble en 1513, maintenue noble d'extraction en 1668[3],[4].

PersonnalitésModifier

Autres membresModifier

Personnage non rattachéModifier

FiliationModifier

  • Estiennot Pinczon, écuyer dans une montre d'Amaury de Craon en 1412.
    • Jehan Pinczon, bouteiller du duc Jean V de Bretagne.
      • Pierre Pinczon (mort vers 1501), seigneur des Hauts monts, anobli en 1476, ép. Catherine Mellet, dame de Loiselière[3].
        • Jehan Pinczon du Sel (mort vers 1526), secrétaire ordinaire du roi Louis XII en Bretagne en 1500, ép. Raoulette de Paris.
          • Pierre Pinczon du Sel, ép. Andrée de Lessart.
            • Olivier Pinczon du Sel, seigneur de la Gaillardière, arquebusier à cheval de 1569 à 1591, ép. Charlotte Ferron de La Ferronays.
              • Rolland Pinczon du Sel (mort en 1616), seigneur de la Garaudière, ép. Françoise de La Touche.
                • René Pinczon du Sel (1616-1673, seigneur des Monts, ép. Hélène du Val Poutrel[3].
                  • François Pinczon du Sel (1645-1728), écuyer, seigneur du Sel, ép. Marguerite de Préauvé puis Elisabeth Duverger, dame de la Gravelle.
                    • René Pinczon du Sel (1685-1743), seigneur du Sel, seigneur des Monts, ép. Apolline de Bégasson de la Lardais.
                      • Julien Pinczon du Sel des Monts (1712-1781), seigneur du Sel des Monts, industriel, fondateur de la Manufacture royale des Toileries de Rennes, économiste et polémiste ; ép. Charlotte le Clerc de la Fontenelle[3].
                        • Pierre Pinczon du Sel (1745-1804), ép. Marie Lemaître.
                          • Pierre-Marie Pinczon du Sel (1795-1848), ép. Nathalie de Saint-Pern.
                            • Louis Pinczon du Sel (1828-1895), qui donne la branche ainée[3].
                            • Érasme Pinczon du Sel (1830-1902); ép. Marie-Julienne de Marnière de Guer.
                              • Bertrand Pinczon du Sel (1876-1913), ép. Guillemette Legué[3].
                      • Vincent-Paul Pinczon du Sel (1719-1790), capitaine, major d'infanterie, ép. Marie Rose Courtoys de La Ville Asselin.

TerresModifier

Châteaux et demeuresModifier

Armes et deviseModifier

  • D'argent à la croix ancrée de sable, cantonnée de 4 merlettes du même[9].
  • Devise : Vite et ferme[9]

Familles homonymesModifier

D'autres branches ou familles éteintes homonymes (Pinczon, Pinçon, Pinsson) sont nobles ou notables en Bretagne. Parmi elles, la famille Pinczon ou Pinçon de Cacé du Hazay compte parmi ses membres :

  • Jeanne Pinczon du Hazay (1616-1677), épouse Forsanz du Houx (souvent appelée "madame de Houx") puis religieuse mystique[10],[11].

Notes et référencesModifier

  1. La Messelière, Les Filiations bretonnes, t. 4, p. 350-356.
  2. Régis Valette, Catalogue de la Noblesse Française, éd. Robert Laffont, Paris, 2007, p. 154.
  3. a b c d e f g h i j k l m et n Saint-Houardon 2007, p. 325
  4. a et b Henri de La Messelière, Filiations bretonnes, Saint-Brieuc, 1922, tome 4, p. 350-356 : maintenue en Bretagne du 14 novembre 1668, au bénéfice de François Pinczon (puiné), seigneur du Sel, (12 juin 1654-17 janvier 1728)
  5. Christian Clot, 100 ans d'exploration française, Glénat, 2009, p. 269, 350.
  6. Yves Coativy, La Bretagne ducale : la fin du Moyen Âge, Luçon, éd. Gisserot, 1999, p. 78
  7. a et b Saint-Houardon 2007, p. 325 et 326.
  8. [PDF]Ville de Rennes, Plan local d'urbanisme – « Hôtel de Méjusseaume, puis hôtel Pinczon du Sel », page 97.
  9. a et b Henri Jougla de Morenas et Raoul de Warren, Grand armorial de France, tome 5, p. 291, no 26710.
  10. « Jeanne Pinczon du Hazay », dans Guy-Toussaint-Julien Carron de La Carrière, Vies des justes dans l'état du mariage, p. 64-101.
  11. Henri Bremond, Histoire littéraire du sentiment religieux en France, t. 5, Paris, 1967, p. 140-146.

BibliographieModifier

  • Henri de La Messelière, Filiations Bretonnes, imprimerie René Prud'homme, Saint-Brieuc, 1922, tome 4
  • Jean de Saint-Houardon, Noblesse de Bretagne, histoire et catalogue de la noblesse bretonne subsistante, Versailles, Mémoire et documents, (ISBN 978-2-914611-52-7), p. 325-326
  • Régis Valette, Catalogue de la Noblesse Française, éd. Robert Laffont, Paris, 2007, p.154

Articles connexesModifier