Liste des familles subsistantes de la noblesse française (L à Z)

page de liste de Wikimedia

Cette liste des familles de la noblesse française rassemble les familles subsistantes d'après les principaux ouvrages de généalogie et notamment l'ouvrage de Régis Valette publié en 2007, complété par d'autres sources qui toutes sont présentées en bibliographie de bas de page.

Définition de la subsistanceModifier

Par subsistante, en appui des ouvrages de la bibliographie, les auteurs entendent, toutes les familles comptant au moins un membre vivant (homme ou femme). Les familles éteintes en France, mais subsistantes à l'étranger ou devenues étrangères, sont incluses dans cette liste. A contrario, les familles françaises subsistantes qui tirent leur principe de noblesse d'un souverain étranger (noblesse étrangère), et qui n'ont pas été maintenues ou reconnues nobles en France (r.n.f.), n'y sont pas incluses.

Preuves de noblesse en 1789Modifier

Les règles de transmission de la noblesse en vigueur en France en 1789, sont les suivantes : tout membre d'une famille qui descend en ligne masculine, naturelle, sans adoption, et légitime, dans le cadre du mariage, d’un auteur en possession de la noblesse française acquise et transmissible ou d’un titre héréditaire d’Empire ou de Restauration, par acte émanant du pouvoir souverain d'un territoire aujourd'hui français[S 1].

Ces familles sont issues soit de la noblesse française depuis l'Ancien Régime avant le , soit des familles anoblies et/ou titrées au cours des différents régimes du XIXe siècle, soit des familles de la noblesse des provinces réunies à la France après 1789 : du comtat Venaissin, du duché de Savoie et du comté de Nice (après 1860).

Par ailleurs, signalons que des auteurs[1] expriment toutefois des désaccords sur certaines preuves de noblesse, sur l'expression noblesse d'Empire, sur la notion de noblesse au XIXe siècle et sur la notion de « noblesse inachevée ».

Cas particuliersModifier

Lorsqu'un titre a été attribué sans anoblissement, comme cela se faisait sous l'Empire comme sous la Restauration (contrairement à l'Ancien Régime où un titre ne pouvait être donné à un roturier, à noter que la Restauration a parfois accordé des titres joints d'un anoblissement[2]), il est mentionné : titre sans anoblissement.

Lorsqu'il existe des sources contradictoires, il est alors mentionné : noblesse non consensuelle.

Présentation des entréesModifier

Les familles sont répertoriées par ordre alphabétique du premier patronyme, avec dans la mesure du possible :

  • l'origine de leur noblesse (noblesse d'extraction, anoblissement par lettres ou par charge, maintenue de noblesse avec anoblissement en tant que besoin, etc) avec la date des actes/décisions de justice ;
  • en cas de noblesse d'extraction, c'est-à-dire de noblesse officiellement reconnue sans connaître l'acte initial d'anoblissement, la date de l'acte le plus ancien concernant le premier ancêtre connu des membres actuels de la famille ;
  • le titre de noblesse français lorsqu'il est authentique, régulier, et subsistant, c'est-à-dire actuellement en possession de l'aîné des descendants directs en ligne masculine du premier titulaire dudit titre, ledit titre devant avoir été octroyé par lettres patentes par un souverain français ;
  • le lieu d'origine (commune actuelle, nom de la ou des provinces) ;
  • la mention éventuelle de l'adhésion à l'Association d'entraide de la noblesse française (ANF) et l'année d'entrée[3].

La liste des familles classées de A à K figure dans la première partie de cet article.

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

LModifier

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

MModifier

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

NModifier

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

OModifier

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

PModifier

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

QModifier

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

RModifier

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

SModifier

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

TModifier

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

UModifier

  • Ursel (d'), olim Schetz, anobli en 1527 par Charles Quint (Pays-Bas espagnols), duc d'Hoboken en 1717 (Pays-Bas autrichiens), comte de l'Empire le , Brabant[réf. nécessaire][292], ANF (2017).
  • Urvoy de Portzamparc et - de Closmadeuc, ancienne extraction 1402, maintenue en 1669 à Rennes, Bretagne (Côtes-d'Armor)[17], ANF (1948).
  • Ussel (d'), extraction chevaleresque 1353, baron de l'Empire 1813, Limousin, Marche[réf. nécessaire], ANF (1934).
  • Uston de Villeréglan (d'), olim Duston, baron Duston de Villeréglan et de l'Empire (1813), baron héréditaire 1816, Languedoc (Limoux)[Jougla 141], ANF (2016).
  • Utruy (d'), olim Dutruy, Empire, baron en 1809, confirmé en 1863, Guyenne[d 37].
Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

VModifier

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

WModifier

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

YModifier

Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

ZModifier

  • Zylof de Steenbourg, maintenue et anoblissement en tant que besoin en 1670[réf. nécessaire], ANF (2014).
Sommaire : Haut - A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Notes et référencesModifier

(Le lien ci-dessus renvoie vers une version archivée de la page d'origine, en date du 2 août 2012)

NotesModifier

  1. François de La Forest, sgr d'Armaillé (Maine-et-loire), conseiller au Parlement de Bretagne en 1633. Augustin-Médard de La Forest d'Armaillé, officier au régiment de Royal-Marine, tué par les bleus à Savenay le 8 décembre 1793. Augustin-Marie de La Forest d'Armaillé, émigré à l'armée de Condé en 1791 (Henri Frotier de La Messelière t. 2, p. 322).
  2. Louis de La Forest, seigneur des Chapelles, Ille-et-Vilaine), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le (Henri Frotier de La Messelière t. 2, p. 326).
  3. Charles Antoine François de La Foye, noble du Bailliage d'Orbec (Calvados) en 1789, émigré. Eugène Charles François de La Foye, né à Wetzlar (Prusse), en 1795, chef d'escadrons en retraite, médaillé de Ste Hélène. Charles Alexandre Marie François de La Foye, né à Paris en 1839, général d'artillerie, commandeur de la Légion d'Honneur (Henri Frotier de La Messelièret. 2, p. 356).
  4. François de La Guerrande, écuyer, sgr de La Villecoleu, en Saint-Germain-de-la-Mer (Côtes d'Armor), épouse Marguerite de Planche; Veuve, elle obtient la maintenue de noblesse d'extraction en Bretagne pour ses enfants, le 22 novembre 1668 (Henri Frotier de La Messelière t. 2, p. 653).
  5. Famille d'ancienne noblesse, maintenue noble dans l'élection d'Angoulême en 1666, et en Poitou, en 1700 et 1715 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 432).
  6. Famille originaire de Bourgogne, établie dans l'État de Liège, puis en Bretagne. Alexandre de La marzelle, venu en France en 1660, employé au service du roi. Julien-Anne de Lamarzelle, écuyer, sgr de Beaumesnil et du Bas-Coudray, reconnu noble en France (maintenue) en 1752 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 354).
  7. Julien Lambert, seigneur de Boisjean, en Comblessac (Ille-et-Vilaine), maintenu noble en Bretagne, le (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 356).
  8. Guillaume de Lambilly, seigneur de Lambilly, en Taupont, (Morbihan), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 17 novembre 1668. Pierre-Joseph de L. conseiller au Parlement de Bretagne, l'un des chefs de la conspiration bretonne de Cellamare, en 1718, réfugié en Espagne. Pierre-Gabriel-François, marquis de Lambilly, admis aux honneurs de la cour en 1780 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 359).
  9. Antoine de La Motte, chevalier, seigneur de La Motte-Rouge, maintenu noble en Bretagne le 18 janvier 1668 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 125).
  10. Mathurin Lamour, seigneur de Lanjegu, en Médréac, (Ille-et-Vilaine), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 10 mai 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 365).
  11. Charles de La Moussaye, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne le 23 janvier 1669 (Henri Frotier de La Messelière Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 145).
  12. René de Lancesseur, seigneur de La Polinière, maintenu noble en Normandie le 9 septembre 1666. Gabriel-René-André de L., membre de l'assemblée de la noblesse de Normandie pour élire les députés aux États généraux de 1789 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 367).
  13. Jacques de Lancrau, maintenu noble en Bretagne, en 1667. Alexis-Henri de L., maréchal de camp, avant 1849 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 371).
  14. Michel de Langlais, maintenu noble en Bretagne le 9 mai 1663 et au Conseil d'État le 19 août 1672. Olivier-Louis-Joseph de Langlais, commandant du Navire La Loire torpillé le 31 mars 1918, échoua son navire et sauva l'équipage. Il fait l'objet d'une citation, est décoré de la croix de guerre et de la Légion d'Honneur (Henri Frotier de La Messelière t. 2, p. 382).
  15. Louis de Langle, seigneur de Kermorvan, en Baud, (Morbihan), conseiller au Parlement de Bretagne, maintenu noble d'ancienne extraction, le 26 octobre 1668 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 385).
  16. Joseph-Abel-Archambault Langlois, Intendant général du Trésor Public, le 8 août 1809, payeur de la 4e division militaire en 1811 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 394).
  17. Louis de Lantivy, seigneur de Kergo, en Baud (Morbihan), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 17 novembre 1668 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 399).
  18. Nicolas de La Ruée, seigneur de La Ruée, en Tréal, (Morbihan), maintenu noble en Bretagne, en 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 6, p. 46).
  19. Même origine et mêmes armoiries que La Celle de Chateaubourg. Nicolas de la Selle(ou de La Celle), maintenu noble d'ancienne extraction le 17 février 1771. Jean Joseph de La Selle, membre des Assemblées de la noblesse de Saumurois en 1789 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 898).
  20. Autorisée à reprendre le nom et les armes de la maison de La Tour d'Auvergne par le conseil d'État en 1829, sans lien généalogique ; Jougla, t. 6, p. 331, no 33222) : anciennes armes, d'azur à trois fasces d'or.
  21. Famille originaire de Saint-Saint-Colomban (Loire-Atlantique). Jean de La Tribouille, seigneur du Clouzi, de Beczons, La Braudière et La Rousselière, paroissien de Moutiers-Les-Maufaits (Vendée), commandant d'une compagnie de gens de pied du marquis de Bressé, maintenu noble en Poitou le 9 août 1667. Jean de La Tribouille, capitaine au régiment de Poitou en 1667. Alexis de La Tribouille, né à La Gohardière en Bas-Poitou le 24 mai 1704, commandant d'un détachement de troupes françaises au Canada… (Henri Frotier de La Messelière t. 5 bis, p. 287).
  22. Yves de Launay, seigneur de La Salle, en Kergrist-Moëlou, (Côtes d'Armor), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 28 novembre 1670 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 429).
  23. Sébastien de Lauzanne, capitaine au régiment de Mazarin en 1653, écuyer de la Grande Ecurie du roi en 1663, maintenu noble en Bretagne, le 15 novembre 1669. (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 438).
  24. Pierre le Bastard de Villeneuve, seigneur des Métairies en Guignen, avocat au Parlement de Bretagne, réintégré dans l'ordre de la noblesse en 1731 (Henri Frotier de La Messelière t. 1, p. 100).
  25. Bonable Le Bel, seigneur de La Gavouyère en St-Aubin d'Aubigné (Ille-et-Vilaine), maintenu noble en Bretagne le 26 janvier 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 1, p. 133).
  26. François Le Blonsart, seigneur du Bois de la Roche en Garlan, maintenu noble en Bretagne en 1670 (Henri Frotier de La Messelière t. 1, p. 223).
  27. Maurice Le Borgne, seigneur de Kerguien en Perros-Guirec, maintenu noble en Bretagne le 4 avril 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 1, p. 278).
  28. Amaury Le Cardinal de Kernier, seigneur de Kerglas, maintenu de noblesse d'ancienne extraction en Bretagne le 21 novembre 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 1, p. 493).
  29. Jean le Chauff, seigneur de La Barrière, maintenu noble en Bretagne le 31 octobre 1668 (Henri Frotier de La Messelière t. 1, p. 601).
  30. François Le Gac de Lansalut, seigneur de Kerhervé, maire de Morlaix, maintenu noble d'extraction en Bretagne le 25 juin 1670 (Henri Frotier de La Messelière t. 2, p. 416).
  31. Jacques Le Gentil, seigneur de Rosmorduc en Logonna, maintenu noble d'extraction en Bretagne, par arrêt de la Chambre de la Réformation, le 30 août 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 2, p. 471).
  32. Pierre Le Gualès, maintenu noble en Bretagne en 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 2, p. 639).
  33. Charles Le Jumeau, seigneur de Kercaradec, en Plounevez-Lochrist, maintenu noble d'extraction en Bretagne le 18 avril 1622. Alexandre Camille Le Jumeau de Kercaradec (1841-1894), capitaine de frégate, envoyé extraordinaire près le roi d'Annam en 1883, consul de France et chargé d'affaires au Siam, à Moscou, puis à Berlin. chevalier de la légion d'honneur pour fait de guerre à Mazaltan (Mexique)le 25 juillet 1864 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 227).
  34. Joseph Le Levreur, directeur des Contributions indirectes, anobli le 18 novembre 1815 (t. 3, p. 504).
  35. Vincent Le Marant, seigneur de Penanvern, en Plourin, maintenu noble en Bretagne le 21 février 1671 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 648).
  36. la famille Le Mercier de Maisoncelle, peut-être d'origine nantaise, fut anoblie en 1734 en la personne de Louis, chevalier de Saint-Louis, commandant de la Grande-Terre, à la Guadeloupe (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 11).
  37. Jean Le Mintier, seigneur de La Motte-Basse, en Le Gouray, maintenu noble d'extraction en Bretagne le 17 novembre 1668 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 51).
  38. Jacques Le Nepvou, seigneur de Carfort, en Saint-Brieuc, (Côtes d'Armor), maintenu noble à l'Intendance le 30 mars 1702, membre de l'ordre de la noblesse aux États de Bretagne de 1730. Autre Jacques, maintenu noble par arrêt du Parlement de Bretagne, le 19 août 1782 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 165).
  39. Mathurin Le Noir, seigneur de Tournemine, en Pordic, (Côtes d'Armor), maintenu noble en Bretagne en 1669. Étienne-guillaume Le Noir de Carlan, officier de marine, établi à la Guadeloupe vers 1780 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 181).
  40. Joseph Le Provost, seigneur de La Garenne-au-Provost en Guer, (Ille et Vilaine), maintenu noble en Bretagne, le 26 mars 1669. Joseph-Mathurin Le P., seigneur de La Voltais, en Monteneuf, (Morbihan), avocat au Parlement, le 1er août 1721 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 517).
  41. Henri de Quenaudon, dit de L'Escale, substitué aux nom et armes de son aïeulle paternelle, Claude de L'Escale, le 30 mai 1608, gendarme de la compagnie d'ordonnance du duc de Lorraine, puis grand Maître des eaux et Forêts du duché de Bar, confirmé dans cette charge par le roi Loui XIV, en 1643 (Henri Frotier de La Messelière t. 2, p. 220).
  42. Charles de Lesguern, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 15 avril 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 486).
  43. Jacques de Lespinay, maintenu noble d'ancienne noblesse vers 1630. Jacques de Lespinay, maréchal de camp, le 1er février 1719 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 489).
  44. Claude de Lesquen, seigneur du Casso en Pluduno, (Côtes d'Armor), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 4 septembre 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 491).
  45. Louis de L'Estoile, seigneur d'Hardencourt, en Saint-Pierre de Butray (Maine-et-Loire), maintenu noble en Conseil d'État le 25 avril 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 2, p. 253).
  46. Pierre de L'Estourbeillon, maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 21 novembre 1668 (Henri Frotier de La Messelière t. 2, p. 254).
  47. François Libault, seigneur de Beaulieu, secrétaire du roi en 1753, maire de Nantes le 14 mai 1766. Autre François Libault, seigneur de La Chevasnerie, capitaine de cavalerie, garde du corps du roi, compagnie de Luxembourg, secrétaire des commandements de Madame la duchesse de Berry, en 1832 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 506).
  48. Isaac de Lignières, seigneur de Marteville-Lignières, (Aisne), capitaine d'infanterie, maintenu noble à l'Intendance de Soissons, le 5 septembre 1667. François de L., enseigne au régiment du Plessix-Praslin en 1665. Louis de L., capitaine au régiment de Poitou-Infanterie, blessé à Laufeld, (Hollande), le 2 juillet 1747, puis maire de Ham. Marie-Charles-Nicolas de L., lieutenant au régiment du roi, avant 1832. Henri-Marie, de L., lieutenant de grenadiers de la Garde Impériale, en 1813. Henri-Gustave, colonel du 6e Hussard, puis général de brigade en 1878, commandeur de la Légion d'Honneur (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 5176 ?).
  49. Claude, baron Lombard, avocat au Parlement, conseiller général et député de l'Isère, de 1815 à 1824, créé baron et anobli le 7 mars 1830, pair de France, le 3 octobre 1837. Claude-Louis-Marie-Amalric, comte Lombard de Buffières, créé comte héréditaire, le 11 mars 1863 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 522).
  50. Marie-Alexandre, comte de Lyrot de La Jarry, capitaine de frégate, chevalier de Saint-Louis, avant 1848 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 585).
  51. Philippe Mahé, seigneur de Berdouaré, en Plounévez-Loc'hrist, (Finistère), maintenu noble d'ancienne extraction, le 20 mai 1669. Jean-Nicolas M., de B., chef de division, commandant de canonniers gardes côtes, en 1760 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 604).
  52. Famille originaire de Normandie, établie dès 1474 en Poitou. Charles de Martel, maintenu noble en Poitou, dans l'élection de Châtellerault, les 16 mars 1665 et 1er septembre 1667. Antoine de M., affecté au deuxième escadron de la noblesse du Poitou aux bans de 1692 et 1695. Pierre de M., maintenu noble à l'Intendance de Poitiers, le 18 janvier 1716. Roland-Charles de M., chevau-léger de la Garde du roi, émigré à l'armée des princes, colonel de cavalerie, chevalier de Saint-Louis. Joseph-Roch de M., chevalier de Malte en 1775 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 661).
  53. Jean-Baptiste-Marie Martin de La Baudinière, Garde du corps du roi Louis XVI en 1791et 1792, colonel du corps royal des chasseurs de Bonchamp, en Vendée de 1793 à 1800, anobli le 28 mai 1819, chevalier de Saint-Louis (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 668).
  54. Antoine-Joseph de Mauduit, seigneur du Plessix, en Caudan (Morbihan), affecté à la Ferme des Devoirs de la Province de Bretagne, anobli en 1701, secrétaire du roi en 1724, trésorier receveur et payeur des gages des officiers de la Chancellerie près le Parlement de Bretagne en 1727. Antoine-René-Hyacinthe de M., chef d'escadron au régiment Dauphin-dragons, émigré à Saint-Domingue, passé au service de l'Angleterre, blessé mortellement en juillet 1796. Paul-Thomas de M., engagé aux volontaires de l'Ouest, blessé mortellement à la charge de Loigny, en 1870 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 681).
  55. Gabriel de Méhérenc, seigneur de Saint-Pierre (Manche), gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, maintenu noble à Paris, au Conseil d'État, le 25 avril 1669. Jean-Michel-Auguste de M., agrégé dans l'ordre de la noblesse, aux États de Bretagne, le 30 juin 1762. Auguste, Bonabes de M., capitaine des vaisseaux du roi, chevalier de Saint-Louis, membre de la Société américaine de Cincinatus, émigré à l'armée des princes en 1792, contre-amiral en 1815 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 704).
  56. Gérard de Messey, seigneur de Sainte-Sabine (Saône-et Loire), commandant d'une compagnie de 100 arquebusiers par brevet du 27 octobre 1618, commandant de la compagnie du duc de Mayenne en 1619, capitaine d'une enseigne du roi en 1635. Antoine de M., capitaine de 100 hommes de pied au régiment d'Albret, passé au régiment d'Enghien le 16 avril 1646, maintenu noble par jugement du Bouchu, conseiller du roi, du 19 février 1669. Charles-Gabriel, créé marquis de Messey par lettres Patentes du 31 mars 1705. Louis-François de M., major au régiment Royal-Etranger-cavalerie, émigré à l'Armée de Condé, maréchal de camp en 1815, prévost de Paris sous la Restauration, chevalier de Saint-Louis (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 23).
  57. Baron d'Empire le 13 mars 1813, baron héréditaire le 14 novembre 1820 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 67).
  58. Famille intégrée à la noblesse du Royaume uni des Pays-Bas en 1817 avec le titre héréditaire de Chevalier en reconnaissance de leur noblesse française, puis par le Royaume de Belgique en 1877 toujours avec le titre héréditaire de Chevalier. Source : La Noblesse des derniers Conseillers-Secrétaires du Roi (1770-1790)
  59. François-Gaston de Nettancourt, seigneur de Nettancourt, (Marne), lieutenant-colonel de cavalerie, maintenu noble en Champagne en 1670 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 168).
  60. Woelmont, Notices généalogiques, 3, 549. branche aînée honneurs de la Cour en 1776 et 1781, marquis de Goussainville 1645 (aîné aussi comte de l'Empire 1811, pair 1815 et 1832, éteint 1918), cadet marquis-pair 1817
  61. Joseph-Marie, baron Nielly, contre-amiral, baron héréditaire le 17 février 1815 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 177).
  62. Joseph Normant, seigneur de La Villehelleuc, en Henanbihen, (Côtes d'Armor), maintenu noble en Bretagne le 19 février 1679 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 194).
  63. François de Novion, maintenu noble en Champagne, le 16 août 1667, employé sur les côtes du Poitou au ban de 1687, maréchal de camp, secrétaire de l'Assemblée de la noblesse du bailliage de Vermandois pour l'élection des députés aux États-Généraux de 1789 (Henri Frotier de La Messelièret. 4, p. 218).
  64. François Onffroy, seigneur de Veret, près Bayeux, (Calvados), maintenu noble en Normandie en 1666. Pierre-Roland O., colon à Saint-Domingue. Jacques-Roland O., maintenu noble par arrêt du Parlement de Bretagne du 20 juillet 1782, commissaire de la noblesse des États de Bretagne, de 1784 à 1789, pour l'inspection des octrois des villes de la province, retourné à Saint-Domingue en 1790, colonel des milices royalistes et d'émigrés de cette île en 1793 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 225).
  65. Robert d'Ozouville, maintenu noble en 1666 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 234).
  66. Louis de Parcevaux, seigneur de Kerameal, en Kernoues, (Finistère), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 12 avril 1669. Robert-Guillaume de P., officier de la Marine royale, mort à bord du Magnanime, le 22 janvier 1712. Claude-Marie de P., chef d'Escadre des Armées navales, le 16 septembre 1764. Ambroise-Toussaint-Marie, lieutenant de vaisseau du roi, émigré en 1792 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 264).
  67. Claude de Parscau, seigneur du Menant, en Plouguerneau, (Finistère), maintenu noble en Bretagne le 12 avril 1669. Louis-Guillaume-François de P., chef d'escadre des armées navales le 20 août 1784. Hervé-Louis-Joseph, contre-amiral en 1827 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 270).
  68. Pierre Paveret, seigneur de La Rochefordière, en Grand-Champ, (Loire-Atlantique), conseiller du roi, scelleur héréditaire de la Grande Chancellerie de France à Versailles et près la cour du Parlement de Paris, le 13 février 1788 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 281).
  69. Olivier de Penguern, seigneur dudit lieu, en Lopérec, (Finistère), maintenu noble en Bretagne, le 26 août 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 310).
  70. Antoine de Pioger, seigneur des Vergers, en Ercée-en-la-Mée, (Ille-et-Vilaine), maintenu noble en Bretagne, le 1er mars 1669. Jean-Joseph de P., signataire de la protestation de la noblesse de Bretagne en 1789. Pierre-Marie-Joseph de P., volontaire à l'armée de Charette en 1796 et, en Bas-Poitou, en 1799 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 358).
  71. Jean de Pluvié, seigneur de Ménéhouarn, en Plouay, (Morbihan), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 9 février 1669. Jean-Toussaint de P., capitaine au régiment de Clermont-Tonnerre-cavalerie en 1760 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 385).
  72. Originaire du Soissonnais, où cette famille fut maintenue noble en 1667 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 414).
  73. Jougla t. 5, p. 332, no ....., Gilbert François Félix du Pont de Romémont, secrétaire du roi par LP du 10 novembre 1779, mort en charge le 19 mai 1783 à l'âge de 46 ans
  74. Famille originaire de Porcaro en Morbihan. Jean de Porcaro, seigneur de Maupas, (Morbihan), maintenu noble en Bretagne, le 17 janvier 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 434).
  75. Jean-Baptiste Porée du Breil, écuyer, conseiller-secrétaire du roi en 1730 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 439).
  76. Mathurin Poulain, seigneur de l'Isle, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 28 janvier 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 469).
  77. François Prévost de Sansac, seigneur du Puybottier, en Saint-Coutant, (Charente), maintenu noble en Poitou, les 2 mars 1665 et 22 septembre 1667. Jean P. de S., seigneur de Traversay, officier de cavalerie, combattit à Oudenarde (Flandre), le 7 juillet 1708, et à Malplaquet (Hainaut), le 11 septembre 1709, où il fut blessé. Jean-François P. de S., lieutenant général à Saint-Domingue en 1769 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 499).
  78. Chaix d'Est-Ange écrit que cette famille n'a pas fait l'objet d'une maintenue en la noblesse au temps des grandes recherches mais en 1766 par la Cour des aides de Normandie et bénéficia en 1788 d'un arrêt du Conseil d'Etat (t.XV. Duh-Dyé. - 1917, présentation en ligne).
  79. Tanguy de Quelen, seigneur de Kerohant, en Hanvec, (Finistère), conseiller du roi, président du Présidial de Quimper, le 17 novembre 1617. Hervé de Quelen, maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 10 juin 1670. Urbain-Guillaume de Quelen, page de la grande écurie du roi en janvier 1745, cornette, puis capitaine au régiment Royal-étranger, garde corps du roi le 17 juin 1753, maréchal de camp le 5 décembre 1787, émigré à Jersey. Jacques-Louis-Joseph, page du roi Louis XVI le 1er avril 1787, sous-lieutenant de cavalerie, le 1er avril 1790, émigré à l'armée des princes, puis en Angleterre, échappé au massacre de Quiberon en 1795, incarcéré pendant les Cent Jours au château de Brest (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 521). Pas de lien établi avec la maison de Quelen souche des Quelen Stuer de Caussade.
  80. Joseph-François Quemper, seigneur de Lanascol, en Plouzélambre, (Côtes d'Armor), maintenu noble en Bretagne en 1668. Jacques-Yves-Joseph Q. de L., page de la Grande Ecurie du roi, le 30 mars 1715 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 528).
  81. Louis Quetier, seigneur de La Roulais (Côtes d'Armor), maintenu noble à l'Intendance de Bretagne, le 16 juin 1701 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 544).
  82. Pierre Raison seigneur du Cleuziou, en Louargat, (Côtes d'Armor), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 6 août 1669, chevau-léger de la garde du roi, en 1675. Pierre-Jean-Marie R., comte du Cleuziou, mousquetaire de la 2e compagnie du roi, capitaine, garde-côtes le 20 mai 1722. Joseph-Paul-Marie R du C., émigré en 1792 à l'armée des princes (Henri Frotier de La Messelière t. 4, t. 557).
  83. Jacques Rémond, correcteur en la Chambre des Comptes de Grenoble le 30 juin 1675, gentilhomme servant du roi, premier consul de la ville de Romans en 1684. Jacques Rémond, écuyer, seigneur du Chélas, né le 17 décembre 1675, capitaine au régiment de Condé-cavalerie, chevalier de Saint-Louis. Jacques-Bruno de Rémond du Chélas, né le 21 février 1729, capitaine au régiment de Lyonnais. Pierre Jacques de Rémond du Chélas, né le 5 juin 1759, capitaine au régiment de Navarre, major général de l'armée royaliste de Cadoudal sous le surnom de La Couronne, chevalier de Saint-Louis (Henri Frotier de La Messelière t. 4, t. 571).
  84. René Richard, seigneur de La Tour-aux-Paulmes, en Verneuil-Moustier, (Haute-Vienne), maintenu noble par ordonnance de M. Tubœuf, intendant de la Généralité de Bourges. François R., de La T., capitaine de cavalerie, garde du corps du roi, émigré (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 584).
  85. (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 593).
  86. Jacques Rioult, seigneur d'Ouilly, (calvados), receveur des Gabelles à Mers, à Ault et à Lisieux, receveur général des Finances à Poitiers en 1673, maintenu noble d'extraction le 6 juillet 1758. Louis-Philippe R., marquis de Neuville, pair de France (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 599).
  87. Jacques-Pierre Rioust, né le 3 février 1725, avocat au Parlement, prit une part active à la défense du Gué du Guildo, où, pendant deux jours, les 7 et 8 septembre 1758, une centaine de volontaires arrêta 12 000 soldats anglais venant de Saint-Jacut, ce qui permit au duc d'Aiguillon de réunir les troupes qui écrasérent l'ennemi à Saint-Cast le 11 septembre 1758. Frédéric-Auguste Rioust des Villes-Audrains et de Largentaye, né à Quintin le 17 juin 1766 est anobli par lettres patentes du 22 juin 1816, en récompense de la belle conduite de son père en 1758 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 602).
  88. Gilbert Robert, seigneur de la Lézardières, maintenu noble en Poitou, le 24 septembre 1667. Joseph-Alexis R., baron de Lézardière, émigré à l'armée des prince en 1792 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 609).
  89. Sébastien de Robien, baron de Lanvaux, en grandchamp, (Morbihan), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 26 octobre 1668. Paul de R., président à mortier au Parlement de bretagne avant 1706 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 613).
  90. Daniel-Alexandre Robineau, seigneur de La Renollière, capitaine au régiment du poitou, le 13 février 1646, maintenu noble en Poitou, le 9 août 1667. Philippe R., seigneur de La Rochequairie, en Saint-Étienne-du-Bois, (Vendée), capitaine au régiment de Touraine-infanterie (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 623).
  91. Robert de Rocquigny seigneur de Palcheul, (Pas-de-Calais), cornette de chevau-légers au régiment d'Hocqincourt, maintenu noble le 17 janvier 1637. Marie-Catherine de Montlezun, veuve d'antoine de Rocquigny, obtient avec ses enfants une maintenue de noblesse en Boulonnais le 9 juin 1708. Florent de R., page de la Petite ecurie du roi en 1682, mousquetaire gris de la garde de sa Majesté. Marie-Jean-Baptiste de R., garde du corps du roi en 1732. Jeanne-Françoise de Croissy, veuve d'Antoine-François-Hubert de Rocquigny, morte dans les prisons révolutionnaires d'Arras en 1794 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 651).
  92. François Le Rodellec, seigneur du Porzic, en Saint-Pierre-Quilbignon (Finistère), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 9 janvier 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 653).
  93. Louis Rogon, seigneur de Carcadec, en Ploulec'h, (Côtes d'Armor), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 19 janvier 1669. Louis R. de C., gouverneur de Lannion en 1676 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 660).
  94. Jean Rolland, seigneur du Noday, en Trémeur, (côtes d'Armor), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 2 mai 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 670).
  95. Julien Rolland, seigneur des Aulnays, en Guipry, (Ille-et-Vilaine), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 10 novembre 1668 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 666).
  96. Vincent Rolland, seigneur du Roscoät, en Pléhédel, (Côtes d'Armor), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 22 décembre 1668 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 673).
  97. Godefroy de Romance, seigneur de Mesmon (Ardennes), originaire de Liège, reconnu noble en France en 1639, maréchal de camp, commandant de la cavalerie légère du duc d'Enghien, tué à Rocroy le 19 mai 1643. Hugues de Romance, capitaine au régiment de la reine, maintenu noble au Conseil d'État, le 22 novembre 1668 et en 1697 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 678).
  98. Louis de Ronseray, né en 1636, échevin de Nantes en 1676. Joseph de Ronseray, écuyer, né le 9 décembre 1681, capitaine d'armes à Nantes en 1710, établi à Saint-Domingue (Antilles), en 1541. Pierre Denis de Ronseray, né à Saint-Domingue, réfugié à Kington (Jamaïque) lors de la révolte de 1800. Rapatrié en France en 1832 (Henri Frotier de La Messelière t. 4, p. 683).
  99. Pierre de Rougé, seigneur des Rues, en Chenillé, (Maine-et-Loire), maintenu noble en Anjou en 1667. Pierre, marquis de Rougé, aide de camp du maréchal de Créqui avant 1707. Pierre-François de R., maréchal de camp en 1718. Bonabes-Jean-Baptiste de R., colonel du régiment d'Auvergne en 1777. Bonabes-Louis-Victurnien de R., maréchal de camp, pair de France en 1815 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 1).
  100. Famille de Picardie. Louis-François de Rouvroy de Saint-Simon, seigneur de Sandricourt, près Méru (Val-d'Oise), lieutenant général le 7 mars 1734. Balthazar-Henri de Rouvroy, comte de Saint-Simon-Sandricourt, brigadier des armées du roi, gouverneur et grand bailli de Senlis, grand maître des cérémonies et chef d'une brigade des gardes du corps du roi de Pologne, avant 1783 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 25).
  101. Claude Ruinart, seigneur de Brimont, avocat au Parlement, échevin de Reims, contrôleur des guerres, pourvu, le 1er juin 1777, de la charge anoblissante de conseiller-secrétaire du roi. François-Jean-irénée R., vicomte de Brimont, Maire de Reims, conseiller général et député de la Marne, gentilhomme de la chambre du roi, anobli le 21 juin 1817, vicomte le 19 juillet 1825, confirmé vicomte héréditaire le 17 mars 1827 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 58).
  102. Gilles de Saint-Gilles, seigneur de Perronay, en Romillé, (Ille-et-Vilaine), lieutenant de 100 hommes d'armes, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, en 1607. Jean-Baptiste de St-G., commandant de neuf compagnies des gentilshommes des évêchés de Dol et de Saint-Malo, avant 1709. Jean-Baptiste-Louis, commandant de bataillon au régiment Royal-Vaisseaux en 1743. Marie-Joseph-Auguste, marquis de Saint-Gilles, fondateur d'une plantation à l'Île-de-France (Île Maurice) en 1790 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 73).
  103. Anciennement la famille en question se nommait Jean, seigneurs de Crèvecœur. Lorsqu'elle immigra au Canada elle adopta le patronyme de Saint-John de Crèvecoeur, in Jougla t. 6, p. 343, no 20068 et p. 130, no 30853.
  104. Eustache de Saint-Meleuc, seigneur dudit lieu, (Côtes-d'Armor), maintenu noble par la Chambre de Réformation de Bretagne le 30 juin 1669. Henri-Alain-Jean-Joseph de Saint-Meleuc, conseiller au Parlement de Bretagne de 1783 à 1789, incarcéré à Saint-Malo, le 3 octobre 1793, condamné à mort par le tribunal révolutionnaire et guillotiné à Paris le 21 juin 1794 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 79).
  105. René de Saint-Méloir, seigneur de La Ville-Robert, en Saint-Lormel, (Côtes d'Armor), maintenu noble en Bretagne en 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 81).
  106. Gabriel de Saint-Pern, seigneur de Ligouyer, (Ille-et-Vilaine), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 13 décembre 1668. René-Célestin-Bertrand de Saint-Pern, capitaine de la noblesse de l'évêché de Saint-Malo, arrêté, ainsi que la marquise de Sain-Pern, à Saint-Malo, le 12 octobre 1793., transféré à Paris en juin 1794, enfermé à Sainte-Pélagie, puis à la prison-hospice de Montprin où il mourut le 4 octobre 1794. Marie-Philippe de l'Ollivier de Saint-Maur, demoiselle d'Aunac, son épouse, arrêtée en même temps que son mari, transférée à la conciergerie, condamnée à mort par le tribunal révolutionnaire de Paris et guillotinée le 20 juin 1794 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 85).
  107. Nicolas Salaün, seigneur de Kerramoal, en Carantec, (Finistère), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 24 juillet 1670 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 100).
  108. Louis de Sécillon, seigneur de Kerfur, en Guérande, (Loire Atlantique), maintenu noble en Bretagne, le 7 février 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 127).
  109. Jean, baron de Secondat, maintenu noble à l'intendance de Montauban, le 22 mai 1670. Godefroy, baron de Secondat et de Montesquieu avant 1774 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 132).
  110. Joseph-Marie Sioc'han, seigneur de Kersabiec, en Plounévez-Loc'hrist (Finistère), maintenu dans sa noblesse en 1717. Jean-Louis-Joseph S. de K., officier des vaisseaux du roi, embarqué en 1745 sur la frégate l'Argonaute, dans l'escadre de M. de Salverte pour secourir Louisbourg assiégé par les Anglais, capitaine de corsaire en 1746, prisonnier à Kinsal en Irlande, libéré, arma de nouvelles courses en 1747 et 1748 et participa aux combats de la côte du Morbihan en 1759 sur le vaisseau le Magnifique, dans l'escadre du maréchal de Conflans. Jean-Augustin S. de K., capitaine des vaisseaux du roi, servit sur de nombreux vaisseaux et sur toutes les mers, commanda la corvette La Warwich, prise en Amérique en 1795, et la corvette La Lise aux Antilles en 1786. Membre de la société américaine de Cincinatus. Emigré à l'armée des princes, puis au régiment d'Hector en 1794, membre du Conseil militaire de l'armée catholique et royale de 1792 à 1706. Dunstan-Louis S. de K., compromis dans le soulèvement légitimiste de l'Ouest en 1832 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 152).
  111. Maintenue de noblesse par Le Pelletier de La Houssaye le 6 juin 1699 à l'intendance de Montauban, Soulan en Couserans, in Jougla t. 6, p. 281, no 32014.
  112. François de Suyrot, seigneur du Mazeau, (Vendée), brigadier-commandant de la brigade de Maillezais, maintenu noble à l'Intendance de Poitiers, le 4 juin 1715 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, t. 172).
  113. Jougla t.6, p. 258, no 32346. Jacques Taillepied, maintenu noble en Île-de-France, en 1666. Robert-Jean-Baptiste T., seigneur de Bondy (Île-de-France), créé comte d'Autry, le 9 juillet 1757. Jean-Baptiste Marie-Adéodat T. de B., membre de l'Assemblée de la noblesse de Paris (extra muros) en 1789. Jules-Louis-Emile-Robert T., comte de Bondy, Ministre plénipotentiaire, commandeur de la Légion d'Honneur en 1855.
  114. François de Talhouët, seigneur de Talhouët, en Pluherlin, (Morbihan), maréchal de camp, capitaine de 50 hommes d'armes des ordonnances du roi, gouverneur de Redon, partisan du duc de Mercœur, pendant la ligue, puis passé au service du roi en 1594, après l'abjuration d'Henri IV, qui le confirma dans le gouvernement. Louis-Redon de T., maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 12 février 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 179).
  115. originaire du Dunois. Loup de Tarragon, seigneur du Rozay, en Beauce, confirmé dans sa noblesse dans l'élection de Châteaudun, les 15 février 1618 et 17 mai 1634. Claude de Harcodeaux, sa veuve, maintenue noble à Orléans, le 22 janvier 1667. Michel de Tarragon, maintenu noble à l'Intendance de Paris le 17 mai 1705. Alexandre de Tarragon, confirmé dans sa noblesse dans l'élection de châteaudun, le 22 septembre 1739, sous-brigadier à la 2e compagnie des mousquetaires de la garde du roi, blessé le 11 mai 1745, à la bataille de Fontenoy. Jean-Rémy de T., se distingua en Amérique, aux Antilles, sous le marquis de Bouillé, et à Savannah en 1779, sous le comte d'Estaing, blessé à de nombreuses reprises, après onze campagnes de guerre, dont cinq en Allemagne. Armand-Jean-Louis-Henri, auteur de tous les rameaux subsistants de cette nombreuse famille, chef de bataillon des volontaires royaux en 1815 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 196).
  116. Charles de Terves seigneur de Glaude, en Bouillé-Loretz, (Deux-Sèvres), maintenu noble en Poitou, le 12 septembre 1642. Pierre-Joseph-Louis de Terves, lieutenant au régiment de Foix-infanterie, émigré à l'armée de Condé en 1792, grièvement blessé à Belhem le 19 juillet 1793 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 202).
  117. Antoine, Jean-Marie, comte de Thévenard, chef d'escadre en 1784, brigadier des armées navales en 1786, ministre de la marine en 1791, comte de l'Empire le 9 janvier 1810, sénateur le 5 février 1810, pair de France le 2 juin 1814, membre de l'Académie des sciences, Grand-Officier de la Légiond'Honneur, commandeur de l'Ordre de Saint-Louis (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 216).
  118. Pierre-Jacques-Philippe Tillette, seigneur de Mautort (Somme), lieutenant au régiment du roi-Infanterie. Jean-Baptiste Tillette de Mautort, capitaine d'artillerie, chevalier de Saint-Louis, maire d'Abbeville en 1790, conseiller général de la Somme de 1800 à 1830, président du collège électoral d'Abbeville, fut créé baron de l'Empire le 2 janvier 1814, puis baron héréditaire le 10 janvier 1821. Prosper-Abbeville T. de M. fut adopté le 6 août 1816 par Louis-François-Marie de Clermont-Tonnerre, comte de Thoury, frère de sa mère (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 238).
  119. La branche de Tinguy de Nesmi présente deux retenues de noblesse en Poitou: La première date de 1667. La deuxième du 25 juin 1718 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 240).
  120. René, marquis de Tinténiac, seigneur de Quimerc'h, en Bannalec (Finistère), maintenu noble en Bretagne, le 26 juillet 1669. François-Hyacinthe de T., mousquetaire de la garde du roi en 1722. Hyacinthe-Joseph-François de T., lieutenant général, grand'croix de Saint-Louis en 1819 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 243).
  121. Alexandre de Lautrec, dit de Toulouse-Lautrec, maintenu noble en Languedoc le 24 octobre 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 255).
  122. Paul de Tredern, seigneur dudit lieu, en Plougoulm, (Finistère), maintenu noble en Bretagne, le 4 juin 1669. Louis-Marie-Joseph, capitaine au régiment de Picardie, en 1766. Autre Louis-Marie-Joseph de T., lieutenant au régiment de Poitou, a servi à la Martinique, émigré à l'armée des princes, en 1792, blessé au combat de Bois-le-Duc (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 264).
  123. François de Trémaudan, seigneur du Tertre, en Plénée, (Morbihan), chevau-léger de la garde du roi, maintenu noble en Bretagne, le 3 septembre 1670 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 267).
  124. Jacques Treton, avocat au Parlement, secrétaire du roi, le 17 juillet 1701. Autre Jacques T., lieutenant des maréchaux de France, maintenu noble à l'Intendance, le 30 octobre 1715. Jacques-François-René T., seigneur de Vaujuas, major d'infanterie, chevalier de Saint-Louis. Marie-Louis-François T. de V., autorisé par ordonnance du 31 mars 1843 à prendre le titre de Marquis de Vaujuas-Langan, député, le 23 mai 1849 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 281).
  125. Les branches de cette famille ont eu pour auteur commun, Jean de Trogoff, seigneur du Pellinec, archer en Brigandine de la paroisse de Pommerit-Jaudy (Côtes d'Armor). Louis T., seigneur de Coatallio (Côtes d'Armor), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 23 août 1669. Pierre-Marie-René de T. de C., admis au collège de la Marine de Vannes sur preuves de noblesse du 31 janvier 1787. Pour la branche de Boisguézennec, Pierre de Trogoff de B., maintenu noble d'ancienne extraction, le 29 août 1669. Yves deT de B., conseiller au Parlement Maupeou à Rennes de 1771 à 1774 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 293).
  126. Pierre de Trolong, seigneur de Rumain, en Hengoat (Côtes d'Armor), maintenu noble d'extraction en Bretagne, le 18 mai 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 300).
  127. Louis-François de Turgy, né à Paris, le 18 juillet 1763, chef de cabinet de la duchesse d'Angoulême, officier de la Légion d'Honneur, anobli le 2 décembre 1814. Jean-Baptiste, baron de Turgy, le 22 janvier 1825, garde du corps du roi, mort à Sillegny (Lorraine) (Henri Frotier de La Messelière t. 5 bis, p. 318).
  128. René-Jean-Antoine de Vallois, secrétaire du roi en 1753 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 336).
  129. Jean François Verchère, secrétaire du roi en 1714, épouse le 11 juin 1679 Geneviève Pelu. Jean Claude Verchère, né le 19 novembre 1700, conseiller et médecin ordinaire du Roi, surintendant des eaux de Bourbon-Lancy (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 356).
  130. Gilles du Vergier, seigneur de Kerholay, en Guidel, (Morbihan), maintenu noble d'ancienne extraction en Bretagne, le 15 avril 1669 (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 363).
  131. citée XIIe s. (issue de la famille de Longeville), extraction chevaleresque 1126, comte de Grignoncourt 1665 et marquis de Villers (par Philippe IV d'Espagne), Bourgogne, Lorraine, Franche-Comté, Pays-Bas (Jougla t. 6, p. 475, no 34950).
  132. Jean-Louis Vittu, seigneur de Gueslain, secrétaire du roi en la Chancellerie près le Parlement de Bretagne, prévost de la connétablie de France, reconnu noble le 11 avril 1743. Jean-Louis-Prosper, émigré en Autriche en 1791, décoré du Lys (Henri Frotier de La Messelière t. 5, p. 394).
  133. Jacques de Witasse, seigneur de Vermandovillers, (Somme), capitaine au régiment du vidame d'Amiens. Claude de W., cornette au régiment de la reine. Jean-Jacques de W., gendarme de la garde du roi, maintenu noble le 4 décembre 1700. Claude-Joseph-Barnabé de W., chevau-léger de la Garde du roi, tué en duel le 25 octobre 1757. Marie-Gustave de W., marquis de Thézy, auteur de tous les descendants actuels (Henri Frotier de La Messelière t. 6, p. 923).

RéférencesModifier

Pour les références complètes voir la section « Bibliographie » située sous l'ensemble des références ci-dessous.

Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle, Gustave Chaix d'Est-Ange 1903-1929 :

  1. Gustave Chaix d'Est-Ange T2, p. 370-371.
  2. a et b Gustave Chaix d'Est-Ange T2, p. 383.
  3. Gustave Chaix d'Est-Ange T3, p. 371-373.
  4. Gustave Chaix d'Est-Ange T4, p. 229-230.
  5. Gustave Chaix d'Est-Ange T4, p. 251-253.
  6. Gustave Chaix d'Est-Ange T6, p. 161-166.
  7. Gustave Chaix d'Est-Ange T7, p. 98-103.
  8. Gustave Chaix d'Est-Ange T7, p. 169-170.
  9. Gustave Chaix d'Est-Ange T15, p. 9-11.
  10. a et b Gustave Chaix d'Est-Ange T9, p. 129-131.
  11. Gustave Chaix d'Est-Ange T9, p. 211-212.
  12. Gustave Chaix d'Est-Ange T9, p. 361.
  13. Gustave Chaix d'Est-Ange T9, p. 366-368.
  14. Gustave Chaix d'Est-Ange T16.
  15. Gustave Chaix d'Est-Ange T12, p. 320-326.
  16. Gustave Chaix d'Est-Ange T12, p. 331-332.
  17. Gustave Chaix d'Est-Ange T12, p. 343-344.
  18. Gustave Chaix d'Est-Ange T12, p. 344-349.
  19. Gustave Chaix d'Est-Ange T14, p. 40-42.
  20. Gustave Chaix d'Est-Ange T17, p. 36-40.
  21. Gustave Chaix d'Est-Ange T17, p. 63-65.
  22. Gustave Chaix d'Est-Ange T17, p. 261-263.
  23. Gustave Chaix d'Est-Ange T18, p. 247.
  24. Gustave Chaix d'Est-Ange T18, p. 328-331.
  25. Gustave Chaix d'Est-Ange T18, p. 324-327.
  26. Gustave Chaix d'Est-Ange T13, p. 222-223.
  27. Gustave Chaix d'Est-Ange T13, p. 226-227.
  28. Gustave Chaix d'Est-Ange T1, p. 229-231.
  29. Gustave Chaix d'Est-Ange T2, p. 390-391.
  30. Gustave Chaix d'Est-Ange T11, p. 289-293.
  31. Gustave Chaix d'Est-Ange T16, p. 171-173.
  32. Gustave Chaix d'Est-Ange T15, p. 56-57.
  33. Gustave Chaix d'Est-Ange T15, p. 60-62.
  34. Gustave Chaix d'Est-Ange T15, p. 104-105.
  35. a et b Gustave Chaix d'Est-Ange T15, p. 156-158.
  36. Gustave Chaix d'Est-Ange T3, p. 331-334.
  37. Gustave Chaix d'Est-Ange T15, p. 286.
  38. Gustave Chaix d'Est-Ange T15, p. 310-312.

Grand armorial de France, Henri Jougla de Morenas et Raoul de Warren 1934-1952  :

  1. Jougla T5, p. 349.
  2. Jougla T6, p. 331.
  3. Jougla T4, p. 432.
  4. Jougla T6, p. 464 n°34865.
  5. Jougla T4, p. 434 n°21384.
  6. Jougla T3, p. 89.
  7. Jougla T3, p. 385 n°15328.
  8. Jougla T3, p. 369 n°15092.
  9. Jougla T5, p. 157-158 n° 24958.
  10. Jougla T2, p. 482.
  11. Jougla T4, p. 493 n°22266.
  12. Jougla T4, p. 494 n°22288.
  13. Jougla T4, p. 494 n°22289.
  14. Jougla T4, p. 496 n°22304.
  15. Jougla T4, p. 497 n°22320.
  16. Jougla T4, p. 500 n°22372.
  17. Jougla T4, p. 500 n°22382.
  18. Jougla T4, p. 501 n°22389.
  19. Jougla T4, p. 502 n°22401.
  20. Jougla T4, p. 503 n°22420.
  21. Jougla T4, p. 504 n°22431.
  22. Jougla T4, p. 598 n°22496.
  23. Jougla T7, p. 373.
  24. Jougla T4, p. 357.
  25. Jougla T4, p. ... n°23096.
  26. Jougla T5, p. 4 n°23145.
  27. Jougla T5, p. 17 n°23328.
  28. Jougla T5, p. 31-32 n°23500.
  29. Jougla T5, p. 39.
  30. Jougla T5, p. 45 n°23647.
  31. Jougla T5, p. 55 n°23815.
  32. Jougla T5, p. 60.
  33. Jougla T5, p. 109 n°24422.
  34. Jougla T5, p. 109 n°24425.
  35. Jougla T5, p. 109 n°24433.
  36. Jougla T5, p. 119.
  37. Jougla T5, p. 142 n°24791.
  38. Jougla T5, p. 146 n°24817.
  39. Jougla T5, p. 146 n°24818.
  40. Jougla T5, p. 146 n°24820.
  41. Jougla T5, p. 147-148 n°24839.
  42. a et b Jougla T5, p. 148-149 n°24855.
  43. Jougla T5, p. 153 n°24895.
  44. Jougla T5, p. 155 n°24937.
  45. Jougla T5, p. 157 n°24943.
  46. Jougla T5, p. 158 n°24961.
  47. Jougla T5, p. 159 n°24966.
  48. Jougla T5, p. 159 n°24976.
  49. Jougla T5, p. 161 n°24998.
  50. Jougla T5, p. 162 n°25011.
  51. Jougla T5, p. 164 n°25034-25035.
  52. Jougla T5, p. 172 n°25130.
  53. Jougla T5, p. 152 n°24897.
  54. Jougla T5, p. 178-179 n°25209.
  55. Jougla T5, p. 180 n°25216.
  56. Jougla T5, p. 189-190 n°25346.
  57. Jougla T5, p. 194 n°25398.
  58. Jougla T5, p. 198 n°25438.
  59. Jougla T5, p. 1201 n°25496.
  60. Jougla T5, p. 202 n°25500.
  61. Jougla T5, p. 203 n°25510.
  62. Jougla T5, p. 205 n°25543.
  63. Jougla T5, p. 207 n°25568.
  64. Jougla T5, p. 207-208 n°25579.
  65. Jougla T5, p. 214 n°25639.
  66. Jougla T5, p. 214 n°25642.
  67. Jougla T5, p. 222-223 n°25747.
  68. a et b Jougla T5.
  69. Jougla T5, p. 236 n°25949.
  70. Jougla T5, p. 252 n°26187.
  71. Jougla T5, p. 268 n°26409.
  72. Jougla T5, p. 274 n°26485.
  73. Jougla T5, p. 278-279 n°26529.
  74. Jougla T5, p. 294-295 n°26744.
  75. Jougla T5, p. 300 n°26814.
  76. Jougla T5, p. 301 n°26835.
  77. Jougla T5, p. 332.
  78. Jougla T5, p. 351 n°27399.
  79. Jougla T5, p. 354 n°27435.
  80. Jougla T5, p. 355-356 n°27446.
  81. Jougla T5, p. 367 n°27548.
  82. Jougla T5, p. 374 n°27635.
  83. Jougla T5, p. 378-379 n°27635.
  84. Jougla T5, p. 393 n°27877.
  85. Jougla T5, p. 400 n°27934.
  86. Jougla T5, p. 400 n°27935.
  87. Jougla T5, p. 407 n°27994.
  88. Jougla T5, p. 413 n°28073.
  89. Jougla T5, p. 424 n°28223.
  90. Jougla T5, p. 435.
  91. Jougla T5, p. 437 n°28406.
  92. Jougla T5, p. 447 n°28559.
  93. Jougla T5, p. 458 n°28709.
  94. Jougla T5, p. 459 n°28719.
  95. Jougla T5, p. 460 n°28735.
  96. Jougla T5, p. 469.
  97. Jougla T6, p. 12.
  98. Jougla T3, p. 257 n°13791.
  99. Jougla T6, p. 11-12.
  100. Jougla T6, p. 14.
  101. Jougla T6, p. 19 n°29324.
  102. Jougla T6, p. 24 n°29395.
  103. Jougla T6, p. 48 n°29690.
  104. Jougla T6, p. 150 n°29712.
  105. Jougla T6, p. 58 n°29195.
  106. Jougla T6, p. 103.
  107. Jougla T6, p. 109 n°30611.
  108. Jougla T6, p. 343.
  109. Jougla T6, p. 143 n°30016.
  110. Jougla T6, p. 150 n°31083.
  111. Jougla T6, p. 151 n°31095.
  112. Jougla T6, p. 162.
  113. Jougla T6, p. 174 n°31352.
  114. Jougla T6, p. 176 n°31381.
  115. Jougla T6, p. 188 n°31527.
  116. Jougla T6, p. 190 n°31546.
  117. Jougla T6, p. 205 n°31722.
  118. Jougla T6, p. 281 n°32014.
  119. Jougla T6, p. 233 n°32028.
  120. Jougla T6, p. 234 n°32038.
  121. Jougla T6, p. 235 n°32063.
  122. Jougla T6, p. 241 n°32162.
  123. Jougla T6, p. 247 n°32236.
  124. Jougla T6, p. 251 n°32296.
  125. Jougla T6, p. 256 n°32324.
  126. Jougla T6, p. 256 n°32331.
  127. Jougla T6, p. 258 n°32346.
  128. Jougla T6, p. 263 n°32379.
  129. Jougla T6, p. 272 n°32474.
  130. Jougla T6, p. 274 n°32492.
  131. Jougla T6, p. 278 n°32547 bis.
  132. Jougla T6, p. 298 n°32807.
  133. Jougla T6, p. 301 n°32841.
  134. Jougla T6, p. 304 n°32892.
  135. Jougla T6, p. 306 n°32907.
  136. Jougla T6, p. 306 n°32911.
  137. Jougla T6, p. 309 n°32956.
  138. Jougla T6, p. 310 n°32957.
  139. Jougla T6, p. 314 n°33013.
  140. Jougla T6, p. 323 n°33102.
  141. Jougla T3, p. 259 n°13823.
  142. Jougla T6, p. 408 n°34152.
  143. Jougla T6, p. 430 n°34418.
  144. Jougla T3, p. 262 n°13872.
  145. Jougla T6, p. 440 n°34564.
  146. Jougla T6, p. 443 n°34589.
  147. Jougla T6, p. 447 n°34641.
  148. Jougla T6, p. 475 n°34950.
  149. Jougla T6, p. 476 n°34956.
  150. Jougla T6, p. 478 n°34999.
  151. Jougla T6, p. 480 n°35015.
  152. Jougla T6, p. 493.
  153. Jougla T6, p. 499 n°35242.
  154. Jougla T6, p. 516 n°35401.

Catalogue de la noblesse française, Régis Valette 1959-2007 :

  1. a et b Régis Valette 2002, p. 108.
  2. Régis Valette 1989.
  3. a et b Régis Valette 2007, p. 110.
  4. a b c d e et f Régis Valette 2002, p. 110.
  5. Régis Valette 2002, p. 111.
  6. Régis Valette 2007, p. 113.
  7. Régis Valette 2002, p. 113.
  8. Régis Valette 2002, p. 114.
  9. Régis Valette 2007, p. 114.
  10. Régis Valette 2007, p. 116.
  11. Régis Valette 2007, p. 117.
  12. Régis Valette 2002, p. 116.
  13. Régis Valette 2007, p. 118.
  14. a et b Régis Valette 2002, p. 118.
  15. Régis Valette 2007, p. 354.
  16. a et b Régis Valette 2007, p. 121.
  17. Régis Valette 2007, p. 112.
  18. a et b Régis Valette 2007, p. 123.
  19. a et b Régis Valette 2002, p. 122.
  20. Régis Valette 2007, p. 124 et 229.
  21. Régis Valette 2007, p. 124.
  22. Régis Valette 2007, p. 126-256.
  23. Régis Valette 2002, p. 127.
  24. a et b Régis Valette 2007, p. 129.
  25. a et b Régis Valette 2007, p. 130.
  26. Régis Valette 2002, p. 130.
  27. Régis Valette 2007, p. 131.
  28. a b et c Régis Valette 2007, p. 132.
  29. a b et c Régis Valette 2007, p. 134.
  30. a et b Régis Valette 2007, p. 135.
  31. a b et c Régis Valette 2007, p. 136.
  32. a b c d et e Régis Valette 2007, p. 137.
  33. a b c d e f g et h Régis Valette 2007, p. 138.
  34. a b c d e f et g Régis Valette 2007, p. 139.
  35. a b c d et e Régis Valette 2007, p. 140.
  36. a b c et d Régis Valette 2007, p. 141.
  37. a et b Régis Valette 2007, p. 142.
  38. Régis Valette 2007, p. 143.
  39. Régis Valette 2007, p. 144.
  40. a b et c Régis Valette 2007, p. 145.
  41. a et b Régis Valette 2002, p. 146.
  42. Régis Valette 2007, p. 147.
  43. Régis Valette 2007, p. 148, 278-279.
  44. a b c d et e Régis Valette 2002, p. 150.
  45. Régis Valette 2007, p. 151.
  46. a et b Régis Valette 2002, p. 151.
  47. a et b Régis Valette 2002, p. 153.
  48. Régis Valette 1989, p. 155.
  49. Régis Valette 2007, p. 154.
  50. a et b Régis Valette 2007, p. 155.
  51. Régis Valette 2002, p. 154.
  52. Régis Valette 2007, p. 156.
  53. Régis Valette 2007, p. 157.
  54. a et b Régis Valette 2002, p. 156.
  55. a b c et d Régis Valette 2002, p. 157.
  56. a et b Régis Valette 2007, p. 159.
  57. a b c d et e Régis Valette 2002, p. 161.
  58. a et b Régis Valette 2002, p. 158.
  59. 2002, p. 158.
  60. Régis Valette 2007, p. 160.
  61. Régis Valette 2007, p. 160, 337, 340.
  62. Régis Valette 2002, p. 160.
  63. Régis Valette 2002, p. 163,281-282.
  64. Régis Valette 2002, p. 162-163.
  65. Régis Valette 2007, p. 163.
  66. a et b Régis Valette 2007, p. 167.
  67. a et b Régis Valette 2002, p. 172.
  68. Régis Valette 2002, p. 165.
  69. Régis Valette 2007, p. 169.
  70. a et b Régis Valette 2002, p. 168.
  71. a et b Régis Valette 2007, p. 170.
  72. a b c d e f g et h Régis Valette 2007, p. 171.
  73. Régis Valette 2002, p. 170.
  74. Régis Valette 2007, p. 172.
  75. Régis Valette 2007, p. 173, 298.
  76. a b et c Régis Valette 2007, p. 174.
  77. a b et c Régis Valette 2007, p. 175.
  78. a et b Régis Valette 2007, p. 176.
  79. a et b Régis Valette 2002, p. 175.
  80. Régis Valette 2007, p. 177.
  81. Régis Valette 2002, p. 178,286,287.
  82. Régis Valette 2007, p. 178.
  83. a b c d et e Régis Valette 2002, p. 179.
  84. Régis Valette 2007, p. 179.
  85. Régis Valette 2007.
  86. a et b Régis Valette 2007, p. 181.
  87. Régis Valette 2002, p. 180.
  88. Régis Valette 2007, p. 183.
  89. Régis Valette 2007, p. 274.
  90. Régis Valette 2007, p. 8 et 340.
  91. a et b Régis Valette 2007, p. 184.
  92. a et b Régis Valette 2007, p. 185.
  93. Régis Valette 2002, p. 185.
  94. Régis Valette 2002, p. 186.
  95. a b et c Régis Valette 2007, p. 188.
  96. a et b Régis Valette 2007, p. 189.
  97. Régis Valette 2002, p. 188.
  98. a et b Régis Valette 2007, p. 190.
  99. Régis Valette 2002, p. 189-190.
  100. a et b Régis Valette 2002, p. 190.

Dictionnaire de la noblesse française, Séréville et Saint-Simon 1975-1977 :

Les Filiations bretonnes (1650-1912), Henri Frotier de La Messelière 1912-1926 :

  1. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 543 (Tome 1).
  2. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 322 (Tome 2).
  3. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 326 (Tome 2).
  4. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 356 (Tome 2).
  5. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 533 (Tome 2).
  6. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 653 (Tome 2).
  7. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 432 (Tome 3).
  8. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 354 (Tome 3).
  9. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 356 (Tome 3).
  10. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 359 (Tome 3).
  11. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 79 (Tome 4).
  12. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 125 (Tome 4).
  13. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 365 (Tome 3).
  14. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 145 (Tome 4).
  15. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 367 (Tome 3).
  16. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 371 (Tome 3).
  17. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 382 (Tome 2).
  18. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 385 (Tome 3).
  19. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 394 (Tome 3).
  20. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 399 (Tome 3).
  21. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 636 (Tome 4).
  22. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 46 (Tome 6).
  23. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 898 (Tome 5).
  24. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 287 (Tome 5).
  25. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 429 (Tome 3).
  26. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 434 (Tome 3).
  27. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 438 (Tome 3).
  28. a et b Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. ... (Tome 5).
  29. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 100 (Tome 1).
  30. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 128 (Tome 1).
  31. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 133 (Tome 1).
  32. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 223 (Tome 1).
  33. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 278 (Tome 1).
  34. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 493 (Tome 1).
  35. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 601 (Tome 1).
  36. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 328 (Tome 2).
  37. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 416 (Tome 2).
  38. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 471 (Tome 2).
  39. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 521 (Tome 2).
  40. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 639 (Tome 2).
  41. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 227 (Tome 3).
  42. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 504 (Tome 3).
  43. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 648 (Tome 3).
  44. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 11 (Tome 4).
  45. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 51 (Tome 4).
  46. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 165 (Tome 4).
  47. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 181 (Tome 4).
  48. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 186 (Tome 4).
  49. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 465-467 (Tome 3).
  50. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 517 (Tome 4).
  51. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 64-65 (Tome 5).
  52. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 220 (Tome 2).
  53. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 486 (Tome 3).
  54. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 489 (Tome 3).
  55. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 491 (Tome 3).
  56. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 253 (Tome 2).
  57. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 254 (Tome 2).
  58. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 506 (Tome 3).
  59. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 5176 ? (Tome 3).
  60. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 142 (Tome 3).
  61. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 522 (Tome 3).
  62. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 585 (Tome 3).
  63. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 592 (Tome 3).
  64. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 597 (Tome 3).
  65. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 595 (Tome 3).
  66. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 604 (Tome 3).
  67. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 438 (Tome 1).
  68. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 661 (Tome 3).
  69. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 668 (Tome 3).
  70. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 681 (Tome 3).
  71. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 704 (Tome 3).
  72. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 23 (Tome 4).
  73. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 67 (Tome 4).
  74. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 117 (Tome 4).
  75. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 137 (Tome 4).
  76. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 168 (Tome 4).
  77. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 177 (Tome 4).
  78. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 194 (Tome 4).
  79. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 200 (Tome 4).
  80. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 218 (Tome 4).
  81. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 225 (Tome 4).
  82. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 234 (Tome 4).
  83. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. ... (Tome 6).
  84. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 256 (Tome 4).
  85. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 264 (Tome 4).
  86. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 270 (Tome 4).
  87. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 281 (Tome 4).
  88. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 288 (Tome 4).
  89. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 304 (Tome 4).
  90. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 310 (Tome 4).
  91. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 350 (Tome 4).
  92. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 358 (Tome 4).
  93. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 369 (Tome 4).
  94. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 385 (Tome 4).
  95. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 414 (Tome 4).
  96. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 416 (Tome 4).
  97. a et b Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 434 (Tome 4).
  98. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 439 (Tome 4).
  99. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 447 (Tome 4).
  100. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 469 (Tome 4).
  101. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 477 (Tome 4).
  102. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 499 (Tome 4).
  103. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 521 (Tome 4).
  104. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 528 (Tome 4).
  105. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 544 (Tome 4).
  106. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 557 (Tome 4).
  107. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 564 (Tome 4).
  108. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 571 (Tome 4).
  109. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 584 (Tome 4).
  110. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 593 (Tome 4).
  111. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 599 (Tome 4).
  112. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 602 (Tome 4).
  113. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 609 (Tome 4).
  114. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 613 (Tome 4).
  115. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 623 (Tome 4).
  116. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 643 (Tome 4).
  117. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 651 (Tome 4).
  118. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 653 (Tome 4).
  119. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 660 (Tome 4).
  120. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 670 (Tome 4).
  121. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 666 (Tome 4).
  122. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 673 (Tome 4).
  123. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 678 (Tome 4).
  124. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 683 (Tome 4).
  125. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 1 (Tome 5).
  126. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 25 (Tome 5).
  127. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 58 (Tome 5).
  128. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 73 (Tome 5).
  129. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 79 (Tome 5).
  130. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 81 (Tome 5).
  131. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 85 (Tome 5).
  132. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 100 (Tome 5).
  133. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 127 (Tome 5).
  134. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 132 (Tome 5).
  135. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 141 (Tome 5).
  136. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 152 (Tome 5).
  137. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 172 (Tome 5).
  138. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 179 (Tome 5).
  139. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 190 (Tome 5).
  140. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 196 (Tome 5).
  141. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 202 (Tome 5).
  142. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 211 (Tome 5).
  143. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 216 (Tome 5).
  144. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 238 (Tome 5).
  145. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 240 (Tome 5).
  146. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 243 (Tome 5).
  147. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 255 (Tome 5).
  148. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 264 (Tome 5).
  149. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 267 (Tome 5).
  150. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 281 (Tome 5).
  151. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 293 (Tome 5).
  152. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 300 (Tome 5).
  153. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 318 (Tome 5 bis).
  154. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 336 (Tome 5).
  155. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 356 (Tome 5).
  156. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 363 (Tome 5).
  157. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 387 (Tome 5).
  158. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 394 (Tome 5).
  159. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 397 (Tome 5).
  160. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 923 (Tome 6).
  161. Henri Frotier de La Messelière 1912-1926, p. 408 (Tome 5).

Armorial et nobiliaire de l'ancien duché de Savoie, Amédée de Foras et François-Clément de Mareschal de Luciane 1863-1910 :

  1. Foras 1863-1910, p. 357-360 vol.2.
  2. Foras 1863-1910, p. 388-398 vol.2.
  3. Foras 1863-1910, p. 423-441 vol.2.
  4. Foras 1863-1910, p. 247-248 vol.3.
  5. Foras 1863-1910, p. 239-241 vol.1.
  6. Foras 1863-1910, p. 302-304 vol.3.
  7. Foras 1863-1910, p. 317-319 vol.3.
  8. Foras 1863-1910, p. 337-364 vol.3.
  9. Foras 1863-1910, p. 411-470vol.3.
  10. Foras 1863-1910, p. 10 vol.4.
  11. Foras 1863-1910, p. 14 vol.4.
  12. Foras 1863-1910, p. 181 vol.4.
  13. Foras 1863-1910, p. 200 vol.4.
  14. Foras 1863-1910, p. 287 vol.4.
  15. Foras 1863-1910, p. 322 vol.4.
  16. Foras 1863-1910, p. 146 vol.5.
  17. Foras 1863-1910, p. 236 vol.5.
  18. Foras 1863-1910, p. 327 vol.5.
  19. Foras 1863-1910, p. 388 vol.5.
  20. Foras 1863-1910, p. 459 vol.5.
  21. Foras 1863-1910, p. 522-526 vol.5.
  22. Foras 1863-1910, p. 582 vol.5.
  23. Foras 1863-1910, p. 590 vol.5.
  24. Foras 1863-1910, p. 614 vol.5.
  25. Foras 1863-1910, p. 626 vol.5.
  26. Foras 1863-1910, p. 345 vol.5.

Autres référencesModifier

  1. Philippe du Puy de Clinchamps, La Noblesse (1959), Alain Texier, Qu'est-ce que la noblesse ? (1988)
  2. Il est alors précisé que le bénéficiaire peut "se qualifier Ecuyer et [titre]", contrairement aux Lettres Patentes d'octroi de titre sans anoblissement qui ne font pas état de la possibilité de se qualifier "Ecuyer" (Guy Guérin du Masgenêt, Législation et jurisprudence nobiliaires, p.91)[réf. non conforme]
  3. Page « La table des familles » (lire en ligne).
  4. a b c et d « FRAN_IR_057697 - Salle des inventaires virtuelle », sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )
  5. Les terres et seigneuries de Coëtion, La Gassili et des Boixières furent unies et érigées en marquisat sous le nom de La Bourdonnaye par Lettres de février 1717, enregistrées à Nantes le 7 janvier 1718, en faveur d'Yves Marie de La Bourdonnaye, intendant de Rouen, nommé conseiller d'État en juillet 1750. (Comte de Waroquier. Tableau de la noblesse présenté au roi. 1787.
  6. Ornacieu : seigneurie en Dauphiné érigée en marquisat en avril 1645, par Lettres enregistrées en la Chambre des Comptes de Grenoble le 3 décembre 1646 en faveur de Jean de La Croix de Chevrières, président du Parlement de Dijon. (Comte de Waroquier, Tableau de la noblesse présenté au roi, 1787)[réf. à confirmer].
  7. Marc Gauer, Histoire et généalogie de la famille La Fare et ses alliances, Les cahiers ardéchois', édité le 6 décembre 2011, mis à jour le 7 janvier 2018 (lire en ligne)
  8. Révérend, no 1910, B.n.F., Pièces originales, Ms 1497.
  9. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af et ag La Noblesse des derniers Conseillers-Secrétaires du Roi (1770-1790), nobiliaire p.204, Editions du Puy, 2022
  10. Albert Révérend, Titres, anoblissements et pairies de la Restauration, tome II, p.304.
  11. « FRAN_IR_057697 - Salle des inventaires virtuelle », sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )
  12. A.D. de Haute-Vienne.
  13. Acte récognitif : Lettres de provision du pour la charge de Trésorier de France au bureau des Finances de Limoges, en faveur de Léonard-Claude Lajoumard, écuyer, seigneur de La Boissière, 5e aïeul du candidat. Lettres de provision du pour la charge de Chevalier d'honneur au bureau des finances de Limoges en faveur d'Antoine Lajoumard, son fils, mort en charge le , quart-aïeul du candidat[réf. nécessaire].
  14. Acte récognitif : Registre de Simon des Coutures des maintenues faites par d'Agusseau, intendant de Limoges : inscription de Gabriel de La Laurencie, 12e aïeul du candidat, écuyer, seigneur de Mourières, demeurant en la paroisse de Tonnay-Boutonne, élection de Saint-Jean-d'Angely, qui produisit ses titres le (A.D. de la Haute-Vienne 2 Mi 591)
  15. Le Second ordre, Société du grand armorial de France, Éditions du Palais Royal, 1947, page 80.
  16. Charondas, A que titre, 1970, Volume 37, p.(?) (présentation en ligne)
  17. a b et c Tallandier 2008
  18. André Lecler, Généalogie de la famille Lamy de La Chapelle, depuis le patriarche (1305) jusqu'à nos jours (1873), impr. de Chapoulaud frères (Limoges), 1873, 60 pages (présentation en ligne)
  19. Acte récognitif : Lettres de provision de l'office de Conseiller secrétaire du roi, Maison et Couronne de France, audiencier en la chancellerie près le Conseil supérieur d'Alsace à Colmar en faveur de Jean-Baptiste Lamy, seigneur de Lucet et de La Chapelle, 6e aïeul du candidat, par L.P. du 17 novembre 1772. L'intéressé mort en charge le .
  20. Vair, seigneurie, paroisse d'Anets, diocèse de Nantes, érigée en comté en 1653, en faveur de Charles de La Noue. (Comte de Waroquier, Tableau de la noblesse présenté au roi, 1787).
  21. Jean-Auguste de Lapasse, gouverneur du château de Foix en 1612 et Édouard de Lapasse (1792-1867), diplomate et médecin alchimiste à Toulouse au XIXe siècle où il aurait été également membre des Rose-Croix.[réf. nécessaire]
  22. A.D. Gironde C.339 f° 5 et 14.
  23. Beauchet-Filleau, Dictionnaire des familles du Poitou (t.V)[réf. non conforme]
  24. Patrice du Puy de Clinchamps, Dictionnaire et Armorial de la noblesse, Patrice du-Puy-Éditeur, 2005-2009, p.-- [réf. non conforme].
  25. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r François Bluche, Les honneurs de la cour, ...., p.--[réf. non conforme].
  26. J. Lazerme, Noblesa Catalana, La Roche-sur-Yon, 1976, vol. 2, p. 246.
  27. Rivoire de La Bâtie, 1867, p. 337-339 (lire en ligne).
  28. François-Alexandre Aubert de La Chenaye-Desbois,Dictionnaire de la noblesse, seconde édition, tome XII, 1778, p. 576 (présentation en ligne)
  29. M. de Saint-Allais, De l'ancienne France, Tome premier, 1833.
  30. Louis Moreri, Le grand dictionnaire historique, ou Le mélange curieux de l'histoire sacrée et profane, Tome 10, 1759, p. 12 (présentation en ligne).
  31. Et en Auvergne par Fortia le .
  32. Famille distincte de la maison de La Tour d'Auvergne, vicomtes de Turenne, éteinte en 1896.
  33. Site sur la famille de La Tullaye.
  34. Balthasar de Clapiers-Collongues, Chronologie des officiers des Cours souveraines de Provence, Édition de la Société d’Études Provençales, Aix-en-Provence 1909, p.---[réf. non conforme].
  35. Albert Révérend, Les familles titrées et anoblies au 19e siècle, Vol.2, p. -.
  36. Maintenue noble en 1668 sur le vu d’une production falsifiée établissant une noblesse de race remontant à 1493
  37. a b c d e et f François-Paul Blanc, Le second ordre provençal et les réformations de noblesse sous le règne de Louis XIV. Dictionnaire généalogique des familles maintenues en la noblesse, édition Presses de l'université de Toulouse 1 Capitole, décembre 2018, pages 388 à 389.
  38. Une branche de Choulot a relevé Chabaud La Tour par adoption[réf. nécessaire].
  39. Gontran du Mas des Bourboux, L'ancienne noblesse du Périgord subsistant en Dordogne, Pilote 24 édition, Périgueux, 2001, pages 187 et 189.
  40. A.N. 21A 633.
  41. Acte récognitif : Lettres Patentes de mars 1789 en faveur de Pierre Alexandre Henry, quint-aïeul du candidat, le maintenant dan sa noblesse.
  42. d'après B.n.F. Pièces originales 3006, Nouveau d'Hozier 332
  43. Nom repris de la famille de Courson de La Villevalio, éteinte en 1847.
  44. Aignan Le Bas, seigneur de Leschenau, secrétaire de la chambre du roi en 1639, maître d'hôtel du roi en 1653. (Louis Pierre d'Hozier. Armorial Général ou registre de la noblesse de France – 4e registre).
  45. Cette famille a été maintenue dans sa noblesse par ordonnance de Barentin le 10 décembre 1667 sur filiation suivie depuis 1559 ; cette ordonnance de Barentin est rappelée dans trois maintenues distinctes rendues par Quentin de Richebourg, Intendant du Poitou, et publiées Tome XXIII des Archives Historiques du Poitou.
  46. Acte récognitif : Enregistrement, en date du , auprès de la Cour de la Sénéchaussée du Puy, de la maintenue de noblesse par Claude Bazin, seigneur de Bezons, du , de Louis Antoine Pierre Blanc de Molines, et leur frère, noble Jean Blanc de Molines, sieur de Vailhes, époux de Marie de Courtial, 7e aïeul du candidat (A.D. 43 111 j1).
  47. Arnaud Clément, La noblesse française, sur le site Academia, 2021, p. 460.
  48. Jean Le Bouteiller, seigneur du Chastenay, maintenu noble d'extraction en Bretagne le 9 avril 1669 (t. 1, p. 362).
  49. H. Lamirault, 1885, La Grande Encyclopédie, volume 21, page 1093 (présentation en ligne).
  50. Etat de la Noblesse Française subsistante, vol 24[réf. non conforme].
  51. B.M. Rennes mss 504 et 505.
  52. Sur réversion du titre de 1815 du général Lecourbe.
  53. Révérend, Titres, anoblissements et pairies de la Restauration (t.IV)[réf. incomplète].
  54. B.N. Fr 32084, no 14 ; NH121.
  55. A.D. du Pas-de-Calais, 1B48, f° 248 V° à 250 V°.
  56. Acte récognitif : L.P. de vétérance du en faveur de Jean François Lefebvre (1702-1747), seigneur de Gouy, conseiller au conseil d'Artois du au . Il avait succédé à François Lefebvre son père, décédé en charge[réf. nécessaire].
  57. a et b Pierre-Marie Dioudonnat, Le simili-nobiliaire français, Sedopols 2002, p. 341
  58. Philippe Lefèbvre, directeur des fermes du roi à Rouen, fermier général depuis 1710, reçu le 14 juillet 1718 conseiller-secrétaire du roi, mort en charge le 29 janvier 1733. Une branche de la famille reprend le nom de Salgues par décret du 14 janvier 1882. (Authier et Galbrun, État de la noblesse française subsistante, vol.18, page 218).
  59. Marquis d'Ormesson par érection des terres de La Queue (en Brie), d'Amboile (Ormesson-sur-Marne), et de Chenevières.
  60. Acte récognitif : Certificat de noblesse du , dressé et signé par Louis Pierre d'Hozier, pour l'admission dans la maison royale de Saint Louis à Saint Cyr de Marie Louise Charlotte Le Forestier du Buisson, baptisée le , fille de messire Charles René Le Forestier, seigneur du Buisson, chevalier de Saint Louis, quint-aïeul du candidat, et de Marguerite Louise Françoise de Camps.
  61. Claude Le Lou, seigneur de La Renaudière, en ST-Donatien, maintenu noble en Bretagne le 15 novembre 1668 (Henri Frotier de La Messelière t. 3, p. 555).
  62. cf. noblesse belge.
  63. Louis Lemau, lieutenant du bailliage de Polisy (Aube), conseiller-secrétaire du roi près le Parlement d'Aix en Provence en 1750. Louis Marie Lemau de Talancé, émigré à l'armée de Condé en 1791. Une des branches cadettes relève le nom de Sirvinges. (Authier et Galbrun. État de la noblesse française Subsistante, vol. 18, p. 236).
  64. 283--Armorial ANF.2004-éditions du Gui. P.585-N°1436-AR.3251 : Certificat de noblesse délivré le 8 avril 1785 par Denis Louis d'Hozier pour l'admission dans les pages de la Petite Écurie
  65. Seigneurs de Chamery en Châteauneuf-Val-de-Bargis en 1438.// Seigneurs de Maupertuis, de Turigny, de Corbelin (en La Chapelle-Saint-André), de Molin, originaires du Nivernais en Auxerrois. Châtellenies de Donzy, de Cosne et de Clamecy. Claude Le Muet, écuyer, conseiller du roi, prévôt des maréchaux à Vèzelay en 1645. (Inventaire des titres de Nevers. Armorial général de Bourgogne. Archives de l'Yonne et de la Nièvre. Armorial historique de l'Yonne.)- La famille Le Muet est désignée dans un rôle de 1760 des nobles privilégiés de l'élection de Nevers (Archives du département de Nevers) - Jules-César Le Muet de Turigny, écuyer, seigneur de La Poté, baron d'Asnois, gentilhomme convoqué à l'Assemblée de 1789 du bailliage de Saint-Pierre-de-Moutiers, regroupant 53 familles dont 34 rattachées au Nivernais. (Comte de Soultrait, Armorial de l'Ancien duché de Nivernais, Michot, Librairie de la Société Nivernaise. 1888. 2 T.)[réf. non conforme]
  66. Acte récognitif : Maintenue de noblesse du pour Messire Claude Le Muet demeurant à Gurgy, par Antoine François Ferrand, intendant de Bourgogne et de Bresse. - 5 descendants inscrits dans l'Annuaire ANF 2007).
  67. Acte récognitif : Extraits des registres de la Chambre de Rennes, établis par le Roy pour la réformation de la noblesse de la Province de Bretagne, certifiant par arrêt du que Mathurin Le noir, sieur de Tournemine, 8e aïeul du candidat, ainsi que d'autres membres de sa famille, sont issus d'ancienne extraction noble et maintenus dans leur noblesse (Archives familiales au château de Craffault, en Plédran).
  68. « FRAN_IR_057697 - Salle des inventaires virtuelle », sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )
  69. « FRAN_IR_057697 - Salle des inventaires virtuelle », sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )
  70. Le Rouge de Guerdavid, site personnel.
  71. Waroquier de Combles, Tableau généalogique et historique de la noblesse présenté au roi, Paris, 1789, p.--[réf. non conforme]
  72. d'argent à 7 fusées de gueules rangées en fasce. AR du 7 octobre 1968 : 9 novembre 1765, certificat de noblesse délivré par Beaujon pour l'admission dans les chevau-légers de la Garde du Roi
  73. d'argent à 7 fusées de gueules , 4 et 3. AR du 29 mai 1973 : Jugement de maintenue de noblesse rendu par Quentin de Richebourg, intendant du Poitou
  74. B.N. Fr 11927/8.
  75. Rivoire de La Bâtie, 1867, p. 349-350 (lire en ligne).
  76. Preuves devant les généalogistes des ordres du roi (A.N. MM 815).
  77. a et b A.N. MM 817.
  78. Preuves de noblesse pour les pages de la grande écurie, le 20 avril 1700. Preuves de noblesse pour Saint-Cyr en 1708. Dr de Ribier. Preuves de la noblesse d'Auvergne[réf. non conforme].
  79. Selon Authiers et Galbrun, État de la noblesse Française Subsistante, Vol. 18, p. 247 : Famille originaire de Mondovi en Piémont. Filiation suivie depuis Paolo Lingua, consul de Mondovi en 1463, père de Jérôme, évêque de Saint-Lizier (Ariège) en 1575. Innocent Lingua naturalisé en 1597. Anobli en 1604. Maintenue de noblesse le 14 juillet 1717.
  80. Sentence rendue par l’Election d’Artois le 4 décembre 1677 et lettres patentes signées de Marly et enregistrées le 1er septembre 1695, portant confirmation de noblesse pour les sieurs de Guzelinghem, de Walle et d’Eglegatte, in Noblesse et chevalerie du comté de Flandre, d'Artois et de Picardie, Paul Roger, p372.
  81. Arnaud Clément, La noblesse française, sur le site Academia, 2021, p. 493.
  82. La branche de Nortbécourt, subsistante, descend des seigneurs de Walle, la branche aînée de Guzelinghem et celle d’Eglelatte, appauvries, sont encore réputées subsistantes en 1873 à Tournehem, Alquines et Saint-Omer pour la première, Tournai pour la seconde, in Bulletin de la Commission historique du département du Nord, Volume 12, Lille, Imp. Danel, 1873, p74 (lire en ligne).
  83. J. Lazerme, Noblesa Catalana, La Roche-sur-Yon, 1976, vol. 2, p. 262.
  84. Rivoire de La Bâtie, 1867, p. 358-359 (lire en ligne).
  85. Cabinet des titres, Nouveau d'Hozier, p. 213
  86. Cette famille serait originaire du Piémont et venue en Barrois avec Christophe Pauli, dit Mousca, gendarme italien, de parents nobles, marié en 1457 avec Adeline Longeaux, dont la postérité a pris le nom. Charles-Sébastien de Longeaux, capitaine d'infanterie pour le service du roi, dans les régiments de La Ferté, de Picardie et de Lorraine, anobli le 26 septembre 1698, chevalier de Saint-Louis.[réf. nécessaire]
  87. Maintenue de noblesse en Orléanais du 26 janvier 1702 par M. Jubert de Bouville (BN. MF no 32270).
  88. Acte récognitif : Certificats de noblesse de Louis Nicolas Hyacinthe Chérin du pour être reçu chevau-léger de la Garde ordinaire du roi en faveur d’Émeric Joseph de Longueau, mentionnant la maintenue de noblesse de 1696 en faveur de son aïeul Jean de Longueau, chevalier, seigneur de Launay, et en faveur du frère de ce dernier, Louis de Longueau, chevalier, seigneur de Saint-Michel, 6e aïeul du candidat (S.H. Défense 1Ye carton 151).
  89. Changement de nom "de Louvel" en "de Lupel" par ordonnance du 13 septembre 1820 : Bulletin des lois de la République Française, Volume 11, page 543, reprise depuis du nom de Louvel.
  90. DNF, 1975, p.669
  91. Jean ou Francois Haudicquer de Blancourt, Nobiliaire de Picardie, 1693, page 311 (présentation en ligne).
  92. François Bluche, in Les honneurs de la cour.
  93. Hector des Lyons, greffier des États d'Artois, fut anobli le 19 février 1634 (J.Le Roux, roy d'armes au titre de la Province et Comté de Flandre, Recueil de la noblesse de Flandres et Artois, Lille, 1715[réf. à confirmer].
  94. Dommaigné par décret de 1930 pour une branche.
  95. Gontran du Mas des Bourboux, L'ancienne noblesse du Périgord subsistant en Dordogne, 2001, article de Madaillan, pages 195 à 198.
  96. « FRAN_IR_057697 - Salle des inventaires virtuelle », sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )
  97. « FRAN_IR_057697 - Salle des inventaires virtuelle », sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )
  98. a et b Louis d'Izarny-Gargas, Jean-Jacques Lartigue, Jean de Vaulchier, Nouveau Nobiliaire de France, tome 3 (M-Z), Versailles, 1998, p. -- [réf. non conforme].
  99. « FRAN_IR_057697 - Salle des inventaires virtuelle », sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )
  100. Janine et Pierre Saliès, « Les Capitouls de Toulouse de 1590 à 1740 », in Cahiers d'histoire de Toulouse et du pays toulousain - revue Archistra, p. -- [réf. non conforme].
  101. Premier consul de Toulon en 1497-1502
  102. Abbé Nadaud, Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges (t.IV), ...., p. --[réf. non conforme].
  103. « FRAN_IR_057697 - Salle des inventaires virtuelle », sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )
  104. Abbé A. Andrieu, Notice sur la famille Martrin d'Esplas et de Donos, Camarès, 1932, p. --[réf. non conforme].
  105. Une branche puinée a relevé le nom de la branche ainée, du Mas de Paysac, éteinte au début du XIXe siècle
  106. Patrice du Puy, Dictionnaire et armorial de la noblesse, tome III, 2009, p. --[réf. non conforme].
  107. Gontran du Mas des Bourboux, L'ancienne noblesse du Périgord subsistant en Dordogne, édition Pilote24, Périgueux, 2001, p. 213-220
  108. Authier et Galbrun, État de la noblesse française subsistante, volume 23, 1995, p. --[réf. non conforme].
  109. Albert de Remacle, Dictionnaire des fiefs de la Basse Auvergne, t.II, ...., p. --[réf. non conforme].
  110. « FRAN_IR_057697 - Salle des inventaires virtuelle », sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )
  111. DNF 1975, p.705
  112. Léonard Michon, Armorial général de nos seigneurs les Présidents au bureau des finances de la généralité de Lyon, ...., p. --[réf. non conforme].
  113. Bibliothèque historique de la ville de Paris (mss 1222, Dreux, f°139)
  114. « FRAN_IR_057697 - Salle des inventaires virtuelle », sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )
  115. Authier et Galbrun, État de la noblesse française subsistante, vol. 33, p. 169.
  116. « FRAN_IR_057697 - Salle des inventaires virtuelle », sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )
  117. Nicolas-François de Metz, avocat en parlement, substitut du procureur général en la Chambre des Comptes, fut maintenu aux droit et possession de se qualifier écuyer par arrêt de la Chambre des Comptes de Lorraine du 24 décembre 1788, comme descendant au huitième degré de Philippe de Metz, père de Mathieu, reconnu être issu d'ancienne noblesse par lettres de Nicolas de Lorraine, comte de Vaudémont, régent du duché pendant la minorité de Charles III, du 11 décembre 1556 (Reg B. 269 n°21). Nicolas-François de Metz dit, dans sa requête, qu'au nombre des pièces qu'il produit ne se trouvent pas les lettres d'anoblissement. La noblesse de sa famille est trop ancienne pour que les titres originaires aient pu être conservés pendant plusieurs siècles dans une province qui a essuyé tant de révolutions... (Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, AD MM B269, d'après l'inventaire-sommaire des archives départementales antérieures à 1790).
  118. Armorial de l'ANF, 2004, p.725, n° 1855, A.R. du 24 décembre 1788 : Arrêt de la Chambre des Comptes de Lorraine portant maintenue de noblesse
  119. Authier et Galbrun, État de la noblesse française subsistante, vol. 18, p. 272)
  120. Tallandier 2008, p.191
  121. DNF 1975, p.720
  122. Pierre-Marie Dioudonnat, Le simili-nobiliaire français, Sedopols 2002, p. 392.
  123. AR : Lettres de provisions du pour une charge de conseiller-maitre en la Cour des comptes de Dôle, en faveur de Philibert de Montagu, 7e aïeul du candidat
  124. AR : Signification faite le à Messire Jean de Montard, écuyer, ancien officier au régiment de Poitou, quart-aïeul du candidat, par le maire et les consuls du Mas-d'Agenais, de leur délibération du concluant à l'absence d'objection contre sa noblesse, à la suite de l'examen de l'arrêt de la Cour des Aydes et Finances de Bordeaux du 2 septembre précédent.
  125. Rivoire de La Bâtie, 1867, p. 432-433 (présentation en ligne).
  126. Derniers représentants français : Émile, comte de Montmonier (vers 1800-1868), Rosine de Montmonier, comtesse de Kervenoaël (1804-1895).
  127. Descendance de Gilles-Charles-Félix-Angélique, chevalier de Montmonier (1763-1859), seigneur de Steenbecque.
  128. Arnaud Clément, La noblesse française, Academia, 2021, p545.
  129. D'Hozier écrit que cette famille porte un titre de chevalier depuis 1600 mais il ne rapporte ni maintenue en la noblesse ni reconnaissance par le roi.
  130. Jean Pierre Morel, seigneur de La Colombe, 1473. Antoine, lieutenant de 100 arquebusiers à cheval en 1578. Charles, représenté au ban et à l'arrière-ban le 12 novembre 1639, maintenu dans sa noblesse le 13 décembre 1669 par M. de Bezon. Louis Ange Morel de La Colombe, passé au service d'Amérique en 1777, en qualité d'aide de camp de M. de La Fayette, capitaine de dragons au régiment du roi en 1780, chevalier de l'ordre de Cincinatus en 1784 (Comte de Waroquier, Tableau généalogique et historique de la noblesse présenté au roi, 1786)
  131. Dioudonnat 2002 p.401
  132. Gabriel de Mostuéjouls, résidant à Haapiti, Polynésie française
  133. DNF 1975, p.739
  134. « FRAN_IR_057697 - Salle des inventaires virtuelle », sur www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )
  135. p.452-453
  136. Authier et Galbrun, État de la noblesse française subsistante, vol. 18, p. 279)
  137. L’Intermédiaire des chercheurs et curieux (ICC), année 2005, colonne 333, communication d’Hervé Pinoteau (colonnes 332-334) dans la rubrique « Murat (Titre princier chez les) ».
  138. Jean Doublet (édition de Charles Bréard), Journal du corsaire Jean Doublet de Honfleur: lieutenant de frégate sous Louis XIV publié d'après le manuscript autographe, Paris : Charavay frères, 1883, p. 9.//Pierre L'Estourmy ( éd.), Recherche de la noblesse de 1666 pour la généralité de Rouen, dite Recherche de la Galissionnière, élection de Pont-l'Évêque, Saint-Pois, l'auteur, 2001, (ISBN 2-901760-33-3), p. 280 (généalogie p. 280-285)
  139. Woelmont de Brumagne, Notices généralogiques, 6e série, p. 832 (généalogie p. 832-838).
  140. Woelmont de Brumagne, Notices généralogiques, 6e série, p. 841.
  141. Mort en charge le .
  142. Branche. aînée comte de Vaubécourt 1642, éteinte 1705. Baron de Vaubécourt 1862, Champagne, Lorraine, Barrois
  143. La famille "de Nicolaï de Lacoste de Laval" est issue de la famille "de Nicolas", sieurs de La Coste et de Laval. Alain de Nicolas (né en 1715) écuyer et sieur de La Coste eut de son union avec Françoise Martine Planchard un fils, Louis-Anne (1763-1847) qui adopta la nouvelle graphie de son patronyme. M. d'Hozier, "Armorial Général de France", registre seconde, 2nd partie, Paris, 1742 et M. Champeval, "Dict. des familles nobles et notables de la Corrèze", t.2, ...., p. 335.
  144. Woelmont, Notices généalogiques, 3, 559-560.
  145. Woelmont de Brumagne, Notices généalogiques, 4e série, p. 606 (généalogie p. 604-610).
  146. Duc de Cadore et de l'Empire en 1814, pour une branche éteinte en 1893, mais relevé par adoption de 1919.
  147. Acte récognitif : Protestation de la noblesse de Bretagne de janvier 1789 dans laquelle est mentionné René Noüel de Kertanouarn, 6e aïeul du candidat (A.D. d’Ille-et-Vilaine C 2855F).
  148. Acte récognitif : Annales manuscrites de la ville de Toulouse mentionnant Antoine de Nucé de Lissac, 7e aïeul du candidat, comme Capitoul de la ville pour le quartier de la Dalbade pour l'année 1773 (A.M. BB 284, chronique 442 f°96). Testament de Marie de Coly, épouse d'Antoine de Nucé de Lissac, le qualifiant d’Écuyer et d'ancien Capitoul de la ville de Toulouse (A.D. du Lot 4E 480/1).
  149. John O'Byrne had Letters of Nobility granted to him by King Louis the XVI in 1770 and was always styled in France and in Ireland : le Chevalier O'Byrne de Macon La Houringue.Daniel Byrne-Rothwell, The Byrnes and O'Byrnes - A social history of the clan, v.2, p. 232, Argyll, 2010.
  150. Les 21 janvier et 30 avril.
  151. M. de Saint-Allais, Nobilaire universel de France, t. 3, p. 69.
  152. Philippe Lazerme, Noblesa Catalana, La Roche-sur-Yon, 1975, vol. II, p. 409.
  153. Arnaud Clément, La Noblesse Française, 2021, p. 565, sur le site de partage academia.edu (lire en ligne).
  154. Éric Thiou, Dictionnaire des titres et des terres titrées en France sous l'Ancien Régime, éd. Mémodoc, Versailles, 2003, p.196
  155. Mort en charge.
  156. Jean Parisot de Bernécourt anobli par Lettres du duc Charles III de Lorraine le 19 janvier 1598. Bernécourt, seigneurie en Lorraine, érigée en baronnie par Lettres du 19 avril 1719, en faveur de Didier-Charles Parisot, colonel de cavalerie, au service du duc Léopold Ier de Lorraine. (Comte de Waroqier: Tableau généalogique et historique de la noblesse présenté au roi. 1786.).
  157. Acte récognitif : Lettres patentes du Duc de Lorraine Léopold 1er, du , attribuant le titre de Baron à Charles Parisot, 8e aîeul du candidat (A.N. E3185).
  158. Brandt de Galametz, Histoire Généalogique de la Maison du Passage, ...., p.--[réf. non conforme].
  159. Pierre-Marie Dioudonnat, Le simili-nobiliaire français, Sedopols 2002, p. 418
  160. Vicomte Albert Révérend, in Armorial du premier Empire (t.IV), ...., p.--[réf. non conforme].
  161. Tallandier, 2008, p. 211.
  162. François Bluche, Les honneurs de la Cour, ...., p.---[réf. non conforme].
  163. Jean-Baptiste Bouillet, Nobiliaire d'Auvergne, t. V, t. III
  164. Acte récognitif : maintenue de noblesse le par la Chambre pour la réformation de la noblesse de Bretagne.
  165. Tallandier 2008, p. 213.
  166. Actes récognitif : L.P. données à Turin, le , par Victor-Amé, roi de Sardaigne, duc de Savoie, portant vente et inféodation de la terre et fief de la Bathie avec la dignité et titre de Baronnie, en faveur de Claude Perrier et son fils aîné Pierre-Antoine, avec transmission en primogéniture dans la descendance mâle.
  167. AN 149 Mi 3 et État des Donataires en Westphalie du .
  168. Acte récognitif : Lettres Patentes du conférant le titre héréditaire de Baron de l'Empire à Pierre-François-Charles-Alexandre Petiet, 4e aïeul du candidat.
  169. Vicomte Albert Révérend, Armorial du Premier Empire (t.IV), ...., p.--[réf. non conforme].
  170. Léonce de Piépape, Nicolas Joseph Philpin de Piépape, jurisconsulte et conseiller d'état, 1731-1793, Paris, É. Champion, 1924, 136 p. (OCLC 566025170).
  171. Anobli par charge de conseiller au parlement de Dombes, exercée pendant 24 ans, suivant certificat de service du .
  172. Maintenue de noblesse par arrêt du Conseil d'État le et à l'intendance de Lyon par d'Herbigny le .
  173. Maintenues de noblesse par ordonnance de M. Barentin, intendant de la généralité de Poitiers le 1er septembre 1667, ordonnance de M. de Maupéou intendant de la généralité de Poitiers le 18 janvier 1699 et ordonnance de M. Bégon intendant de la généralité de La Rochelle le 21 avril 1700.
  174. A.D. de la Seine-Maritime, C1305, f°183.
  175. Acte récognitif : Lettres Patentes du , octroyant l'office de conseiller secrétaire du roi Maison et Couronne de France près le Parlement de Rouen à Adrien François Pinel, 5e aïeul du candidat.
  176. Anne Louis Pinon, marquis de Saint-Georges, fait Mestre de Camp sur le champ de bataille de Fontenoy en 1745, Lieutenant-Général des Armées le 13 avril 1780, Grand'Croix de l'Ordre de Saint-Louis en 1773. (Comte de Waroquier: Tableau généalogique et historique de la noblesse présenté au roi. 1786).
  177. Acte récognitif : arrêté du Garde des Sceaux du (531 T91) investissant le père du candidat du titre héréditaire de vicomte de Quincy.
  178. Jean Étienne Piochard de La Bruslerie, né le 31 mai 1696, chevalier de Saint-Louis en juillet 1736, sous-brigadier de la Ire Compagnie de Mousquetaires le 1er juillet 1737, anobli par Louis XV par Lettres Patentes de mars 1743, Maréchal des Logis de la Compagnie le 1er juillet 1756. (Comte de Waroquier, Tableau généalogique et historique de la noblesse présenté au roi, 1786).
  179. Acte récognitif : Maintenue de noblesse de Normandie en 1666 par Messire de Chamillart, en faveur de Georges Piton, sieur du Manoir, 8e aïeul du candidat (Musée des Beaux-Arts de Caen, collection Mancel, Ms 157, p. 506 et 507).
  180. Acte récognitif : Lettres patentes de Louis XVIII en date du conférant le titre héréditaire de baron à Louis Duplessis de Pouzilhac, avec constitution de majorat.
  181. Jean Pocquet de Livonnière, conseiller du roi au siège présidial d'Angers, mort en fonction en 1767. Un échevin d'Angers en 1684 (Célestin Port, Dictionnaire historique, géographique et biographique du Maine-et-Loire (t.III), ...., p.--[réf. non conforme].. Maître ordinaire en la Chambre des comptes de Blois le
  182. Acte récognitif : Preuves de noblesse délivrées le par Antoine Marie d'Hozier de Sérigny pour l'admission dans les Écoles Militaires de Henry-André du Pont de Compiègne, preuves remontant à la maintenue de noblesse par arrêt du Conseil du roi du en faveur du bisaïeul Nicolas du Pont de Compiègne, Écuyer, 8e aïeul du candidat.
  183. O'Gilvy, Nobiliaire de Guyenne, ...., p.---[réf. non conforme].
  184. L'actrice Clotilde Courau, épouse du prince Emmanuel-Philibert de Savoie, descend en ligne féminine de la famille du Pontavice.
  185. Woelmont de Brumagne, Notices généalogiques, 2e série.
  186. Rivoire de La Bâtie, 1867, p. 543-544 (présentation en ligne).
  187. Acte récognitif : Maintenue de la généralité de Rouen, élection de Ponteaudemer, du