Ouvrir le menu principal

Henri Frotier de La Messelière

historien et généalogiste français
(Redirigé depuis Henri de La Messelière)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille de Frotier.
Henri de La Messelière
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Cimetière Saint-Michel de Saint-Brieuc (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Distinction
Henri de La Messelière - Sépulture.jpg
Vue de la sépulture.

Henri Frotier de La Messelière (2 novembre 1876, manoir du Prémorel de Plesder – 7 décembre 1965, Saint-Brieuc), est un historien et généalogiste breton.

BiographieModifier

Armes de la famille Frotier
 
Armes des Frotier de La Messelière.

Descendant d'une ancienne famille noble des environs de Melle (Deux-Sèvres)[1], qui donna à l'Église deux évêques [2] et à la royauté un sénéchal de Poitou [3], il est le troisième de cinq enfants de Paul Frotier de La Messelière, capitaine au régiment des Zouaves pontificaux et de l'armée des Volontaires de l'Ouest (1870), et de Louise de Chalus.

Licencié en droit en 1899, il soutient sa thèse de doctorat ès sciences politiques et économiques sur "La noblesse en Bretagne avant 1789". Le 7 octobre 1903, il épouse à Saint-Brieuc, Jeanne de Coatgoureden. De cette union vont naître six enfants.

Il s'établit définitivement à Saint-Brieuc pour se consacrer à des recherches historiques, archéologiques et héraldiques. Pendant plus de cinquante ans, Henri de La Messelière a parcouru à pied ou à bicyclette tous les chemins creux bretons, à la découverte d'un lointain passé : menhirs, fortifications antiques, forteresses en ruine, manoirs, églises et gentilhommières. Il a publié des ouvrages historiques et géographiques de grand intérêt, il est considéré à ce titre comme un pionnier du tourisme moderne[4].

Parmi ses ouvrages, le plus connu est celui des "Filiations bretonnes". Il comprend près de 3800 pages en six volumes et indique la filiation directe depuis 1650 des représentants des familles portant armoiries en Bretagne, en reproduisant leurs blasons.

La sous-série 60 J des Archives départementales des côtes d'Armor, (Saint-Brieuc), a été constituée grâce aux dons successifs du vicomte Henri de La Messelière. La collection de cet érudit du XXe siècle intéresse essentiellement le patrimoine historique et archéologique des côtes d'Armor et représente au total près de 12 mètres linéaires de rayonnage. Cet ensemble documentaire et iconographique intéresse particulièrement tous les passionnés de généalogie, d'héraldique et d'archéologie bretonnes[5].

Henri Frotier de La Messelière est fait chevalier de la Légion d'honneur.

ŒuvresModifier

  • La Noblesse en Bretagne avant 1789. Imprimerie Edonneur. Rennes. 1902.
  • Recueil de généalogie des familles Frotier de La Messelière, de Chalus et de Coatgourden. Imprimerie Edonneur. Rennes, 2 Vol., 1350 pages, 280 illustrations, 1904.
  • Étude d'un débris de verrière: les portraits des sires de Coëtquen dans l'église de Saint-Hélen (Côtes-du-Nord).7 dessins. Francisque Guyon. Saint-Brieuc. 1907.
  • Nouveau Guide Illustré d'Ille-et-Vilaine. 7O dessins. Simon. Rennes. 1908.
  • Histoire des principales familles de la paroisse d'Évran(Côtes-du-Nord). 20 dessins. Francisque Guyon. Saint-Brieuc. 1908.
  • Souvenirs en forme de mémoire d'Henriette de Monbielle d'Hus, marquise de Ferrières-Marsay, 1744-1837. René Prudhomme. Saint-Brieuc. 1910.
  • Ascendances au 4°et postérité du bienheureux Charles de Blois et de Jeanne, comtesse de Penthièvre, de 1337 à 1912. René Prudhomme. Saint-Brieuc. 1912.
  • Les Filiations bretonnes(1650-1923).5 volumes. 3781 pages. 1470 notices et armoiries. René Prudhomme. Saint-Brieuc. 1912à 1933.
  • Le Pays de Lamballe. 100 croquis. Société d'Emulation des Côtes-du-Nord. Francisque Guyon. Saint-Brieuc. 1921.
  • Le territoire des Côtes-du-Nord.Société d'Emulation des Côtes-du-Nord. Francisque Guyon. Saint-Brieuc. 1927.
  • Ascendances et parentés. 300 vues et Plans. 250 documents héraldiques. 500 familles étudiées. Saint-Brieuc. 1929.
  • Saint-Brieuc, principal centre touristique des Côtes-du-Nord. Cartes des voies antiques. 30 plans de châteaux. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1934.
  • De l'âge probable des châteaux de terre des Côtes-du-Nord. 40 plans. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1934.
  • Fortifications de pierre des Côtes-du-Nord. 30 plans. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1935.
  • Géographie historique des Côtes-du-Nord. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1938.
  • Excursion dans le Regaire de Tréguier. 30 croquis. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1939.
  • Manoirs bretons des Côtes-du-Nord. 60 croquis. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1941.
  • État présent et origines des Frotier de La Messelière, de Bagneux et de La Coste-Messelière. Nombreuses illustrations. Prudhomme. Saint-Brieuc. 1942.
  • La légende des juveigneurs. 43 croquis. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1943.
  • Le Bois-de-la-Roche et ses signeurs; la Sainte de Néant. Portraits. Prudhomme. Saint-Brieuc. 1943.
  • La statuaire ancienne dans les Côtes-du-Nord. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1945.
  • Documents héraldiques du département d'ille-etVilaine. 72 croquis. Prudhomme. Saint-Brieuc. 1946.
  • Le canton et la chastellenie de Corlay. 11 planches de croquis. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc .1946.
  • Quintin-Avaugour. 23 planches de croquis. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1947.
  • Catalogue illustré des monuments ruraux du Trégor et du Goëllo. 40 planches de croquis. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1947.
  • Le Poudouvre et le canton de Dinan-Est. 74 planches de croquis. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1948.
  • Le Poher. 27 planches de croquis. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1949.
  • Au cœur du Penthièvre. 138 planches de croquis. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1951.
  • Le Porhoêt des Côtes-du-Nord. Presses Bretonnes. Saint-Brieuc. 1952.

BibliographieModifier

  • Toutes les œuvres imprimées sont conservées à la Bibliothèque Nationale.
  • Origines et filiation directe des représentants de la famille Frotier, Les Presses bretonnes, Saint-Brieuc, 1942.
  • d'Hozier, Armorial général de 1696.
  • Beauchet-Filleau : Pouillé du diocèse de Poitiers, Oudin 1868.
  • De Chabot : Les chevaliers poitevins de Saint-Michel.
  • Eygun : Sigillographie du Poitou; (Les Antiquaires de l'Ouest, 1938).
  • B. Fillon : Étude sur le Poitou.
  • Letard de La Bouralière : Maintenues de noblesse du Poitou, Poitiers, Oudin, 1893.
  • Petiet : Armorial Poitevin, Champion, Paris, 1911.
  • Pocard de Kerviller : Bibliographie bretonne;
  • de La Porte : La noblesse du Poitou en 1789, Poitiers, Boileau et Raimond, 1784.
  • Riestap : Armorial général, Gouda, 1884.
  • de La Roque : Catalogue des chevaliers de Malte.Paris, Desaide, 1891.
  • Dom Vaissette: Histoire du Languedoc.
  • Vallée de Virville : Histoire de Charles VII.

RéférencesModifier

  1. D'Hozier, Armorial Général 1696
  2. Beauchet Filleau : Pouillé du diocèse de poitiers, Oudin, 1868.
  3. Auguste Vallet de Viriville : Histoire de Charles VII, Paris, Vve J.Renouard éditeur, 1865.
  4. Biographie du vicomte Henri Frotier de La Messelière, in "Le livre des soixante-quinze ans " de l'ANF( Association d'entraide de la noblesse française, Bulletin septembre 2008, Imprimerie Albédia, Aurillac (Cantal).
  5. Archives Départementales des Côtes d'Armor, Fonds Frotier de La Messelière. Répertoire numérique, avec une introduction de Guillemette Rault Maisonneuve, constitué par Anne Lejeune, de l'École Nationale des Chartes, sous la direction d'Alain Droguet.

SourcesModifier

Articles connexesModifier