Famille Dessewffy

Dessewffy
Armes de la famille.
Armes de la famille : Dessewffy

Période depuis le XIIIe siècle
Pays ou province d’origine Drapeau de la Hongrie Hongrie
Allégeance Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie
Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Drapeau de la France France
Demeures Palais Csáky-Dezőfi
Charges Grand-maître de la Cour
Grand-maître d'hôtel du roi
Maître des portes
gouverneur
parlementaire
Fonctions militaires Major-général de la Défense
Fonctions ecclésiastiques évêque
Récompenses civiles Ordre de la Toison d'or

La famille Dessewffy de Csernek et Tarkeő ([ˈdɛʒøːfi][1] (en hongrois : Cserneki és tarkeői Dessewffy) est ancienne famille de la noblesse hongroise.

HistoireModifier

Le premier ancêtre connu est Desislaus (Deziszló, Dezső) qui participe à la bataille de Mohi en avril 1241 et sauve le drapeau hongrois. Sa descendance est continue jusqu'à nos jours. La famille s’appelait autrefois Cserneki, du nom d'un château, Csernek, qu'elle possédait dès le XIIIe siècle en Slavonie. Une charte de 1437 mentionne János de Csernekii et son fils Desew (en latin : Desew filius Joannis de Chernek) en possession de Csernek, dans le comté de Požega. Ses petits-enfants sont eux-mêmes appelés Desew et Desislav (Dezső) et prennent le nom de Dessewffy (Dezsőfi). Pál Cserneki est ambassadeur du comté de Poszega au parlement de Buda en 1447. Un István Dessewfy de Csernek (csernek Dessewffy István) est mentionné en 1476. Son fils Ferenc est comte-suprême (főispán) du comté de Požega. À ses six garçons et à ses trois filles, le roi Louis II de Hongrie fait don de douze châteaux en Slavonie et de possessions dans les comtés de Vas et de Sopron.

Une branche fit souche en France et durablement en Champagne, le nom fut alors orthographié Dessöffy.

Membres notablesModifier

 
les armes de Louis César Hyacinthe.

Branche françaiseModifier

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (hu) MTA, A magyar helyesírás szabályai [« Règles de l'orthographe hongroise »], Budapest, Akadémiai kiadó, , 11e éd., n° 87
  2. sa fiche sur LEONORE
  3. sa fiche sur LEONORE
  4. sa fiche sur LEONORE

Lien interneModifier

Sur les autres projets Wikimedia :