Faculté de droit, de science politique et de criminologie de l'université de Liège

La faculté de droit, de science politique et de criminologie de l'université de Liège est l'une des facultés de l'université de Liège située à Liège en Belgique. Elle regroupe les départements de droit et de science politique ainsi que l'École liégeoise de criminologie Jean Constant.

Faculté de droit, de science politique et de criminologie de l'université de Liège
Logo Faculté droit, science politique, criminologie ULiège.svg
Histoire et statut
Fondation
1816
Type
Faculté de l'ULiège
Forme juridique
Faculté universitaire
Régime linguistique
français
Recteur
Localisation
Campus
Pays
Localisation sur la carte de Belgique
voir sur la carte de Belgique
Red pog.svg
Chiffres-clés
Étudiants
1 800
Divers
Membre de
Site web

L'actuel doyen de la faculté est le Professeur Yves-Henri Leleu[1].

HistoriqueModifier

L'histoire de la faculté de droit débute avec celle de l'université de Liège le . En effet, la faculté de droit est, avec les facultés de médecine, de sciences et de philosophie, une des quatre facultés fondée lors de la création de l'université[2].

BâtimentModifier

 
Entrée du bâtiment de la faculté

Le bâtiment de la faculté de droit, d'après les plans de l'architecte Claude Strebelle et inauguré en 1981, est situé boulevard du Rectorat, 7 au sein du campus du Sart Tilman.

FormationModifier

DroitModifier

Bachelier (3 ans)

Masters (2 ans)

  • Masters en droit, à finalité spécialisée
    • droit privé (aspects belges, européens et internationaux)
    • droit public et administratif (aspects belges, européens et internationaux)
    • droit des affaires (aspects belges, européens et internationaux)
    • droit social (aspects belges, européens et internationaux)
    • droit pénal (aspects belges, européens et internationaux)
    • mobilité interuniversitaire (séjour Erasmus ou autre d'un quadrimestre ou un an)
    • gestion et gestion-droit (cette finalité donne accès au master en sciences de gestion à finalité droit et gestion. En une année d'études, l'étudiant pourra ainsi acquérir le diplôme de master en sciences de gestion)

Masters complémentaires (1 an)

  • droit européen, droit de la concurrence et propriété intellectuelle (bilingue français/anglais)
  • droit fiscal (à horaire décalé)
  • notariat

Doctorat

  • Doctorat en sciences juridiques

Sciences politiquesModifier

Bachelier (3 ans)

Masters (1 an)

  • Master en sciences politiques, orientation générale

Masters (2 ans)

  • Masters en sciences politiques, orientation générale, à finalité spécialisée
    • Politiques européennes
    • Politiques européennes - relations euro-méditerranéennes (nouveau à partir de 2011-2012 : double diplôme avec l'université de Catane)
    • Administration publique
    • Relations internationales
    • Science, technologie et société (nouveau à partir de 2011-2012 : double diplôme avec l'université de Maastricht)

Doctorat

  • Doctorat en sciences politiques et sociales

CriminologieModifier

Masters (2 ans)

  • Master en criminologie à finalité spécialisée
  • Master en criminologie à finalité approfondie

PublicationModifier

  • Revue de la faculté de droit de l'université de Liège (Anciennement intitulée Annales de la faculté de droit, puis Actualités du droit).

Centres de rechercheModifier

  • Association belge francophone pour le droit de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme, ASBL
  • Centre interuniversitaire de droit notarial (CIDN)
  • Chroniques du droit à l'usage des juges de paix et de police
  • Chroniques notariales
  • Commission royale droit et vie des affaires (CrDVA)
  • Commission université-Palais (CUP)
  • Institut d'études juridiques européennes F. Dehousse (IEJE)
  • Institute for Business Dispute Resolution (IBDR)
  • Liege Competition and Innovation Institute (LCII)
  • Tax Institute

Personnalités liées à la facultéModifier

ProfesseursModifier

AlumniModifier

Professeurs actuelsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « FDSPC - Mot du Doyen », sur www.droit.uliege.be (consulté le 22 novembre 2019)
  2. Wautelet
  3. Michel Pâques, « Hommage à Georges Kellens », Larcier,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

SourceModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier