Fabien Matras

personnalité politique française

Fabien Matras
Illustration.
Fabien Matras dans le jardin des Quatre colonnes du palais Bourbon.
Fonctions
Député français

(5 ans)
Élection 18 juin 2017
Circonscription 8e du Var
Législature XVe
Groupe politique LaREM
Prédécesseur Olivier Audibert-Troin
Successeur Philippe Schreck
Maire de Flayosc

(3 ans et 2 mois)
Élection 30 mars 2014
Prédécesseur Xavier Guerrini
Successeur Christian Taillandier
Biographie
Date de naissance (38 ans)
Lieu de naissance Grenoble (Isère, France)
Nationalité Française
Parti politique LREM
Profession Enseignant

Fabien Matras, né le 12 septembre 1984 à Grenoble, est un homme politique français.

BiographieModifier

Fabien Matras est né à Grenoble le . A 29 ans, il est élu maire de Flayosc, vice-président de la Communauté d'agglomération dracénoise et par ailleurs président de la Mission Locale Dracénie-Territoire Cœur du Var[1] et du Comité consultatif départemental des sapeurs-pompiers volontaires du Var (CCDSPV)[2].

Professionnellement, il est enseignant à la Faculté de Droit de Toulon[3], essentiellement à Draguignan en Droit Public.

Après avoir rejoint Emmanuel Macron à la création du mouvement En Marche, il a été relais politique du candidat dans le Var pour les élections présidentielles. Il est désormais député de la huitième circonscription du Var depuis les élections législatives de juin 2017, ayant battu le député sortant Olivier Audibert-Troin. Il est membre de La République en marche[4].

À l'Assemblée nationale, il travaille sur les sujets liés à la sécurité intérieure, il est d'ailleurs le porte-parole du groupe LREM sur la mission sécurité intérieure pour les projets de loi de finances 2018, 2019 et 2020.

En 2018 Gérard Collomb alors ministre de l'Intérieur lui confie une mission ministérielle au sein du groupe de travail « mission ambition volontariat », il participe ainsi à la rédaction d’un rapport rendu au Ministre contenant 42 propositions pour renforcer le volontariat chez les Sapeurs Pompiers. Il est rapporteur, en 2019, pour une proposition de loi sur l'organisation des services d'incendie et de secours[5].

En 2018, il est co-rapporteur, avec Olivier Marleix, d'une mission d'information sur la déontologie des fonctionnaires et l'encadrement des conflits d'intérêts[6]. Elle aboutit au rattachement de la commission de déontologie des fonctionnaires à la Haute autorité de déontologie de la vie publique, en 2019, par un amendement déposé par Fabien Matras dans le cadre du projet de loi sur la Fonction publique[7].

Il est auteur, avec Cécile Untermaier, d'un rapport[8] sur la déontologie des officiers ministériels[9], qui débouche sur un projet de loi porté par Éric Dupond-Moretti[10].

Il est auteur de la proposition de loi sur la sécurité civile et le volontariat des sapeurs-pompiers, votée à l'unanimité du parlement et promulguée le 25 novembre 2021.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier