Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

F. Gary Gray

réalisateur américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gray.
F. Gary Gray
Description de cette image, également commentée ci-après

F. Gary Gray en 2015

Nom de naissance Felix Gary Gray
Naissance (48 ans)
New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession Réalisateur
Producteur
Acteur
Films notables Friday
Braquage à l'italienne
Be Cool
NWA : Straight Outta Compton

Felix Gary Gray dit F. Gary Gray[1] est un réalisateur, producteur de cinéma et acteur américain né le à New York. Il s'est fait connaître en réalisant de nombreux clips musicaux pour des artistes du hip-hop et du R'n'B tels que Jay-Z, Ice Cube, R. Kelly ou encore TLC.

Au cinéma, il est révélé par la mise en scène de deux films à petit budget, Friday (1995) et Le Prix à payer (1996).

Il confirme en 2003 avec le film de casse Braquage à l'italienne. Après quelques échecs, il revient au premier plan en 2015 avec le succès surprise du biopic NWA: Straight Outta Compton.

Sommaire

BiographieModifier

Débuts de réalisateur et arrivée au cinéma (années 1990)Modifier

F. Gary Gray a grandi à Compton, dans une banlieue californienne.

Il commence sa carrière en tant que figurant en 1989 dans Les Indians. En 1993, il dirige son premier clip avec "It Was a Good Day" pour le rappeur Ice Cube. Rapidement, il travaille pour de nombreux artistes comme Cypress Hill, Outkast, Dr. Dre et Queen Latifah.

En 1995, âgé seulement de 24 ans, il réalise son premier film : Friday, coécrit par Ice Cube. Après la comédie, il s'essaye au thriller l'année suivante avec Le Prix à payer, dans lequel 4 amies, interprétées par Jada Pinkett Smith, Queen Latifah, Vivica A. Fox et Kimberly Elise, vivant à Los Angeles, et décidant de commettre un braquage de banque.

En 1998, il met en scène sa première grosse production : Négociateur, thriller policier sur fond de prise d'otages, avec Samuel L. Jackson et Kevin Spacey. L'année d'après, il produit et réalise l'épisode pilote d'une série policière, Ryan Caulfield : Year One, mais la série est un flop et disparait de l'antenne après un seul épisode diffusé en octobre 1999 sur la chaîne FOX.

Progression en demi-teinte (années 2000)Modifier

Il tourne successivement deux longs-métrages, tous deux sortis en 2003 : d'abord un drame, particulièrement violent, Un homme à part, avec Vin Diesel dans le rôle-titre, qui est éreinté par la critique, et échoue commercialement. Puis un film de casse, beaucoup plus commercial et grand public : Braquage à l'italienne, remake de L'or se barre sorti en 1969. On y retrouve un casting trois étoiles : Mark Wahlberg, Charlize Theron, Donald Sutherland, Jason Statham et Edward Norton. Le film est un succès commercial, et reçoit une presse positive.

Après ce remake, il passe à une suite en 2005 avec Be Cool. John Travolta y reprend le rôle de Chili Palmer, qu'il avait tenu dans Get Shorty. Cette incursion dans la comédie grand public ne fonctionne pas : le long-métrage est très mal reçu, et déçoit au box-office.

Il attendra 4 ans avant de revenir à la réalisation avec un drame judiciaire, Que justice soit faite, qui lui permet de renouer avec un univers de polar, noir et violent. Malgré le tandem Jamie Foxx / Gerard Butler, les critiques sont majoritairement négatives, et le réalisateur s'éloigne de nouveau des plateaux.

Retour au premier plan (années 2010)Modifier

Cette fois, il faut attendre six ans pour le voir revenir au cinéma : NWA: Straight Outta Compton, qui revient sur la création et la carrière du groupe de rap N.W.A, produit par deux anciens membres, Ice Cube et Dr. Dre, et Universal[2]. Le film est acclamé par la critique et constitue un large succès surprise de la fin de l'été 2015 : il cumule plus de 200 millions de dollars de recettes dans le monde, pour un budget inférieur à 30 millions[3].

Dans la foulée de ce succès, il est choisi par Universal pour mettre en boîte The Fate of the Furious, le 8e volet de la saga mondialement connue Fast and Furious. Le film est prévu pour ouvrir l'été 2017, et permet au réalisateur de retrouver Vin Diesel et les courses de voitures.

Il enchainera avec une autre suite, celle de Creed : L'Héritage de Rocky Balboa, un spin-off de la saga Rocky, porté par le jeune Michael B. Jordan.

Depuis plusieurs années, il est attaché à l'adaptation cinématographique du jeu vidéo Kane and Lynch: Dead Men.

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

FilmsModifier

Clips musicauxModifier

  • "It Was a Good Day" d'Ice Cube (1992)
  • "Black Hand Side" de Queen Latifah (1994)
  • "Natural Born Killaz" de Dr. Dre & Ice Cube (1994)
  • "Southernplayalisticadillacmuzik" d'OutKast (1994)
  • "Waterfalls" de TLC (1995)
  • "Diggin' On You de TLC (1995)
  • "Keep Their Heads Ringin" de Dr. Dre (1995)
  • "If I Could Turn Back the Hands of Time" de R. Kelly (1999)
  • "Ms. Jackson" d'OutKast (2000)
  • "How Come, How Long" de Babyface (2001)
  • "I Ain't Goin' Out Like That" de Cypress Hill (2001)
  • "When The Ship Goes Down" de Cypress Hill (2001)
  • "Show Me What You Got" de Jay-Z (2006)
  • "Super High" de Rick Ross (2010)

ProducteurModifier

ActeurModifier

Box OfficeModifier

Films Budget Box Office

Mondial  

Friday 3 500 000 $ 27 500 000 $
Le Prix à payer 9 000 000 $ 41 000 000 $
Le Négociateur 50 000 000 $ 49 100 000 $
Un homme à part 36 000 000 $ 44 350 926 $
Braquage à l'italienne 60 000 000 $ 176 100 000 $
Be Cool 53 000 000 $ 95 200 000 $
Que justice sois faite 53 000 000 $ 126 700 000 $
N.W.A: Straight Outta Compton 45 000 000 $ 201 600 000 $
Fast and Furious 8 250 000 000 $ 1 101 000 000 $
Total 559 500 000 $ 1 863 000 000 $

DistinctionsModifier

Source : Internet Movie Database[5]

RécompensesModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier