Félix Broche

militaire français

Félix Broche
Naissance
Marseille (France) Flag of France.svg
Décès (à 37 ans)
Bir Hakeim (Libye)
Mort au combat
Origine France
Allégeance France libre
Arme Armée de terre
Bataillon du Pacifique
Grade LCL Troupes de marines France.png Lieutenant-colonel
Années de service 19261942
Commandement Compagnie Autonome d'Infanterie Coloniale de Tahiti (1939-1940)
Bataillon du Pacifique (1941-1942)
Conflits Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Bataille de Bir Hakeim
Hommages Légion d'honneur
Compagnon de la Libération
Croix de guerre 1939-1945
Médaille militaire
Médaille de la Résistance
Médaille coloniale
Nicham Iftikar

Emblème
Liste des Compagnons de la Libération

Félix Broche (né à Marseille le 5 avril 1905, mort pour la France à Bir Hakeim le 9 juin 1942) est un officier de l'armée française ayant servi durant la Seconde Guerre mondiale. Il est fait Compagnon de la Libération à titre posthume en mai 1943.

BiographieModifier

Orphelin de mère, son père ayant été mobilisé en 1914 et gravement gazé, Félix Broche passe son enfance à Remoulins, dans le Gard. Appelé sous les drapeaux en 1926, il est incorporé au 22e Régiment d'Infanterie Coloniale à Aix en Provence. Il suit les cours d'élève officier de réserve à Saint-Maixent-l'École où se trouve l'Ecole Militaire d'Infanterie puis sert comme sous-lieutenant au 10e Régiment de Tirailleurs Sénégalais à Tunis.

Il retourne à Saint-Maixent pour préparer les cours d'élève officier d'active, promu lieutenant le 15 mai 1929, affecté en Tunisie au 10e RTS puis au 1er RMM à Madagascar pendant trois ans. À l'issue de ces trois ans, il revient à Tunis en 1934 puis est nommé capitaine en septembre 1938 et affecté au commandement du détachement d'infanterie coloniale de Papeete. Ainsi, il arrive à Tahiti en juillet 1939.

La guerre éclate en septembre. L'année suivante, il apprend l'armistice et, ne pouvant s'y résoudre, il rallie avec enthousiasme la France Libre en même temps que les EFO. À la suite du ralliement de la Nouvelle-Calédonie à la France Libre, Broche est nommé commandant supérieur des troupes dans le Pacifique par le général de Gaulle le et rejoint Nouméa. C'est de là que part le le corps expéditionnaire qu'il commande à destination du Moyen-Orient, qui deviendra le Bataillon du Pacifique.

Son ordonnance sera le frère de Walter Grand, William Grand, qui avait reçu le fanion du bataillon des mains de la reine Pomare le jour du départ et dans les bras duquel il agonisera, mortellement touché par un éclat d'obus lors de la bataille de Bir Hakeim le 9 juin 1942. Il sera enterré au cimetière de Tobrouk où il repose toujours.

Son fils, François, né en 1939 à Tunis, est aujourd'hui historien et journaliste spécialisé dans la France Libre et la Seconde Guerre Mondiale.

Promotions successivesModifier

  • Sous lieutenant : 1926
  • Lieutenant : 15 mai 1929
  • Capitaine : septembre 1938
  • Commandant : 1er février 1941
  • Lieutenant-colonel : octobre 1941

DistinctionsModifier

Décorations françaises

Décorations étrangères

BibliographieModifier

  • François Broche, Le Bataillon des Guitaristes. L'épopée inconnue des FFL de Tahiti à Bir-Hakeim, 1940-1942., Paris, Fayard, 1970.
  • François Broche, À l'officier des îles, Paris, P. G. de Roux, 2014.
  • Jean-Christophe Shigetomi, Tamari’i Volontaires, les Tahitiens dans la Seconde Guerre Mondiale, Papeete, Api Tahiti, 2014
  • Yacine Benhalima, Le Bataillon du Pacifique, 1940 - 1946, Paris, L'Harmattan, 2021 (ISBN 978-2-343-23679-7)

Liens externesModifier