Ezzo de Lotharingie

comte palatin de Lotharingie

Ezzo (également nommé Erenfrid), né vers 955 et mort le à Saalfeld en Thuringe, fut comte palatin de Lotharingie. Il est l'ancêtre de la dynastie des Ezzonides.

Ezzo de Lotharingie
Titre de noblesse
Comte palatin de Lotharingie
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Abbaye de Brauweiler (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Heylwige de Dillingen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Hezzelin Ier de Lotharingie (en)
Adolphe Ier de Lotharingie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Otton II de Souabe
Liudolf de Zutphen
Théophano d'Essen (en)
Hermann
Richezza de Lorraine
Ida de Sainte-Marie-du-Capitole (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Ezzo est le fils aîné et héritier du comte palatin Hermann Ier de Lotharingie († 996) et de son épouse Heylwige de Dillingen, de la famille de saint Ulrich d'Augsbourg qui a aidé à son éducation. Il épousa Mathilde (978-1025), fille de l'empereur Otton II et Théophano Skleraina.

En vue d'un approvisionnement satisfaisant de sa femme, Ezzo a reçu de nombreux comtés et terrains en Basse-Lotharingie et également le domaine de Saalfeld en Thuringe. Il devient l'un des seigneurs les plus puissants du Saint-Empire sous le règne de son beau-frère l'empereur Otton III et ses enfants se virent attribuer des hautes fonctions. Candidat au trône impérial après sa mort, Ezzo n'y renonce que contre l'attribution de fiefs importants: Kaiserswerth, Duisburg, et Saalfeld. Après un conflit prolongé, il est resté fidèlement attaché au nouveau roi Henri II.

Vers 1024, Ezzo fonde l'abbaye bénédictine de Brauweiler, où il est inhumé avec son épouse.

Union et postéritéModifier

 
Mathilde de Germanie.

Ezzo épousa Mathilde de Germanie, avec qui il a notamment :