Otton II de Souabe

aristocrate allemand

Otton II (mort en 1047) était comte palatin de Lorraine (1034-1045), puis duc de Souabe (1045-1047) et durant ses deux règnes, également comte de Deutz et de l'Auelgau (1025-1047). Fils d'Ezzo de Lotharingie et Mathilde, fille de l'Empereur Otton II, et membre de la dynastie des Ezzonides, il était également protecteur de l'abbaye de Brauweiler.

Otton II de Souabe
Image dans Infobox.
Titres de noblesse
Comte palatin de Lotharingie
-
Prédécesseur
Successeur
Duc de Souabe
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Décès
Sépulture
Abbaye de Brauweiler (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Père
Mère
Fratrie
Richezza de Lorraine
Liudolf de Zutphen
Ida de Sainte-Marie-du-Capitole (en)
Théophano d'Essen (en)
HermannVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Richenza of Swabia (en)
Hildegarde de SélestatVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut

En 1034, le comte palatin Ezzo de Lotharingie mourut. Puisque le frère aîné d'Otton, Ludolphe, mourut en 1031, il succéda à son père.

Entre 1044-1045, Otton joue un rôle important dans la suppression de la rébellion du duc Godefroid II de Basse-Lotharingie et obtint un mandat militaire dans la marche d'Ename. Le , à Goslar, Henri III donne la marche d'Ename en fief à un fils de Baudouin V de Flandre. En même temps, Otton est offri le duché de Souabe. En échange, Otton dut rendre le palatinat Lotharingien, qui fut offert à son cousin Henri Ier de Lotharingie, ainsi que ses territoires à Kaiserswerth et Duisbourg délégué à la couronne.


En 1047, Otton mourut soudainement dans son château, le Tombourg, sur le point de partir pour une campagne impériale contre une invasion de Baudouin V de Flandre. Il fut enterré dans l'abbaye de Brauweiler. En 1048, l'Empereur choisit Otton III de Schweinfurt pour lui succéder en tant que duc de Souabe.

LittératureModifier