Eyalet de Roum

province de l'Empire ottoman
Eyalet de Roum
(turc) Eyâlet-i Rûmiyye-i Suğra / Eyâlet-i Sivas

13981864

Description de cette image, également commentée ci-après
Localisation de l'eyalet de Roum dans l'Empire ottoman en 1609.
Informations générales
Statut Eyalet de l'Empire ottoman
Capitale Amasya
Tokat
Sivas

Entités précédentes :

Le pachalik ou eyalet de Roum (turc ottoman : ایالت روم, Eyālet-i Rūm) encore appelé eyalet de Sivas (turc ottoman : ایالت سیواس, Eyālet-i Sīvās) est un eyalet (province) de l'Empire ottoman, dans le nord-est de l'Anatolie, qui a existé de 1398 à 1864. Son territoire fait partie de l'actuelle Turquie.

HistoireModifier

 
Mosquée de Bajazet II à Amasya, XVe s.

Le beylerbeylik (plus tard eyalet) de Roum (ou Rûm) est une des plus anciennes provinces de l'Empire ottoman. Il doit son nom au pays de Roum, désignant l'empire romain d'Orient (Empire byzantin) dont la partie asiatique devient, avec la conquête turque seldjoukide, le sultanat de Roum. Ce sultanat couvrait une étendue plus vaste que la province ottomane du même nom. Au XIVe siècle, l’État des Ilkhanides (Mongols) éclate en plusieurs principautés (beylicats) dont une, dans l'ancienne Cappadoce, est gouvernée par la lignée des Eretnides. En 1381, le cadi Burhaneddin Ahmed, vizir du dernier Eretnide, s'empare du pouvoir. Tour à tour rival et allié des Ottomans, il est finalement renversé et exécuté en 1398. Le sultan Bajazet Yildirim annexe son domaine et en fait une province ottomane. Sivas (l'ancienne Sébaste) est prise par Tamerlan en 1400 mais redevient ottomane en 1408.

Mékhitar de Sébaste (1676-1749), moine catholique arménien, né à Sivas, migre à Constantinople puis en Morée vénitienne où il fonde l'ordre des mékhitaristes.

En 1864, lors de la réforme administrative qui transforme les eyalets en vilayets, la plus grande partie de la province constitue le vilayet de Sivas.

SubdivisionsModifier

L'eyalet est divisé en plusieurs sandjaks (districts). Au XVIIe siècle, ce sont[1] :

Au milieu du XIXe siècle, la province ne compte plus que trois livas (en) ou sandjaks[2] :

  • Sandjak d'Amasya (avec Çorum)
  • Sandjak de Sivas
  • Sandjak de Divriği

Sources et bibliographieModifier

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Rûm Eyalet » (voir la liste des auteurs) dans sa version du .
  • Evliya Çelebi, Narrative of Travels in Europe, Asia, and Africa in the Seventeenth Century, Volume 1, p. 91 [1]
  • Bernard Camille Collas, La Turquie en 1864, Paris, 1864 [2]

Notes et référencesModifier

  1. Evliya Çelebi, Narrative of Travels in Europe, Asia, and Africa in the Seventeenth Century, Volume 1, p. 91.
  2. Bernard Camille Collas, La Turquie en 1864, p. 384.