Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eustathe.
Eustathe d'Antioche
Eustace of Antioch.jpg
Fonction
Évêque
Biographie
Naissance
Décès
Époque
Activité
Autres informations
Religion
Étape de canonisation
Prélat (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Eustathe d'Antioche, né à la fin du IIIe siècle à Sidé en Pamphylie, mort après 338 (peut-être longtemps après), fut évêque de Bérée (Alep), puis d'Antioche. Il fut l'un des premiers à combattre la doctrine d'Arius. Les ariens parvinrent à le faire déposer et exiler en Thrace vers l'an 330, pour sabellianisme et immoralité (on produisit dans un concile une femme qui prétendait qu'il était le père de son enfant).

Ensuite, un schisme exista assez longtemps sous son nom, les « eustathiens » : il y eut deux évêques « eustathiens » successifs après sa mort (Paulin II de 362 jusqu'à peu après 382, et Évagre jusqu'en 394). L'essentiel des « eustathiens » fut réintégré dans l'Église officielle en 414, un petit groupe se maintint jusqu'en 482.

Leone Allacci a publié sous le nom de ce prélat un Traité sur la Pythonisse, Lyon, 1629, in-4.

Il est vénéré comme saint dans certains calendriers ecclésiastiques en date du 16 juillet ou du 21 février[1]. Il est Père de l'Église.

ÉcritsModifier

  • CPG 3350-3398.
  • Édition critique de ses œuvres: Eustathius Antiochenus, Opera omnia. J.H. Declerck (ed.), Turnhout: Brepols, 2002 (Corpus Christianorum Series Graeca, 51), CDLXII+288 p., 155 x 245 mm, (ISBN 978-2-503-40511-7).

Notes et référencesModifier

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier