Ouvrir le menu principal

Lucien d'Antioche

prêtre chrétien et théologien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Lucien.
Lucien d'Antioche
Lucian of Antioch (Menologion of Basil II).jpg
Biographie
Naissance
Décès
Époque
Activité
Autres informations
Étape de canonisation
Saint martyr (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Lucien d'AntiocheSamosate, vers janvier 240 - + Nicomédie, 312) est un prêtre, saint et martyr. L'Église catholique le célèbre le 7 janvier[1].

BiographieModifier

Théologien influent, admirateur d'Origène (s'il ne fut un de ses élèves), il laisse une profonde empreinte dans l'histoire du christianisme. Il fit des disciples et fonda selon la tradition à Antioche l'école théologique d'Antioche, une école d'exégèse, appelée l’école des Exégètes. Bien qu'il comptât parmi ses élèves Arius, fondateur de l'arianisme, Lucien d'Antioche professa la divinité de Jésus-Christ.

Arrêté au moment de la persécution de Dioclétien, et emmené à Nicomédie où se trouvaient alors l’empereur Maximien, Saint Lucien fit devant son juge une apologie de la foi pour laquelle il avait été traduit en justice :

"Si vous refusez de vous en rapporter à mon témoignage sur la divinité de Jésus-Christ, vous n’avez qu’à consulter vos annales et vos archives : vous y trouverez que du temps de Pilate, pendant que le Christ était mis à mort, le soleil disparut et l’univers fut enseveli dans les ténèbres en plein midi." [2]

Il est exécuté après neuf ans de détention[3]. Pendant qu’on l’interrogeait, saint Lucien faisait toujours la même réponse : "Quelle est ta patrie ? — Je suis chrétien ! — Quelle est ta profession ? – Je suis chrétien ! — Qui t’a donné le jour ? — Je suis chrétien !"

Il est enterré à Hélénopolis où l'empereur Constantin fait édifier une basilique dédiée au saint[4].

ÉcritsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Nominis : Saint Lucien d'Antioche
  2. Charles-Louis Richard, Bibliothèque sacrée, ou Dictionnaire universel, historique, dogmatique, canonique, géographique et chronologique des sciences ecclésiastiques, Méquignon-Havard, , p. 298
  3. « Saints d'hier et d'aujourd'hui », Magnificat, no 62,‎
  4. Pierre Maraval, Lieux saints et pèlerinages d'Orient: histoire et géographie des origines à la conquête arabe, Cerf, , p. 367

BibliographieModifier

  • Gustave Bardy, Recherches sur saint Lucien d'Antioche et son école, Paris, Beauchesne, 1936, 380 p. (collection : (Études de théologie historique publiées sous la direction des professeurs de théologie à l'Institut catholique de Paris).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :