Erwan Chartier

journaliste français

Erwan Chartier, qui signe souvent Erwan Chartier-Le Floch, est un journaliste, un enseignant et un chercheur en politologie spécialisé dans l'Histoire de Bretagne et le régionalisme, un éditeur et un écrivain breton, né en 1972.

Erwan Chartier
FIL 2013 - Erwan Chartier.JPG
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Maître
Directeur de thèse

BiographieModifier

Il passe son enfance à Guingamp, avant de suivre des études secondaires au lycée naval de Brest. En 1994, il est diplômé de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, titulaire d'un Master en journalisme de l'Institut d'études politiques de Rennes, en 2011, d'un Master métiers du livre et de l'édition de l'université de Bretagne occidentale et docteur en études celtiques de l'université Rennes 2 (2010)[1]. Il est le petit cousin de Loïk Le Floch-Prigent[2], ancien dirigeant de grandes entreprises, et le petit-neveu du poète breton, Maodez Glanndour.

JournalismeModifier

Après plusieurs expériences dans la presse, il intègre la revue ArMen fin 1999. Il y occupe les fonctions de rédacteur puis de secrétaire de la rédaction. Il quitte l'entreprise en 2012 après avoir rédigé plus de deux cents articles dans la revue, dont plusieurs dizaines de dossiers. Pendant une quinzaine d'années, il a parcouru la Bretagne et les pays celtiques comme journaliste. Il contribue régulièrement aux pages Histoires de Bretagne, dans l'édition dominicale du Télégramme. Il a ainsi rédigé plusieurs dizaines d'articles historiques pour ce quotidien. En 2015, il a publié une Histoire de Bretagne en 100 dates en grande partie alimentée par ce travail journalistique[3].

Différents quotidiens et magazines (la Marseillaise, Ouest-France, Pays de Bretagne, Hopala !…) ont aussi accueilli ses contributions. Depuis 2013, il collabore désormais pour Bretagne Magazine, notamment pour les articles historiques et au magazine Bretons. Il était membre de l'union des journalistes de la presse sportive française et de l'association des journalistes du patrimoine.

En 2014, avec deux autres journalistes (Valérie Le Nigen et Christian Gouerou), il publie une enquête sur la politique en Bretagne : Un Modèle politique breton ?, aux éditions Coop Breizh[4]. Il a aussi rédigé la biographie de l'ancien maire de Plonévez-du-Faou, Jean Hourmant, ancien résistant, militant contestataire pour la défense des petits commerçants et artisans ou pour l'aménagement du centre Bretagne, particulièrement la mise à deux fois deux voies de la RN 164[5].

Début 2018, il prend la direction de la rédaction du journal Le Poher, tout en travaillant sur un projet de nouvel hebdomadaire couvrant la Bretagne historique : Le Journal de la Bretagne[6]. Le premier numéro est paru le 17avril 2019[7].

RechercheModifier

ArchéologieModifier

Dans les années 1990, il participe à de nombreux chantiers de fouilles archéologiques notamment sur le site gaulois de Paule et au château du Guildo. Il réalise deux prospections-inventaires sur les châteaux-forts du Trégor et de Cornouaille. Pendant près d'une dizaine d'années, il a réalisé des comptes-rendus des chantiers archéologiques en Bretagne pour le magazine ArMen. Il est le co-directeur de l'ouvrage Archéologie en centre Bretagne avec Yves Menez et Thierry Lorho, paru en mai 2015[8].

Régionalisme, mouvements bretons, phénomènes nationalitairesModifier

Il a rédigé plusieurs ouvrages et articles sur les mouvements politiques régionalistes ou indépendantistes, en Bretagne ou en Europe. Ses enquêtes sont basées sur de nombreux entretiens avec des militants ou des spécialistes de ces mouvements.

Avec le journaliste du Télégramme, Ronan Larvor, il a ainsi mené deux enquêtes, l'une sur les mouvements politiques bretons[9], l'autre concernant les partis régionalistes et indépendantistes en France[10]. Avec Alain Cabon, il a écrit une enquête sur les mouvements clandestins bretons en 2006. On lui doit aussi des ouvrages historiques et plusieurs biographies de personnalités "régionalistes" bretonnes (Gilles Servat, Jean-Yves Cozan), dont un essai sur Morvan Lebesque[11] qui a obtenu le Prix des écrivains bretons et celui des écrivains de l'Ouest en 2007.

Il a étudié également les éléments qui peuvent alimenter ces mouvements comme la culture ou le football[12].

Mondes celtiquesModifier

Il a réalisé plusieurs travaux de recherches sur les mondes celtiques, nourris par les reportages et enquêtes effectués régulièrement dans ces pays. Il collabore ainsi régulièrement au supplément Celtes de Bretagne magazine[13]. Il s'interroge particulièrement sur la particularité et l'identité des pays celtiques et sur les solidarités et les liens qui ont pu se développer dans une perspective européenne.

Chercheur associé au Centre de recherche bretonne et celtique (antenne de Rennes), il a soutenu, en septembre 2010, une thèse en études celtiques intitulée "La Construction de l'interceltisme en Bretagne, des origines à nos jours. Mise en perspective historique et politique." Ce travail a été édité sous le titre Histoire de l'interceltisme en Bretagne, par Coop Breizh, en 2013. Il explique que l'interceltisme, "C'est une idée qui produit de la réalité à laquelle on peut adhérer. Exemples : le développement particulier des jumelages avec les pays celtiques en Bretagne ou le succès du festival de Lorient[14]."

En 2014, il publie avec Mikael Bodlore-Penlaez et Divi Kervella, un ouvrage bilingue, l'Atlas des mondes celtes / Atlas ar bed keltiek[15].

EnseignementModifier

Depuis 2012, il est chargé de cours pour l'obtention du Diplôme d'études celtiques de l'université Rennes 2. Il est membre du groupe universitaire de recherche Ermine et chercheur associé au Centre de recherche bretonne et celtique, CRBC, antenne de Rennes.

ÉditionModifier

Entre 2012 et 2017, il devient le responsable des éditions à la Coop Breizh (Spézet)[16] qui publie une cinquantaine de titres par an[17]. Il a édité plus d'une centaine d'ouvrages et des écrivains comme Jean Bothorel, Philippe Carrer, Roger Faligot, Hervé Jaouen, Patrick Galliou, Patrick Mahé, Bernard Merdrignac, Frédéric Morvan, Loïk Le Floch-Prigent, Mona Thomas... Il a publié dix de ses propres ouvrages dans cette maison d'éditions entre 2004 et 2016.

PublicationsModifier

OuvragesModifier

  • Pays de Bretagne
    • Le Trégor, Bro Dreger, Georama, 2011, photographies de Jean-yves Guillaume (ISBN 978-2-915002-44-7)
    • Saint-Malo au vent de l'Histoire, Coop Breizh, 2013 (ISBN 978-2-84346-611-3)
    • Le Goëlo, Paimpol, Bréhat et autres merveilles, Géorama, 2018, photographies d'Hervé Ronné (ISBN 9791096216222).
    • Carhaix, arrêt sur images, Karaez gwechall (avec Paul Le Coq), Editions des Montagnes Noires, 2018 (ISBN 9791097073343).
  • Divers
    • Supporters de l'En-Avant Guingamp, le manuel officieux (avec Régis Delanoë, dessins de J-Phy et Eudes), Editions du coin de la rue, 2018 (ISBN 9791096883066).
  • Direction d'ouvrages

Sélection d'articlesModifier

  • « Pays Plinn, au cœur de l’Argoat, un sanctuaire de l’âme bretonne », Pays de Bretagne, n°26, novembre 1999, p. 32-47.
  • « Citroën en Bretagne », ArMen n°119, mars 2001, p. 2-13.
  • « L’Eisteddfod gallois », ArMen n°126, janvier 2002, p.40-47.
  • « Les Naufrages du Prestige, une catastrophe écologique internationale », ArMen n°138, janvier 2004, p. 44-51
  • « Retour à l’herbe à Brennilis », ArMen n°144, janvier 2005, p. 36-43.
  • « Morvan Lebesque, une plume sociale », Hopala !, n°23, juillet 2006, p. 17-22.
  • "Les Frères Lamennais, deux destins bretons", ArMen n°174, Quimper, janvier 2010, p.20-27.
  • « Le congrès de l’Union régionaliste bretonne à Guingamp, en 1900 », Mémoires de la Société d’Emulation des Côtes-d’Armor, 2010, p. 421-434.
  • « La Bretagne dans les relations interceltiques modernes, du panceltisme à l'interceltisme (1898-2010) », dans Le Celtisme et l'interceltisme aujourd'hui, Actes du colloque de Lorient, Université de Bretagne-Sud et ArMen, juin 2010, TIR, 2012 (ISBN 978-2-917681-16-9)
  • «  Polig Monjarret (1920-2003), un Guingampais artisan de l’interceltisme contemporain », Mémoiresde la Société d’émulation des Côtes d’Armor, 2011, p. 385-401.
  • « Les pays celtiques aujourd’hui », Bretagne magazine spécial, février 2013, Brest, p. 14-19.
  • « Un moment dans les échanges interceltiques : Taldir Jaffrenou, le Consortium breton et le premier festival interceltique en 1927 », Actes du congrès de la Société d’Histoire et d’archéologie de Bretagne, Paimpol, 2012
  • « L’interceltisme, une opportunité bretonne », Babel, 2013, Toulon, français, France.
  • "L’Irlande rebelle, un exemple politique pour la Bretagne militante », Actes du colloque Cultures, langues et imaginaires de l’arc Atlantique 2007, Rennes, TIR, 2010, p. 83-104.
  • «  La Première Guerre mondiale, un élément fondateur pour l’Emsav », Mémoire de la Grande Guerre :Bretagne, Catalogne, Euskadi, Corse, TIR-CRBC Rennes, Rennes, 2010, p. 261-274.
  • « L’UDB et la question de la violence politique », Actes du colloque « L’Union démocratique bretonne, un parti autonomiste dans un État unitaire », 4 et 5 avril 2013, IEP de Rennes, PUR, 2014.
  • « Le Pays basque nord », Ar Men n°184, septembre 2011, p. 10-21.
  • « Le Stade rennais, un monument breton », Ar Men n°181, mars 2011, p. 6-15.
  • "Football et identité en Bretagne : quelques éclairages historiques", Expressions de l'identité dans le monde celtique, Rennes, TIR, 2014, p. 171-190.
  • « Brittany Ferries, l’aventure des paysans armateurs », sur Becedia, (consulté le 2 mars 2017)
  • "L'apport de l'interceltisme dans la construction d'une identité bretonne contemporaine", dans Celtes et celtisme, vol. 5 de l' Encyclopédie de la Bretagne, éditions Dumane, 2018, p. 348-369.

Notes et référencesModifier

  1. http://www.univ-rennes2.fr/system/files/UHB/DEPARTEMENT-ANGLAIS/CVErwanchartier2014.pdf
  2. Polar. Pas d'inspecteur Derrick chez Le Floch-Prigent, Le Télégramme, 28 juillet 2012
  3. « Histoire. La Bretagne en 100 dates », sur Le Telegramme (consulté le 11 décembre 2015)
  4. https://www.ouest-france.fr/un-livre-sur-les-coulisses-de-la-politique-bretonne-1861914
  5. « Jean Hourmant raconte ses combats dans une biographie », sur Ouest-France.fr (consulté le 17 mars 2016)
  6. « Naissance d’un nouvel hebdomadaire : Le journal de la Bretagne. - Club de la Presse de Bretagne », Club de la Presse de Bretagne,‎ (lire en ligne, consulté le 7 avril 2018)
  7. « Nouveau média. Le Journal de la Bretagne - Bretagne - LeTelegramme.fr », sur www.letelegramme.fr (consulté le 28 avril 2019)
  8. « Archéologie. Coop Breizh sort un inventaire des sites centre-bretons » (consulté le 30 mai 2015)
  9. Chartier, Erwan (1972-....), « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 12 février 2017)
  10. « La France éclatée ? - Quilombo Boutique-Librairie », sur www.librairie-quilombo.org (consulté le 12 février 2017)
  11. « Éditions Blanc et Noir - Morvan Lebesque : Les mots pour le dire », sur bretons-mag.com (consulté le 12 février 2017)
  12. http://www.brezhoneg.org/fr/livres/expressions-de-l-identite-dans-le-monde-celtique
  13. « Hors-série Celtes 2017 — Bretagne Magazine », sur www.bretagnemagazine.com (consulté le 12 février 2017)
  14. Ronan Larvor, Interceltisme. Une invention qui a produit de la réalité, Le Télégramme, 30 juillet 2013
  15. Ronan Larvor, « Les Celtes méritaient bien un Atlas ! », sur Le Telegramme, (consulté le 1er décembre 2014)
  16. « Erwan Chartier quitte Ar Men pour Coop Breizh », sur 7seizh.info, (consulté le 5 août 2020).
  17. « Festival du livre. Coop Breizh fidèle au poste » (consulté le 27 mars 2015)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Maiwenn Raynaudon-Kerzerho, « Erwan Chartier-Le Floch : "L'interceltisme a permis de sortir du carcan du nationalisme français" », Bretons, n°91, octobre 2013, p. 34-37 lire en ligne

Liens externesModifier