Ouvrir le menu principal

Bretons (magazine)

magazine

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bretons.

Bretons
Image illustrative de l’article Bretons (magazine)

Pays Drapeau de la France France
Langue français
Périodicité mensuel
Genre culture, société
Prix au numéro 5,90 €
Fondateur
Éditeur Éditions Blanc et Noir
Ville d’édition Vannes

Propriétaire Didier Le Corre
SoFiOuest (30 %)
Directeur de publication Didier Le Corre
ISSN 1775-8246
Site web http://www.bretons.bzh

Bretons est un magazine mensuel créé en par son directere de publication Didier Le Corre. Bretons édité depuis Vannes dans le Morbihan est un magazine de société et de culture qui met en avant des hommes et des femmes qui séduisent la rédaction dans tous les domaines : littérature, cinéma, médias, économie, gastronomie, peinture, bande dessinée, sport, etc. Les différents portraits et dossiers de ce mensuel rendent compte des Bretons d’aujourd’hui et de l'activité culturelle et économique de la région. La diffusion dans les cinq départements de Bretagne et dans des grandes villes de France est assurée par Ouest-France, qui par ailleurs détient 30 % du magazine.

Ligne éditorialeModifier

S'éloignant des clichés folklorisants mais s'attachant à la place de la tradition dans la vie bretonne contemporaine, Bretons s'intéresse à des personnalités bretonnes de naissance ou de cœur. Ainsi Bretons met en avant des hommes et des femmes qui comptent partout au niveau national, régional ou local, des artistes, des personnes influentes dans l'économie, la politique ou la vie sociale et associative.

Quelques portraits traités depuis sa création : Christophe Miossec, Patrick Le Lay, Floc'h, Olivier de Kersauson, Denez Prigent, Étienne Daho, Jean-Yves Lafesse, Patrick Poivre d'Arvor, Yelle, Loïck Peyron, Jean Rochefort, Vincent Bolloré, Olivier Roellinger, Paul Le Guen, Jane Birkin, Morvan Lebesque, Stéphane Pajot, Pierre-Jakez Helias, Christian Troadec, Christian Gourcuff, Albert Dupontel, François Goulard, ou Jean-Marie Le Pen[1],[2]...

La couverture de chaque numéro propose un portrait en noir et blanc (couleurs du drapeau breton). Le magazine fait une grande part au reportage photographique dans les 68 pages de chaque numéro. Les portraits du principal photographe du magazine, Emmanuel Pain, participent grandement de l'identité visuelle du magazine.

Le numéro de a été censuré par Ouest-France (qui possède 30 % du magazine). Ayant effectué un sondage et titrant: « Un résultat surprenant : 18 % des Bretons pour l’indépendance ! », il a dû modifier sa couverture et la remplacer par « 69 % des Bretons ignorent leur histoire »[3].

L'affaire du « détail » bisModifier

La rédaction de Bretons a rencontré Jean-Marie Le Pen le pour une interview dont le thème était « Jean-Marie Le Pen et la Bretagne ». Celle-ci a été publiée dans le no 32, le 25 avril. Sortant lui-même de la thématique de l'interview, le leader du Front national a dérivé sur le thème des chambres à gaz et de ses déclarations passées qui furent condamnées par la justice. Il a une nouvelle fois affirmé que les « chambres à gaz sont un détail de l'histoire la Seconde Guerre mondiale » et tenu des propos[4] mettant en doute, au minimum, l'importance du nombre de personnes mortes dans les camps d'extermination. Il déclare : « Je ne me sens pas obligé d'adhérer à cette vision-là. Je constate qu'à Auschwitz il y avait l'usine IG Farben, qu'il y avait 80 000 ouvriers qui y travaillaient. À ma connaissance ceux-là n'ont pas été gazés en tout cas. Ni brûlés ». La presse nationale[1],[2] a relayé le tollé général de ces propos au sein des partis politiques et des associations.

DiffusionModifier

Le magazine est disponible à la vente sur les cinq départements bretons, à Paris et sur quelques points de vente de la région parisienne ainsi que sur abonnement[5]. Son tirage serait de 40 000 exemplaires pour le mensuel et de 50 000 exemplaires pour les hors-série [6].

RécompenseModifier

Bretons a été distingué par le SPMI (Syndicat de la Presse magazine et d'information) en étant élu comme le « deuxième meilleur lancement 2005 », battu en finale par Closer.

Bretons hors-sériesModifier

Catégorie Date de parution Titre des hors-séries
1 Regards sur la Bretagne été 2008 Îles de rêve
9 Les écrivains bretons
10 Histoire La Bretagne sous l'occupation
11 Regards sur la Bretagne printemps 2012 Les plus jolis villages
12 Regards sur la Bretagne été 2012 Les sites les plus extraordinaires
13 Les plus grandes affaires criminelles
14 Histoire La Bretagne il y a 100 ans, un pays si étrange
15 Contes et légendes de Bretagne
16 été 2013 Peintres de Bretagne
17 Histoire La Bretagne contre la Révolution ?
18 Histoire Les Bretons en 14-18 : La guerre qui a changé la Bretagne

Notes et référencesModifier

  1. a et b Avec un entretien où Le Pen crée une nouvelle fois la polémique autour du mot « détail » : Chambres à gaz, Le Pen persiste dans Le Figaro du 25 avril 2008.
  2. a et b Le Pen persiste à qualifier les chambres à gaz de «détail» dans Libération du 25 avril 2008.
  3. [1].
  4. Richard Prasquier, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), considère que cette phrase précise est « négationniste ». Elle est « encore plus grave que celle sur le détail » dans la mesure où Jean-Marie Le Pen « ne se sent pas tenu de croire à l'extermination programmée » considérée comme une vision. « Ce n'est pas une vision, c'est l'Histoire »
  5. Information donnée sur le site du magazine
  6. [2].

Voir aussiModifier