Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kahane.
Éric Kahane
Description de l'image E Kahane.jpg.
Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès (à 73 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français

Éric Kahane, né le à Paris, et mort dans la même ville le [1],[2], est un traducteur, scénariste, adaptateur de pièces de théâtre et metteur en scène français[3].

BiographieModifier

Il est le fils de Jack Kahane et le frère cadet de Maurice Girodias, éditeur et écrivain.

Adolescent au moment du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, son frère Maurice change son nom de famille pour Girodias, le nom de sa mère, car son père est juif. Le jeune Éric quitte Paris pour travailler dans une ferme et reste dans l'ignorance que Kahane est un nom juif, jusqu'à ce que la guerre soit finie, alors qu'il est séparé de tous ses proches. Il croyait ce nom d'origine irlandaise.

Ses connaissances dans le domaine de l'agriculture le mènent tout naturellement à travailler, après la guerre pour le ministère de l'Agriculture français. Il devient un promoteur spécialisé dans les bovins charolais, une race que les Français exportent avec succès dans de nombreux pays, et tout particulièrement en Amérique du Sud. Cependant, il est attiré, tout comme son père et son frère, vers la littérature et se lance dans la traduction.

Il travaille de nombreuses années au doublage et au sous-titrage de plus de 250 films de Joseph Losey, Stanley Kubrick (Lolita, Orange mécanique), Sydney Pollack, Robert Altman[3], mais aussi de séries télé des Monty Python[3]. Il avait installé son matériel de montage à la fois dans son domicile parisien et dans une maison de campagne qu'il partageait avec sa sœur. Il était donc en mesure de faire tout le travail, du montage des mots au suivi du mouvement des lèvres des acteurs à la maison et avec une grande précision.

Directeur artistique de la version française de Star Wars en 1977, il impose, comme traduction du titre d'origine, « La Guerre des étoiles » (préféré à « Guerres Stellaires », un temps évoqué). Il est aussi à l'origine de la transformation des patronymes de certains héros du film : Yan Solo, Chiquetaba, Dark Vador[4].

Son frère Maurice, au comportement beaucoup plus excentrique que lui, contraint Éric à subvenir à son entretien après plusieurs faillites successives causées par de lourdes négligences dans la gestion de maisons d'édition.

Aujourd'hui, Éric Kahane demeure surtout connu pour ses traductions littéraires[5]. Il a traduit et adapté avec finesse de nombreuses pièces du prix Nobel de littérature britannique Harold Pinter. Il a aussi traduit en anglais quelques romans français, notamment Zazie dans le métro de Raymond Queneau.

Il est nommé pour le Molière de l'adaptateur en 1994.

TraductionsModifier

Traductions et adaptations de l'anglais en françaisModifier

Pièces d'Harold PinterModifier

Autres traductionsModifier

Traduction du français en anglaisModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Théâtre : la mort d'Eric Kahane », sur lesechos.fr, (consulté le 22 janvier 2018).
  2. Rubrique nécrologique du Monde du 8 octobre 1999.
  3. a b et c Libération du 7 octobre 1999.
  4. « Star Wars : parlez-vous La Guerre des étoiles des origines ? », sur www.premiere.fr (consulté le 26 décembre 2015)
  5. Entretien avec Éric Kahane — Profession : adapteur en 1993