Emmanuel Chauvière

député français
Emmanuel Chauvière
Chauviere, Emmanuel Jean Jules.jpg
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Emmanuel Chauvière, né le à Gand (Belgique) et décédé le à Paris, est un homme politique français.

BiographieModifier

Né en Belgique de parents français, il épouse Maria Toilliez[1]. Il fut correcteur d'imprimerie.

Blanquiste[1] en 1868, il se lance très jeune dans l'action politique. En 1868 et 1869, il est condamné pour des manifestations et des discours contre le régime impérial.

En 1870, secrétaire général de la Commune, il prend part a l'attaque de la caserne des pompiers de la Villette[1]. Il est condamné à cinq ans de prison et s'enfuit en Belgique. Il revient en France lorsque l'amnistie des communards est votée par le Parlement en 1880. Il travaille à l'Imprimerie nationale et collabore à divers journaux de gauche.

Il est conseiller municipal de Paris de 1888 à 1893[2] et député de la Seine de 1893 à 1910, siégeant sur les bancs socialistes.

Il fut en 1892 le fondateur du Patronage laïque du 15e arrondissement à Paris.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Astrid Fontaine, Le Peuple des tunnels. 1900-1930, Ginkgo, , 400 p. (ISBN 978-2846792127, lire en ligne), p. 256-257.
  2. « Autour d’Emmanuel Chauvière », résumé d'un article d'Anne-Marie Bel, Bull. Soc. hist. & arch. du XVe arrdt de Paris, no 40, www.paris15histoire.com.

SourcesModifier

  • « Emmanuel Chauvière », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Articles connexesModifier