Claude Chauvière

autrice française
Claude Chauvière
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Père

Claude Chauvière, née le à Paris, morte le à La Seyne-sur-Mer, est une femme de lettres de langue française, auteur de romans sentimentaux[1].

BiographieModifier

Claude Chauvière est la fille du député d'extrême gauche Emmanuel Chauvière et de Maria Toilliez[2] qui consacra sa fortune à des œuvres de bienfaisance, comme la Fondation Maria Chauvière[3], avenue Félix Faure dans le 15e arrondissement de Paris. Orpheline à 25 ans, elle fut aidée par le ministre Anatole de Monzie, un ami de son père qui la présenta à Colette.

Secrétaire de Colette à partir de 1923, elle écrit un essai sur cette dernière. Le talent de la jeune femme conquit Colette, dès les années 1920. Mais, c'est en 1923 qu'elle devient la secrétaire de Colette. Attachement important entre les deux femmes-écrivains. Claude Chauvière, fille de libres-penseurs se réfugie dans la religion. Elle est baptisée en 1928. Colette est sa marraine. La biographie de Colette par Claude Chauvière, paraît en 1931[4].

Elle est critique littéraire à « L'organisation ménagère », publie des notes d'art dans « L'intransigeant ». Elle est directrice littéraire pour la France de « La revue française du Brésil »[5]

Souvent citée par Colette, Claude Chauvière meurt le Vendredi Saint. Personnalité mystique (elle se convertit au catholicisme en 1928), elle meurt prématurément en 1939 d'une congestion pulmonaire.

Sélection de publicationsModifier

  • La Vie, les Autres et Moi, 1919
  • L'ai-je aimé?, Paris, A. Fayard et cie. 1928[6]
  • La Route et la Maison, 1929
  • La Femme de personne , 1929
  • Colette , 1931
  • L'Éternelle Chanson, Collection Stella No 427

BibliographieModifier

SourcesModifier

  • Bibliothèque nationale de France

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Catalogue de la BNF.
  2. Yannick Lageat, La Commune - Bulletin 65 - Emmanuel Chauviere, (lire en ligne), p. 15
  3. Astrid Fontaine, Le peuple des tunnels: 1900-1930, Gingko, (lire en ligne), p. 256, 257
  4. Martine Boyer-Weinmann, La relation biographique: enjeux contemporains, Editions Champ Vallon, (lire en ligne), p. 242
  5. « Claude Chauvière (1885-1939) », sur bnf.fr
  6. « L'ai-je aimé? Roman inédit. », sur worldcat.org
  7. « Claude Chauvière », sur livre-polaire - 2009 - 2017 - Françoise Giraudet

Liens externesModifier