Emblème de l'Iran

emblème national
Image du caractère
Unicode
Code U+262B
Nom SYMBOLE FARSI
Bloc Symboles divers
(U+2600 à U+26FF)
Tracé
Symétrie axiale (1)
Trait courbe et rectiligne

L'emblème de l'Iran est un composite hautement stylisé de divers éléments islamiques : une forme géométriquement symétrique du mot « Allah » (الله) et une ligature pour le tahlil : « la ilaha illa l-Lah » (لا إله الإ الله), formant un monogramme sous la forme d'une tulipe composée de quatre croissants et d'une ligne. Les quatre croissants se lisent de droite à gauche : le premier croissant est la lettre alif, le deuxième croissant est le premier lām; la ligne verticale est le second lām, et les troisième et quatrième croissants forment ensemble le heh. Au-dessus du trait central se trouve un tashdid (une marque diacritique indiquant une gémination) ressemblant à un "W". La forme en tulipe de l'emblème dans son ensemble commémore ceux qui sont morts pour l'Iran et symbolise les valeurs de patriotisme et de don de soi, s'appuyant sur une légende selon laquelle les tulipes rouges poussent à partir du sang versé des martyrs.

Cet emblème est quelque peu similaire au Khaṇḍā mais n'a aucun rapport avec le sikhisme et sa signification pour cette communauté religieuse.

Sa création lors de la révolution islamique répond au choix de remplacer le lion solaire, symbole impérial qui fut utilisé par la monarchie perse sous les Séfévides, les Kadjar et les Pahlavi. Dessiné par Hamid Nadimi (en), il est approuvé par l'ayatollah Khomeini, et adopté comme emblème national par le parlement le (19 ordibehesht 1359).