DuckDuckGo

moteur de recherche

DuckDuckGo
Logo de DuckDuckGo

Adresse duckduckgo.com
Slogan « Le moteur de recherche qui ne vous espionne pas »
Commercial  Oui
Écrit en Perl[1] node.js[2][source insuffisante]
Publicité  Optionnelle
Type de site Moteur de recherche
Langue Multilingue
Inscription Aucune
Siège social Paoli (Pennsylvanie)
Drapeau des États-Unis États-Unis
Propriétaire DuckDuckGo, Inc.
Créé par Gabriel Weinberg
Lancement 25 septembre 2008
État actuel  Actif

DuckDuckGo est un moteur de recherche américain qui vise à préserver la vie privée de ses utilisateurs et de leur éviter la bulle de filtres.

Sa société éditrice est située à Valley Forge, en Pennsylvanie. Son modèle économique repose sur l'affichage de publicité et l'affiliation. L'entreprise compte 118 employés en janvier 2020[3].

DuckDuckGo a été en forte progression depuis l'affaire PRISM/XKeyscore ; son audience le classe 1152e au niveau mondial le [4], selon le cabinet d'études Alexa[5]. En , il devient 166e[6].

L'entreprise consacre une partie de ses revenus à financer des projets libres[7],[8].

HistoriqueModifier

DuckDuckGo a été fondé en 2008[3] par l'entrepreneur Gabriel Weinberg. Son nom a été choisi en référence au jeu d'enfants duck duck goose[9],[10], qui est une variante du jeu du mouchoir. Gabriel Weinberg est également un business angel et fait partie d'une startup de Philadelphie[11]. Sa dernière entreprise, The Names Database, a été acquise en 2006 par United Online[12] pour 10 millions de dollars[13].

Le projet a été initialement financé par Weinberg, mais son modèle économique actuel repose sur de la publicité Microsoft Advertising ainsi qu'un système d'affiliation fourni par les sites Amazon et eBay[14].

En , DuckDuckGo a été présenté au « TechCrunch Elevator Pitch »[15] et a été finaliste au « BOSS Mashable Challenge »[16].

En , le fondateur Gabriel Weinberg lance un site communautaire pour permettre au public de signaler les problèmes, discuter des moyens de propagation du moteur de recherche, de ses caractéristiques et innovations[17].

En , DuckDuckGo met en place une « enclave de sortie » Tor (voir section Vie privée)[18].

En , DuckDuckGo a embauché son premier employé, Tighe Caine[19].

En , l'Union Square Ventures investit dans DuckDuckGo. Le partenaire d'Union Square, Brad Burnham, a d'ailleurs déclaré : « Nous avons investi dans DuckDuckGo parce que nous sommes convaincus qu'il n'était pas seulement possible de changer la base de la concurrence dans la recherche, mais qu'il était temps de le faire »[20].

En , Linux Mint signe un accord exclusif avec DuckDuckGo pour sa mise en place au sein de la distribution Linux Mint 12[21].

Le , le moteur de recherche dépasse pour la première fois le million de recherches par jour[22]. Le , l'entreprise dit atteindre 2 millions de recherches quotidiennes, puis 3 millions le 17 du même mois, 4 millions le , 5 millions le , 6 millions le , 7 millions le et 8 millions le jour suivant le [23][source insuffisante]. En 2015, le moteur de recherche dépasse les 10 millions de recherches par jour[24]. La barre des 100 millions de recherches par jour est quant à elle franchie en 2021 [25].

En raison de l’invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022, l’entreprise suspend son partenariat avec le moteur de recherche russe Yandex qui fournissait les résultats des recherches[26].

FonctionnalitésModifier

RechercheModifier

DuckDuckGo permet de rechercher les pages web (par défaut), les images et les vidéos. Les résultats de recherche proviennent de plus de quatre cents sources (2015)[27] dont : DuckDuckBot, les sites web de référence indexés par DDG (par exemple Wikipédia), Yahoo!, Yandex, Yelp et Bing.

Opérateurs de rechercheModifier

Au même titre que Google[28],[29], Duckduckgo propose différents opérateurs, pouvant être utilisés durant les recherches, facilitant l'affinage des résultats[30].

Absence de « bulle » comportementaleModifier

Selon les éditeurs de DuckDuckGo, la tendance des principaux moteurs de recherche à personnaliser les résultats de recherche limite l'ensemble des informations auxquelles chaque utilisateur a accès à une bulle de filtrage, par opposition au Web tout entier, et ainsi dégrade son expérience du Web en attentant à sa liberté d'y accéder, aussi sûrement que le ferait un filtre[31],[32]. DuckDuckGo a donc pour fonctionnalité de proposer les mêmes résultats non filtrés à tous les utilisateurs, qui peuvent régler quelques paramètres explicites : spécialisation géographique des résultats, masquage d'éventuels résultats adultes. Cela garantit une meilleure sérendipité.

Vie privéeModifier

DuckDuckGo se positionne en défenseur de la vie privée sur le Web. Le site affirme ne pas enregistrer les requêtes effectuées et ne permettrait pas à d'autres sites de le faire[33], s'opposant ainsi au pistage[34],[35],[36]. Il est accessible en HTTPS et favorise l'utilisation d'HTTPS sur les sites vers lesquels il renvoie.

DuckDuckGo est accessible via le réseau de communication anonyme Tor et dispose d'une enclave de sortie[37] Tor. Celle-ci permet de « sortir » du réseau Tor directement sur les serveurs de DuckDuckGo et donc d'accéder au service sans passage par Internet hors Tor. Weinberg a déclaré : « Je crois que cela est en droite ligne avec notre politique de confidentialité. En utilisant Tor et DuckDuckGo, vous pouvez maintenant être dans l'anonymat dans vos recherches et si vous utilisez notre page d'accueil chiffrée, vous pouvez ainsi être chiffré de bout en bout »[18].

DuckDuckGo est soumis à la législation des États-Unis et pourrait y être obligé à collaborer avec les forces de l'ordre. Gabriel Weinberg a déclaré en 2013 que DuckDuckGo n'avait jamais été et ne pourrait pas être obligé légalement d'enregistrer ou de transmettre des informations personnelles, mais cette interprétation du droit ne fait pas l'unanimité[38][source insuffisante],[39].

D'autre part, comme pour tout service Web, la politique de respect de la vie privée de DuckDuckGo n'offre pas de garantie contre le piratage informatique pratiqué par certains services de renseignement tels que la NSA à des fins de surveillance individuelle ou globale (voir Révélations d'Edward Snowden).

En 2022 est révélé qu'une liste blanche de trackers a été mise en place par DuckDuckGo[40]. Cette liste blanche est le fruit d'un accord avec Microsoft et laisse les trackers de LinkedIn et de Bing. Le PDG de DuckDuckGo ne dément pas et assure que cette information n'était pas confidentielle. Cette information intervient quelques jours après le retrait de sites de téléchargements pirate des résultats de recherche de DuckDuckGo[41].

Zero click infoboxModifier

La Zero click infobox est un encadré affiché en dessous de l'en-tête de chaque recherche, contenant des résumés thématiques et des sujets connexes en relation avec la requête à partir des informations fournies par diverses sources telles que Wikipédia, Wikia, Crunchbase, Stack Overflow, GitHub, WikiHow, The Free Dictionary, World Weather Online, WolframAlphaetc. De cette manière, l'information recherchée dans la plupart des cas est affichée dans cet encadré.

!BangModifier

DuckDuckGo permet d'effectuer des requêtes redirigeant vers d'autres moteurs de recherche ou sites en tapant la commande correspondante appelé !bang[42], par exemple :

  • la commande « !wfr » ou « !w » redirige directement vers le site Wikipédia, respectivement francophone et anglophone. Ainsi, par exemple, la commande « !wfr duckduckgo » redirige directement vers l'article « DuckDuckGo » de Wikipédia francophone ;
  • la commande « !g » lance la recherche sur Google ;
  • la commande « ! » redirige directement vers le premier résultat de la recherche, comme la fonction « J'ai de la chance » de Google.

LangueModifier

L'interface du moteur de recherche est maintenant[Quand ?] par défaut dans la langue du navigateur. Il est possible de la basculer dans différentes langues : il faut pour cela accéder aux paramètres, depuis le menu en cliquant l'entrée paramètres avancés ou directement à l'adresse https://duckduckgo.com/settings. Il est possible d'aider la communauté DuckDuckGo à traduire l'interface en se connectant sur la plate-forme duck.co[43].

Il est par ailleurs possible de privilégier les résultats de recherche pour un pays donné comme la France et, pour certains pays, une langue donnée, par exemple « Canada (fr) ».

ConfigurationModifier

DuckDuckGo permet de sauvegarder ses paramètres de configuration de trois manières différentes :

  • de façon traditionnelle, c'est-à-dire dans un cookie, généré par le moteur de recherche et stocké par le navigateur Web ;
  • de façon anonyme en stockant les cookies dans le cloud et en les protégeant via un mot de passe. Ce mot de passe est utilisé pour générer une clef en utilisant le Secure Hash Algorithm connu sous le nom de SHA-2, en utilisant une clef 512 bits. Seul le mot de passe est gardé par le navigateur Web ; DuckDuckGo sauvegarde le fichier de paramètres sur le serveur dédié (Amazon S3) en utilisant la clef générée, comme le nom ;
  • en enregistrant directement les paramètres dans l'url[44], avec la syntaxe habituelle des requêtes GET, par exemple (résultats en français + en-tête bleu) :
    https://www.duckduckgo.com/?kl=fr-fr&kj=b2

InterfacesModifier

En plus de son interface par défaut (page d’accueil), DuckDuckGo propose deux interfaces sans JavaScript, l’une d’apparence standard[45] et l’autre plus légère (Lite)[46]. Il propose également une application Android[47] et iOS[48].

Page d'accueilModifier

À l'instar de Google, DuckDuckGo procède périodiquement à des adaptations temporaires de son logo de Dax le canard, les versions modifiées étant affichées pendant une journée sur la page d'accueil du moteur de recherche. Ils sont créés pour célébrer des événements particuliers tels que les fêtes nationales, les anniversaires d'illustres personnages ou autres. Chaque logo peut porter un lien hypertexte qui mène vers la page de résultats obtenue pour une recherche sur une chaîne de caractères décrivant le sujet commémoré[49].

FonctionnementModifier

DuckDuckGo est construit principalement sur les API de recherche de différents fournisseurs majeurs (tels que Yahoo! BOSS, embed.ly, WolframAlpha, EntireWeb et Bing)[50]. TechCrunch caractérise même « d'hybride » le service de moteur de recherche[51],[52]. Dans le même temps, le moteur de recherche produit ses propres pages de contenu et est également similaire[En quoi ?] à des sites comme Mahalo, Kosmix et SearchMe.

Le moteur de recherche DuckDuckGo est écrit en Perl et JavaScript et fonctionne avec nginx sur FreeBSD et Ubuntu[53].

PopularitéModifier

TraficModifier

DuckDuckGo publie des statistiques de trafic, telles que le nombre de requêtes par jour, depuis [54]. Ce nombre est de l’ordre de 1 500 000 en [réf. nécessaire].

En , DuckDuckGo est le 1 908e site web le plus visité selon le cabinet d'études Alexa[5]. Selon le site Compete.com, le nombre de visiteurs uniques est de l’ordre de 250 000 par mois début 2012[55].

Depuis le et le scandale de PRISM, il enregistre une hausse significative du nombre de requêtes[56],[57]. Le nombre de recherches par mois atteint ainsi 77 millions en [58], contre 54 millions le mois précédent.

En , il se classe comme le 644e site à l’échelle mondiale[5]. Les dix millions de recherches quotidiennes sont franchies en [59], soit 3 milliards par an ou 0,3 % des recherches faites sur Google[60].

En , les douze millions de recherches quotidiennes sont franchies[61].

En , il est le 643e site web le plus visité au monde[5]. Le nombre de recherches ce mois-là s'élève à 428 249 981[54], soit une moyenne de plus de 13 millions de recherches par jour[54], avec plus de 5,5 millions de visiteurs uniques durant le mois de septembre d'après le site Compete.com[55].

En , DuckDuckGo se classe comme le 166e site web le plus visité au monde, selon le cabinet d'études Alexa[5]. La moyenne des recherches directes par jour est de 62 837 228 (le ), sachant que le record de recherches en une journée sur DuckDuckGo est de 66 871 623 recherches[62].

En , DuckDuckGo franchit momentanément le cap de cent millions de recherches par jour[63].

AdoptionModifier

DuckDuckGo est le moteur de recherche par défaut des navigateurs Dillo, Midori, GNU IceCat, Rekonq, SRWare Iron, Palemoon, K-Meleon et Tor Browser. Il fait partie des moteurs de recherche proposés dans Mozilla Firefox, Google Chrome, Opera[65], Safari et Vivaldi.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Gabriel Weinberg, « Duck Duck Go Architecture », sur ye.gg.
  2. Wapalyzer.
  3. a et b « À propos de DuckDuckGo », sur DuckDuckGo (consulté le ).
  4. Au 13 août 2013, 1505e au niveau mondial ; au 2 août 2013, 1908e au niveau mondial.
  5. a b c d et e (en) « Duckduckgo.com Site Info », Alexa Internet (consulté le ).
  6. « Duckduckgo.com Site Info », Alexa Internet (consulté le ).
  7. « Internet DuckDuckGo », sur Linuxfr.org (consulté le ).
  8. (en) Gabriel Weinberg, « DuckDuckGo FOSS Donations 2010 », sur gabrielweinberg.com, (consulté le ).
  9. (en-US) Michael Rosenwald, « Ducking Google in search engines », Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne, consulté le )
  10. (en) « NSA scandal delivers record numbers of internet users to DuckDuckGo », sur the Guardian, (consulté le )
  11. (en-US) « Here's how to invest in a startup with DuckDuckGo's Gabe Weinberg », Technical.ly Philly,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. NASDAQ : UNTD.
  13. (en) « Acquisition of Namesdatabase.com Expands Company's Classmates Online Social Networking Unit », United Online, Inc., .
  14. DuckDuckGo, « Advertising and Affiliates », sur DuckDuckGo Help Pages (consulté le )
  15. (en) Dan Kimerling, « Elevator Pitch Friday: Duck Duck GO, The Hybrid Search Engine », (consulté le ).
  16. (en) Adam Hirsch, « Voting Round for the BOSS Mashable Challenge », (consulté le ).
  17. (en) « The DuckDuckGo Community », sur duck.co (consulté le ).
  18. a et b (en) Gabriel Weinberg, « DuckDuckGo now operates a Tor exit enclave », sur gabrielweinberg.com, (consulté le ).
  19. (en) Gabriel Weinberg, « Inbound Hiring », (consulté le ).
  20. (en) Brad Burnham, « Brad Burnham - DuckDuckGo », .
  21. (en) « Linux Mint signs a partnership with DuckDuckGo », sur blog.linuxmint.com, .
  22. Damien Leloup, « DuckDuckGo, le petit moteur de recherche qui monte », Le Monde, (consulté le ).
  23. [1].
  24. « DuckDuckGo dépasse les 10 millions de requêtes par jour », sur NextInpact.com, (consulté le ).
  25. « DuckDuckGo a franchi la barre des 100 millions de recherches effectuées en une journée durant le mois de janvier 2021, déjà plus de 1,2 milliard de requêtes en deux semaines », sur Developpez.com (consulté le )
  26. (en) Ben Brody, « DuckDuckGo pauses its relationship with Russian search engine Yandex », sur Protocol, (consulté le ).
  27. (en) « Sources », sur https://duck.co (consulté le ).
  28. (en) « Refine web searches », sur support.google.com (consulté le )
  29. (en) « Google Search Operators: The Complete List (42 Advanced Operators) », sur ahrefs.com (consulté le )
  30. (en) « DuckDuckGo Search Syntax », sur help.duckduckgo.com (consulté le )
  31. (en) « Escape your search engine Filter Bubble! », sur dontbubble.us (consulté le ).
  32. (en) « A reintroduction to Google’s featured snippets », sur www.blog.google (consulté le ).
  33. (en) « DuckDuckGo Privacy », sur duckduckgo.com (consulté le )
  34. (en) « Google tracks you. We don't. An illustrated guide », sur donttrack.us (consulté le ).
  35. (en) Jon Buys, « DuckDuckGo: a new search engine built from Open Source », sur ostatic.com, (consulté le ).
  36. Nicolinux, « Peut-on se passer de Google ? », sur voiretmanger.fr, (consulté le ).
  37. Voir (en) Exit Enclave dans la documentation de Tor.
  38. etherrag.blogspot.fr.
  39. Discussion sur le forum de DuckDuckGo.
  40. (en) Jeff Parsons, « DuckDuckGo faces controversy over tracking agreement with Microsoft », sur Metro, (consulté le ).
  41. « « Disparition » de sites pirates : que s'est-il passé avec DuckDuckGo ? », sur Numerama, (consulté le ).
  42. (en) « Liste des !bang », sur duckduckgo.com.
  43. (en) « DuckDuckGo Community Platform », sur dukgo.com.
  44. (en) « Paramètres URL », sur duckduckgo.com.
  45. « DuckDuckGo, version sans JavaScript », sur duckduckgo.com.
  46. « DuckDuckGo, version légère », sur duckduckgo.com.
  47. « DuckDuckGo for Android », sur Market Android.
  48. « DuckDuckGo for Iphone, Ipad », sur AppStore.
  49. (en) « Holiday Logos », sur help.duckduckgo.com (consulté le ).
  50. (en) « Sources », sur DuckDuckGo, Support Center (consulté le ).
  51. (en) Dan Kimerling, « Duck Duck Go, the Hybrid Search Engine », sur techcrunch.com.
  52. (en) Gabriel Weinberg, « Public remarks by Gabriel Weinberg », sur news.ycombinator.com.
  53. (en) « DuckDuckGo - Architecture », sur help.duckduckgo.com.
  54. a b et c (en) « Trafic internet », sur duckduckgo.com, DuckDuckGo.
  55. a et b (en) « Profil d'analyse compete.com », sur Compete.com (en), Site analytics - Compete.
  56. (en) Mathias Brandt, « Snowden Revelations Push DuckDuckGo », sur Statista, (consulté le ).
  57. « Alternative Google : DuckDuckGo flambe ».
  58. Lucie Ronfaut, « Google plus puissant que jamais dans la recherche », sur www.lefigaro.fr, (consulté le ).
  59. SETRA, « DuckDuckGo : l’anti-Google a maintenant 10 millions de requêtes par jour », sur www.presse-citron.net, (consulté le ).
  60. « Chiffres Google – 2015 », sur www.blogdumoderateur.com, (consulté le ).
  61. « L’anti-Google vient de franchir un nouveau cap », (consulté le ).
  62. (en-US) « DuckDuckGo Traffic » (consulté le ).
  63. « Duck Duck Go a passé la barre des 100 millions de recherches par jour », sur Next INpact, (consulté le ).
  64. (en-US) « DuckDuckGo Traffic », sur DuckDuckGo (consulté le )
  65. (en) Ruarí Ødegaard, « DuckDuckGo is added to Opera », sur blog myopera - Ruarí's thoughts (consulté le ).