Punta della Dogana

musée en Italie
(Redirigé depuis Douane de mer)
Punta della Dogana
0 Venise, Canal della Giudecca, Dogana, Santa. Maria della Salute et Canal Grande.JPG
Punta della Dogana devant la basilique Santa Maria della Salute de Venise.
Présentation
Type
Fondation
Ouverture
2009
Site web
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées

La Punta della Dogana (« Pointe de la Douane ») est un musée d'art situé dans les anciennes douanes (« Dogana da Mar » : « douanes de mer ») de Venise. Elle jouxte la basilique Santa Maria della Salute de Venise. La « pointe » désigne également la zone triangulaire de Venise, où le Grand Canal rejoint le canal de la Giudecca, à l'extrémité du quartier de Dorsoduro[1].

HistoireModifier

La Dogana da mar était au XVe siècle un mirador et un bureau de douane où les bateaux devaient s'amarrer avant de continuer vers le Rialto, centre commercial de la ville. À l'époque, une chaîne barrait le canal en s'étirant entre des tours de part et d'autre du canal.

Construit entre 1677 et 1682 par Giuseppe Benoni, le Bureau de douane est surmonté par une sphère d'or portant une statue de Fortune qui sert de girouette. Au début du canal de la Giudecca et à proximité du point douanier, se trouvaient les entrepôts des magasins de sel, matière première utilisée pour préserver les produits alimentaires.

Désaffecté, le lieu a subi plusieurs rénovations, notamment en 1838 par l'architecte italien Alvise Pigazzi et en 2009 par l'architecte japonais Tadao Andō[2] grâce au soutien financier de François Pinault, les travaux étant photographiés par Graziano Arici . Ce dernier a remporté un concours de la ville[3] et signé une convention de partenariat pour utiliser le bâtiment pour 33 ans[3] afin d'y exposer une partie des œuvres de la collection Pinault. Il complète ainsi le palais Grassi en tant que lieu d'exposition de la Collection Pinault[1].

Conception de la rénovationModifier

Le projet de l'architecte Tadao Andō est choisi pour la restauration du site. Soucieux de respecter les contraintes de conservation des monuments historiques et de leur mise en valeur, Andō s'attache à faire ressortir l'originalité du bâtiment en révélant les murs de briques et les fermes en bois qui soutiennent les toitures. Il y intègre néanmoins un élément contemporain, un cube de béton pleine hauteur qui sert de point central à toutes les allées du bâtiment. Le béton est un de matériaux privilégiés d'Andō[4].

ExpositionsModifier

En , la Punta della Dogana rouvre ses portes au public et depuis présente des expositions[5] temporaires de la Collection Pinault :

  • Mapping the Studio: Artists from the François Pinault Collection, commissaires : Francesco Bonami et Alison Gingeras. Présentée à la Punta della Dogana et au Palazzo Grassi.
  • Éloge du doute, commissaire : Caroline Bourgeois,
  • Prima Materia, commissaires : Caroline Bourgeois et Michael Govan,
  • Slip of the Tongue, commissaires : Danh Vo en collaboration avec Caroline Bourgeois,
  • Accrochage, commissaire : Caroline Bourgeois,
  • Treasures from the Wreck of the Unbelievable. Damien Hirst, commissaire : Elena Geuna. Présentée à la Punta della Dogana et au Palazzo Grassi.
  • Dancing with Myself, commissaires : Martin Bethenod et Florian Ebner,
  • Luogo e Segni, commissaires : Mouna Mekouar et Martin Bethenod,

GalerieModifier

ReprésentationsModifier

Les peintres de vedute du XVIIIe siècle Canaletto et plus tard Francesco Guardi l'ont représentée à plusieurs reprises. Le peintre anglais de paysage William Turner pris leur suite au XIXe siècle dans La Dogana, San Giorgio et Zitelle, depuis les marches de l'Europe qu'il exposa en 1842[6].



Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a et b « Punta della Dogana », sur Palazzo Grassi (consulté le ).
  2. http://www.palazzograssi.it/fr/musee/la-r%C3%A9novation-de-tadao-ando
  3. a et b http://www.palazzograssi.it/fr/musee/lhistoire-0
  4. (en + de + fr) Philip Jodidio (trad. de l'anglais), L'architecture publique d'aujourd'hui, Cologne, Taschen, , 416 p. (ISBN 978-3-8365-1732-4), p. 78-85
  5. Palazzo Grassi, « Expositions passées », sur Palazzo Grassi (consulté le )
  6. Turner, Tate Britain
  7. Kunsthistorisches Museum
  8. Fitzwilliam Museum