Ouvrir le menu principal

Donald Hill Perkins

physicien britannique
Donald Hill Perkins
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Fellow
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions

Donald Hill Perkins (né en 1925) est un physicien britannique actuellement professeur émérite à l'Université d'Oxford, connu pour ses travaux expérimentaux en physique des particules et ses traités.

Sommaire

BiographieModifier

Perkins a d'abord étudié à Imperial College London, où il a soutenu sa licence en 1945 et sa thèse de physique en 1948. L'année suivante, il est recruté comme maître de conférences à l'université de Bristol puis en 1955-56 au Lawrence Radiation Laboratory de Berkeley. Nommé directeur de recherche au CERN en 1963-64, il devient l'année suivante professeur de physique des particules à Oxford, et y organise avec Ken W. Allen un département de physique nucléaire. Il reviendra au CERN en 1976-77 puis en 1983-84.

Il prend sa retraite en 1998 et reçoit la distinction de professeur émérite de St Catherine's College, à Oxford.

Œuvre scientifiqueModifier

Le premier succès de Perkins est la reconnaissance de l'existence de mésons pi électronégatifs dans les rayons cosmiques. À Berkeley, il a étudié les propriétés des mésons K et la collision de protons et d'antiprotons à l'aide d'accélérateurs, au CERN il s'est consacré sur la diffraction de neutrinos.

Il a effectué des travaux pionniers sur l'interaction faible (projet Gargamelle) et la vérification expérimentale de la chromodynamique quantique. En 1982, il a examiné la possibilité de désintégration du proton, et partiellement mis en évidence l’oscillation des neutrinos. Il a participé à la conception du cyclotron HERA au DESY (1961) et examiné les possibilités de traitement du cancer par rayonnement de mésons pi.

Prix scientifiquesModifier

Perkins est docteur honoris causa de l'université de Bristol et de l'Université de Sheffield. Il a été élu membre de la Royal Society en 1966. Il a été lauréat de la médaille Guthrie (1979), le prix Prix Holweck de la Société française de physique (1992), la Médaille Royale de la Royal Society[1] (1997) et le prix de la physique des hautes énergies (2001) de la Société européenne de physique. Il a donné de nombreuses conférences à l'étranger (Toronto, Seattle, Chicago, Hawaï et Victoria), et la Wolfgang Paul Lecture à Bonn (2004).

Voir égalementModifier

NotesModifier

  1. D'après « Fellows Directory Donald H. Perkins, Royal Medal 1997 », sur Royal Society (consulté le 14 février 2018)

Liens externesModifier