Ouvrir le menu principal

Kingston upon Hull

ville du Royaume-Uni
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kingston et Hull.

Kingston upon Hull
Blason de Kingston upon Hull
Héraldique
Kingston upon Hull
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Yorkshire de l'Est
Statut Autorité unitaire
Borough (1998)
Maire (Conservative)
Indicatif 01482
Démographie
Population 257 710 hab. (2014)
Densité 3 607 hab./km2
Géographie
Coordonnées 53° 44′ 40″ nord, 0° 19′ 57″ ouest
Superficie 7 145 ha = 71,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Kingston upon Hull

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Kingston upon Hull
Liens
Site web http://www.hullcc.gov.uk

Kingston upon Hull (littéralement : « La ville du roi sur l'Hull »), communément dénommée Hull, est une ville anglaise. C'est une autorité unitaire depuis 1997. Limitée au sud par la Humber, elle est entourée à l'ouest, au nord et à l'est par l'autorité unitaire de Yorkshire de l'Est. Hull fait également partie du comté cérémonial de Yorkshire de l'Est (composé des deux autorités unitaires de Yorkshire de l'Est et de Kingston upon Hull). En 2014, la ville compte 257 710 habitants[1]. Elle a le statut de cité depuis 1897.

Sommaire

GéographieModifier

Elle est située sur la côte au nord-est de l'Angleterre, le long de l'estuaire Humber qui recueille quelques kilomètres en aval les rivières Trent et Ouse du Yorkshire. La rivière Hull traverse la ville jusqu'à l'estuaire et donne son nom à la ville.

HistoireModifier

 
Hull en 1866.

La ville prend son nom du fait de son développement par le roi Édouard Ier à partir de 1293 et à partir de 1304 elle envoie des membres (équivalent à des députés) au parlement d'Angleterre, puis de la Grande-Bretagne et du Royaume-Uni.

Dans la nuit du au , des chalutiers de ce port, qui pêchaient sur le Dogger Bank, sont attaqués par la marine impériale russe qui est en route vers le désastre de la bataille de Tsushima. L'incident fut par la suite appelé Incident du Dogger Bank ou Incident de Hull.

La ville est très violemment bombardée par la Luftwaffe pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la destruction des docks et du centre-ville durant le Hull Blitz (en) de 1941, Hull est reconstruit dans un style austère. Les ruines du National Picture Theatre, un cinéma bombardé dans la guerre, ont été préservés comme un monument classé.

La 2e DB est stationnée autour de Hull de mai à fin juillet 1944[2].

La ville dépendait jadis du Yorkshire mais elle constitue depuis 1997, avec ses alentours, un comté cérémonial dénommé Yorkshire de l'Est.

CommunicationsModifier

Hull est la seule ville au Royaume-Uni ayant un service téléphonique indépendant du groupe BT. Le service est géré par la compagnie KCOM fondée en 1902 (commencement d'exploitation en 1904)[3]. Les cabines téléphoniques de la ville sont de couleur crème et non rouge.

SportsModifier

Le sport dans la ville inclut le football, le rugby à XIII, le golf, les fléchettes, l'athlétisme et les sports nautiques.

FootballModifier

Le club professionnel de football est Hull City AFC qui évolue en seconde division anglaise après avoir évolué en Premier League de nombreuses années. Il évolue au KC Stadium. Il y a deux autres clubs : Hall Road Rangers F.C. et Hull United A.F.C..

Rugby à XIIIModifier

Hull est également une ville de rugby à XIII et compte deux équipes dans le championnat professionnel de Super League. Hull FC évolue au KC Stadium tandis que Hull KR évolue au New Craven Park, et sont donc séparés par la rivière Hull. Leurs rencontres sont appelées les « derbys de Hull » et sont un évènement annuel. Ces deux clubs comptent à leur palmarès de nombreux titres de Championnats et de Challenge Cup.

JumelagesModifier

Personnalités liées à la communeModifier

IllustrationsModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Office for National Statistics: mid-2014 population estimates », sur ons.gov.uk, (consulté le 28 janvier 2016)
  2. Evelyn Mesquida, La Nueve, 24 août 1944. Ces républicains espagnols qui ont libéré Paris, Paris, Le Cherche-Midi, 2011, collection « Documents ». (ISBN 978-2-7491-2046-1), p. 138-141
  3. (en) « Kingston Communications 1904-2004 » [archive du ]