Ouvrir le menu principal

Dominique Bertail

dessinateur de bandes dessinées
Dominique Bertail
Description de cette image, également commentée ci-après
Dominique Bertail au Festival d'Angoulême 2017.
Naissance (47 ans)
Tours, France
Nationalité France
Profession

Dominique Bertail est un dessinateur et coloriste français de bande dessinée né à Tours en 1972.

BiographieModifier

Dominique Bertail a grandi en Normandie[1]. Il s'inscrit aux Beaux-Arts d'Angoulême[1], ce qui lui permet de rencontrer Thierry Smolderen avec qui il travaille sur plusieurs œuvres, comme L'Enfer des Pelgram. Par la suite, Bertail réalise plusieurs albums et travaille pour Bayard, Fluide glacial et Casterman.

En 2013, avec le scénariste Thierry Smolderen, Bertail publie chez Dargaud le quatrième tome de Ghost Money, intitulé La Prisonnière Tashkite, une « série politico-économique » dont le dessin est, d'après Les Échos, « moderne, lumineux et original »[2]. La qualité du dessin est également soulignée dans Midi Libre[3].

En 2014, Bertail vit à Bordeaux ; en collaboration avec Jean-David Morvan et Séverine Tréfouël, Bertail illustre Omaha Beach, 6 juin 1944 (Dupuis et agence Magnum Photos), afin de raconter en soixante planches l'histoire des clichés du reporter Robert Capa, présent au débarquement allié le 6 juin 1944 et dont il reste onze photos[4]. L'album, paru en juin 2014, comporte un « imposant dossier qui associe photos, archives et témoignages »[5]. L'ouvrage remporte le prix NR lors du BD Boum de Blois cinq mois plus tard[1]. Bertail emploie dans cet ouvrage un « coup de crayon sec, nerveux ».

En janvier 2018, paraît Mondo reverso, sur une idée originale de Lindingre (alors rédacteur en chef de Fluide Glacial), qui a présenté le dessinateur au scénariste Arnaud Le Gouëfflec[6]. Bertail, amateur de western, a d'emblée accepté la proposition[7]. Cet album, « le premier western féministe et transgenre » d'après Ouest-France, renverse les codes[8]. Aujourd'hui en France, qui note l'originalité du concept, rapporte que ce récit fait d'abord l'objet d'une prépublication dans Fluide Glacial et il a été « salué par la critique et les associations LGBT »[9]. Mondo Reverso reçoit un accueil favorable dans Le Figaro[10], L'Humanité[11], Sud Ouest[12], L'Est républicain[13]... Le scénariste annonce que ce premier volet a vocation à devenir une série.

ŒuvresModifier

  1. Qui marche sur ma tombe, 1998
  2. Celle qui jette une ombre, 2000
  1. Agnès, 2004
  2. Le dragon d'Austerlitz, 2006
  1. La Dame de Dubaï, 2008
  2. Les Yeux de Chamza, 2010
  3. Mourir à Dubaï, 2011
  4. La Prisonnière tashkite, 2013
  5. Le Black Cloud, 2016
  1. Romance et macchabées 1/6, octobre 2016
  2. Romance et macchabées 2/6, octobre 2016
  3. Romance et macchabées 3/6, octobre 2016
  1. Cornelia & Lindbergh, 2017

PrixModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c C. Gendry, « Prix NR : Dominique Bertail revisite Capa », La Nouvelle République Dimanche,‎
  2. David Barroux, « BD : Ghost Money, une série pour l'été », Les Échos,‎
  3. Jean-Laurent Truc, « Bertail chez Azimuts », Midi Libre,‎
  4. Philippe Belhache, « Omaha Beach : les Onze Magnifiques de Capa. Morvan et Bertail mettent en scène l'histoire de ces photos mythiques prises par Robert Capa le 6 juin 1944 », Sud Ouest,‎
  5. PH. M., « Un quart de seconde pour l'éternité. Un album pour le plus célèbre cliché du 6 juin 44, signé Capa. », Midi Libre,‎
  6. Frédérique Guiziou et Arnaud Le Gouëfflec, « BD : le premier western féministe et transgenre », Ouest-France,‎
  7. Arnaud Le Gouëfflec et Thierry Dilasser, « Bande dessinée.« Mondo Reverso » : Le Gouëfflec flingue les codes », Le Télégramme,‎
  8. Frédérique Guiziou, « Le premier western féministe et transgenre », Ouest-France,‎
  9. Nora Moreau, « Un premier western transgenre », Aujourd'hui en France,‎
  10. Aurélia Vertaldi, « Mondo reverso, le premier western transgenre qui bouscule le genre », Le Figaro,‎
  11. Pierre Serna Historien, « Un genre nouveau, le western travesti », L'Humanité,‎
  12. Céline Musseau, « Carrément à l'ouest », Sud Ouest,‎
  13. Florence Levy, « Mondo Reverso, western féministe », L'Est républicain,‎

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Frédéric Vidal, « Bertail au galop », BoDoï, no 100,‎ , p. 52-53
  • Frédéric Bosser, « Mondo reverso t2 : "À genou mon beauté" », dBD, no 136,‎ , p. 71.
  • Paul Giner, « Mondo Reverso #2 : Quel cirque ! », Casemate, no 128,‎ , p. 43.
  • Géant Vert, « Mondo Reverso, t. 2 : plus fort que Tarantino », dBD, no 137,‎ , p. 78.

Liens externesModifier